banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

17ème Concours « Pont vers le chinois » : L’étudiant Sano Badji, lauréat

05 Mai 2018
460 times

La 17ème édition du concours mondial « Pont vers le chinois » a eu lieu, hier, à l’Institut Confucius de l’Ucad. Placé, cette année, sous le thème « Un monde, une famille », la finale sénégalaise de cette compétition a été remportée par l’étudiant Sano Badji.

La 17ème édition du concours international « Pont vers le chinois » a primé, hier, l’étudiant sénégalais Sano Badji, à l’Institut Confucius de l’Ucad. Mis à épreuve de la langue chinoise et des connaissances sur la culture chinoise par le discours thématique, la représentation culturelle et les questions-réponses, pendant une dizaine de minutes, les 10 candidats présélectionnés ont rivalisé de talent et d’ardeur  à travers des présentations remarquables et prestations sur la culture chinoise. Ils ont ébloui et fasciné les spectateurs et les membres du jury  par leur prouesse dans leur spectacle artistique et par la maîtrise de la langue chinoise.

A l’issue, la compétition a été remportée par l’étudiant Sano Badji. Sa prestation musicale en langue chinoise a marqué plus d’un, emportant ainsi toute la salle dans une effervescence. Suivront Mohamed Cissoko classé 2ème, et la 3ème place revient à l’étudiant Benjamin Sambou. Ils ont reçu respectivement leur prix des mains de l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Zhang Xun, de la directrice des Affaires académiques et juridiques, Aminata Ndiaye et de Pierre Sarr, représentant du recteur de l’Ucad.

Présidant pour la troisième fois la finale sénégalaise de ce concours, l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Zhang Xun, s’est dit satisfait de la maîtrise de mieux en mieux des candidats de la langue chinoise. « Je constate également une connaissance davantage approfondie sur la culture chinoise. A cette occasion, je tiens à remercier le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que l’Ucad pour leur soutien agissant à l’enseignement du chinois et également tous les enseignants de l’Institut Confucius pour leur dévouement », a dit son Excellence Zhang Xun. Aux candidats, il leur a adressé ses vives félicitations pour avoir montré aux spectateurs le charme de la culture chinoise par des présentations remarquables. A l’en croire, la langue chinoise est la cristallisation de la sagesse de la civilisation chinoise. « Maîtriser  la langue chinoise est un atout important. A l’heure actuelle, la coopération d’amitié et de bénéfice mutuelle entre la Chine et le Sénégal font face à d’importantes opportunités de développement », a souligné l’ambassadeur chinois. Non sans inviter les lauréats à devenir les messagers de la culture chinoise, acteur de la coopération bilatérale et contributeur de l’amitié sino-sénégalaise.

Très ému de remporter cette finale nationale du concours « Pont vers le chinois », l’étudiant Sano Badji dit être satisfait des cours dispensés au niveau de l’Institut Confucius de l’Ucad. « Nos cours sont intéressants. Nous faisons des matières orales et écrites sur la culture chinoise. Imaginez, j’ai suivi ces cours juste pendant un an et demi pour pouvoir participer aujourd’hui à ce concours », a confié Sano Badji.

Maguette Guèye DIEDHIOU

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.