banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Concert de la chorale Saint Pierre Julien Eymard : La musique en symbiose avec l’élan spirituel

29 Mai 2018
695 times

La chorale Saint Pierre Julien Eymard de la paroisse Saint Joseph de Dakar a organisé son concert annuel, samedi dernier, au Théâtre national Daniel Sorano. Dans une ambiance culturelle et une ferveur religieuse, les membres de la chorale ont été à la hauteur de l’attente avec des chants et une comédie musicale captivante.

La musique a été au service de la religion le temps du concert annuel de la chorale Saint Pierre Julien Eymard de la paroisse Saint Joseph de Dakar, sous le thème, « Car la grâce de Dieu, source de bénédiction pour tous les hommes, a été manifestée ». Les sonorités musicales africaines ont été en symbiose avec l’élan spirituel dégagé par les membres de la chorale Saint Pierre Julien Eymard. Le maître de chœur, tout de noir vêtu, en face d’une vingtaine de jeunes filles avec des robes en tissus wax multicolores, guidait ces dernières pour une prestation de qualité.

Chant en chœur et esquivant des pas de danse bien synchronisés, les membres de la chorale louant le Seigneur dans la bonne ambiance ont créé l’hystérie dans la salle archicomble du Théâtre national Daniel Sorano.

La chorale a proposé, entre autres, des chants classiques, du gospel, des chants traditionnels africains, l’émouvant « Hallelujah » d’Alexandra Burke avec des titres comme « Domine Yesu », « Sing for Joy », « Yesu Osseye ». Revisitant leur répertoire musical, la chorale Saint Julien Eymard, dans une diversité linguistique, a chanté en wolof, swahili, français, latin, etc.

Après une première partie dédiée à la chanson, les rideaux du Théâtre Sorano se sont refermés pour, plus tard, laisser voir le début la comédie musicale du sage « Gouverneur d’Egypte, Joseph ». Cette comédie musicale a été très bien travaillée avec des costumes d’un autre âge. Elle a permis de retracer l’histoire de l’enfant (Prophète) Joseph, fils de Jacob, de son village au palais d’Egypte en tant que gouverneur. Accompagnée en fond sonore par la musique douce des guitares et pianos et de temps en temps entrecoupée par des intermèdes musicaux, cette comédie s’est jouée autour des sous-thèmes : « de la bataille joyeuse », du « rêve » de Joseph, « des larmes de tristesse », « de la vente du sang », « du signe » du « pouvoir de l’amour », etc. La jalousie ayant conduit à la haine et la vente de leur frère Joseph comme esclave à des Egyptiens, la persévérance de ce dernier lui a permis de devenir gouverneur aux côtés du puissant pharaon.

C’est pour donner une leçon aux jeunes souvent victimes d’injustice et qui sont souvent pressés que cette comédie musicale a été choisie, confie le président de la Chorale Saint Pierre Julien Eymard. « Cette année, on a voulu faire une comédie musicale, Joseph gouverneur d’Egypte. On a choisi la comédie du gouverneur Joseph parce qu’on a remarqué qu’aujourd’hui, dans notre monde, on manque de patience et de persévérance. Joseph est un bel exemple. Il a fait face à différentes épreuves dans sa famille et dans la vie, mais n’a pas lâché la main de Dieu et a été patient et persévérant. A la fin, il a été consacré et a pardonné », laisse entendre le président de la Chorale, Joel Yrebe.

12 ans de chœur
Ce dernier soutient que l’objectif du concert de la chorale qui fête aussi ses 12 ans, « c’est de rendre gloire à Dieu pour ces grâces qu’il nous a données ». Il rappelle que cette chorale est cosmopolite et regroupe 15 nationalités d’Afrique de l’ouest et du centre. Ces membres sont pour 90 % des étudiants africains venus poursuivre leurs études à Dakar dont des Sénégalais. « Il n’y a pas de barrière pour rentrer dans la chorale. Il faut juste aimer la chanson, aimer célébrer le Seigneur », précise le président de la chorale.

Maestro Vivien Biamou, maître de chœur camerounais d’origine, revenant sur l’histoire de la chorale Saint Pierre Julien Eymard de Dakar, rappelle qu’au départ, ce fut un petit groupe qui se réunissait les dimanches pour animer la messe sans expérience du chant choral. « Avec mon expérience, j’ai essayé de structurer le groupe, en mettant en place un bureau, des commissions, en organisant le premier concert de la chorale. On s’est reposé sur la gloire de Dieu pour que cela apporte ses fruits. Aujourd’hui, on est content du résultat. La chorale est capable d’offrir un tel spectacle en toute autonomie avec ses propres membres », explique l’instrumentiste de la chorale. Pour lui, d’année en année, le vide musical de la chorale est comblé et ils savent jouer maintenant comme des musiciens autonomes avec leur propre matériel. Abel Sanou, ancien président de la chorale, nous apprend aussi que cette structure fonctionne à partir des revenus du concert annuel, des feuilles de messe qui sont vendues. La chorale Saint Pierre Julien Eymard anime également les messes de mariage, de baptême, de requiem pour les fidèles. Une bonne partie des revenus de ce concert sera remise aux enfants qui sont dans le besoin pour les venir en aide dans le cadre des actions de grâce de la structure.

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.