banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Incitation à la lecture : Le Refebad offre 3 000 livres à 3 établissements scolaires

11 Mai 2018
1196 times

Pour encourager les jeunes élèves à la lecture et contribuer ainsi à l’amélioration de leur culture générale, le Réseau des femmes bibliothécaires, archivistes et documentalistes (Refebad) du Sénégal a procédé à la remise d’un important don de livre pour les élèves. Lors d’une cérémonie tenue au Grand Théâtre, la présidente du (Refebad), Fabeye Ndiaye, et ses collègues ont remis 3000 livres à deux lycées et à un Collège d’enseignement moyen (Cem). Il s’agit du Cem de Matam, du Lycée de Ndiagne dans la région de Louga et du Lycée de Sangué dans la région de Thiès. Ces trois établissements ont reçu chacun un lot de 1000 ouvrages de divers domaines de la science, de la littérature, des arts, de l’histoire, etc.

La présidente de la structure a rappelé que depuis sa création, le Refebad a inscrit dans son plan d’actions les cérémonies de don d’ouvrages pour améliorer la culture générale et les compétences des apprenants. « Nous avons remarqué qu’il fallait investir dans ce domaine parce qu’on s’est rendu compte que le niveau des élèves était trop bas et cela est souvent imputé au manque de lecture. Nous nous sommes dit qu’il fallait faire des geste dans le secteur du livre qui est notre métier », a expliqué la présidente du Refebad.

L’un des représentants de bénéficiaires de ces livres, El hadji Mamadou Mbow, professeur de Mathématiques et de Sciences de la vie et de la Terre (Svt) au Cem I de Matam, a salué une très bonne initiative du Réseau des femmes bibliothécaires, archivistes et documentalistes. Pour lui, cela permettra aux élèves d’avoir goût à la lecture, de connaître et de comprendre le monde et les dynamiques actuelles. « Ce lot important de livres permettra aux élèves de s’impliquer davantage dans le développement de leur établissement et du pays qui a besoin de connaissances pour l’émergence. L’émergence et le développement du savoir ne sont possibles qu’à travers la lecture », souligne le représentant du Cem de Matam I. Il poursuit aussi que ces 1.000 livres permettront à leur établissement d’équiper la bibliothèque mais, dit-il, il faudra trouver un autre local pour avoir plus d’espace car la salle de lecture du Cem I de Matam fait moins de 15m2.

Présidant la cérémonie, le directeur du Livre et de la Lecture, Ibrahima Lô, a félicité les membres du Refebad qui participent à la dotation des bibliothèques du pays en livres. Selon M. Lô, l’objectif à travers ces dons d’ouvrages est d’atteindre 300.000 livres à distribuer sur trois ans pour porter le livre au cœur du développement. Le directeur du Livre et de la Lecture se dit heureux de constater que les acteurs du monde scolaire et universitaire sont disposés à recevoir ces livres. Toutefois, rassure Ibrahima Lô, ces dons de livres ne dispensent pas les structures publiques de leur obligation à doter les écoles et universités en ouvrages.

Bibliothèque nationale  

 « L’équipement de nos bibliothèques est un des maillons les plus importants de notre construction citoyenne. La culture est une compétence transférée, mais il y a peu de collectivités locales qui mettent une partie de leur budget pour l’équipement des bibliothèques », a-t-il noté. Pour mieux inciter les jeunes à lire, M. Lô invite à profiter des opportunités qu’offrent les Tic pour y mettre du contenu utile au développement de la connaissance des élèves et étudiants.
Par ailleurs, par rapport à la difficulté d’insertion des sortants de l’école Ebad-Ucad, la présidente du Refebad pense que la construction de la Bibliothèque nationale est une nécessité et permettrait à l’Etat du Sénégal de renforcer son personnel en la matière tout en facilitant l’accès à un travail aux jeunes diplômés.

Mme Ndiaye se dit rassurée car, à son avis, ce projet est un vœu du président de la République et « nous attendons vivement cette construction qui a été confirmée par le ministre de la Culture ». A son avis, ce sera l’occasion pour les professionnels de l’information d’investir leur domaine de prédilection parce que « les bibliothèques au Sénégal ont souvent un problème de personnel car ce sont des profanes qui les gèrent ».

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.