banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Exposition-Hommage : Immersion dans l’univers d’Ousmane Sow

07 Mai 2018
1747 times

Dans le cadre de la 13ème édition de la Biennale de l’art africain contemporain, le siège d’Eiffage Sénégal abrite, jusqu’au 25 mai, une exposition en hommage au grand sculpteur Ousmane Sow. Intitulée « Dans l’univers d’Ousmane Sow », cette exposition est composée d’une installation photo-vidéo de Béatrice Soulé ainsi que de deux pièces de sculptures de sa fameuse série sur la bataille de « Little big Horn » de 1876.

Décédé en 2016, le sculpteur sénégalais Ousmane Sow était un as de l’art africain contemporain. Son génie créatif lui a valu d’être le premier artiste noir membre de l’Académie française des Beaux-arts. Le succès de l’homme reste étroitement lié à sa fameuse série de sculptures sur la bataille « Little big Horn » de 1876 opposant des Américains à des Indiens autochtones. C’est fort de cette carrière artistique remarquable qu’Eiffage Sénégal lui a dédié une exposition-hommage dans le cadre de la 13ème édition de la Biennale de l’art africain contemporain de Dakar.

« Dans l’univers d’Ousmane Sow », à découvrir jusqu’au 25 mai dans les locaux d’Eiffage Sénégal, se compose de deux sculptures gigantesques qui attirent l’attention aussitôt qu’on franchit la grande porte d’entrée. Un guerrier à cheval, revoler à la main et en position de tir, termine à peine sa course. La bête visiblement très éprouvée par l’onde de choc atterrit avec la patte de devant et celle de derrière à terre et les deux autres en l’air. A quelques mètres, un autre soldat, visiblement atteint par balle, agonise.

Patrimoine national
Ces deux sculptures font partie des trente cinq pièces que constituent la fameuse série « Little big Horn » d’Ousmane Sow, représentant cette bataille de 1876 qui enregistra la dernière victoire de la résistance des « Sioux » et des « Cheyennes » face aux troupes du général Custer. Scène de violence extrême, d’horreur de la guerre, « Little big Horn » a signé un succès retentissant surtout lors de son exposition en 1999 sur le pont des arts à Paris où elle a accueilli trois millions de visiteurs. Ces deux sculptures sont complétées par plusieurs dizaines de photos ainsi qu’une installation vidéo de Béatrice Soulé plongeant dans l’univers de l’artiste. Ici, le rapport qu’il entretenait avec son environnement et la matière qu’il utilisait pour composer ses sculptures sont mis en exergue.

Compagne d’Ousmane Sow, Béatrice a accompagné l’artiste pendant 20 ans dans sa carrière. Elle a ainsi pu filmer de l’intimité de l’atelier, la naissance des pièces de la bataille de « Little born Horn » mais également la maison en gestation du sculpteur avec ses carreaux multicolores. « J’ai suivi pendant un an ce travail, en filmant l’avancement de la création sur les 35 pièces jusqu’au départ des œuvres pour le lieu d’exposition. C’était un moment de folie absolue.

Ousmane était dans son atelier et allait d’une pièce à une autre et en même temps il fabriquait les carrelages. De mon côté, je filmais et je préparais à la fois l’exposition », se souvient-elle. A travers son installation vidéo, Béatrice a voulu recréer l’univers d’Ousmane Sow en mettant dans des carrés de couleurs qui sont celles de sa maison les mêmes dominantes de couleurs pour reconstituer cette ambiance de chez Ousmane.

Prenant part au vernissage de l’exposition, le ministre de la Culture a fait part de la décision de son département de mettre sur la liste du patrimoine national la Maison d’Ousmane Sow. D’après Abdou Latif Coulibaly, « cette exposition permet de découvrir Ousmane Sow dans sa splendeur d’artiste, son élégance et son esthétique ».

Ibrahima BA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.