banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Paix en casamance : La tenue des assisses de «Foundiougne 2» préconisée

12 Mai 2018
469 times

Dans le même sillage, c’est à Ndorong (commune de Mbam) que les organisateurs de la 3e édition des journées culturelles du Log (5 et 6 mai) ont manifesté leur ferme volonté d’organiser la tenue des assisses de « Foundiougne 2, pour la paix en Casamance ».

Selon le président de l’Association des sages et Saltigués du Log, Alioune Loum, « le processus a déjà été entamé et nous croyons que si Diolas et Sérères s’asseyent à nouveaux, les négociations de paix pourront aboutir. Nous demandons seulement aux autorités compétentes, en commençant par le président de la République et aussi aux bonnes volontés de nous assister et de nous accompagner pour la concrétisation de ce souhait de tenir les assisses de Foundiougne 2 pour la paix en Casamance ».

Citant feu Bertrand Diamacoune alors responsable du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), qui disait : « La pirogue qui s’est coupée en deux dans les eaux de  Sangomar s’est ressoudée à Foundiougne », à l’issue de la cérémonie officielle de clôture, le 1er février 2005, à Foundiougne, de la première manche des négociations pour la paix en Casamance entre le gouvernement du Sénégal et les représentants du Mfdc, Alioune Loum fait noter que « l’ambition de notre association est de faire renaître cet espoir de 2005, en posant de nouveaux jalons à Foundiougne et à Pak Khalakh pour une paix définitive en Casamance ».  M Loum de se souvenir qu’au « Khoy » organisé à « Pak Khalakh », s’étaient illustrés Coly Niang, Saltigué de Mbassis/Lôg et Bertrand Diamacoune Senghor. « En rêve, ils s’étaient rencontrés sur ledit site. Le signal avait été donné, la veille, lors de la soirée folklorique organisée, à l’hôtel « Piroguier » de Foundiougne, le 31 janvier 2005. Entre chants et danses, Diolas et Sérères, toute une nuit, sur les berges du Saloum, non loin de Sangomar, avaient remué de larges pans de leur culture commune ». Une chanson que Bertrand Diamacoune disait entendre en rêve et qu’il ne restait que l’endroit où ils devaient se rencontrer pour y enterrer les choses. « S’en était suivi une fameuse passe d’armes entre Coly Niang et Bertrand Diamacoune Senghor qui est encore vivace dans nos esprits », souligne Alioune Loum. Il souligne que « nous avions eu la chance d’assister à ce “Khoye” et de l’avoir organisé ». Comme cadeau, Abbé Diamacoune Senghor avait reçu une petite pirogue sculptée symbolisant la pirogue des sœurs Aguène et Diambogne cassée en deux, à Sangomar : une partie emportant Aguène mère des Diolas et l’autre Diambogne mère des  Sérères.

M. SAGNE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.