banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Fonds des cultures urbaines : 7 millions de FCfa aux artistes et musiciens de Sédhiou

12 Juil 2018
610 times

Le Rassemblement des artistes et musiciens de Sédhiou vient de bénéficier de 7 millions de FCfa du Fonds des cultures urbaines pour la réalisation du projet intitulé « Création d’un Centre de formation aux métiers des arts urbains ».

La convention d’attribution de 7 millions de FCfa aux artistes et musiciens de Sédhiou vient d’être signée. C’était entre le directeur du Centre culturel régional de Sédhiou, Aliou Kéba Badiane, représentant le ministère de la Culture où est logé le Fonds de développement des cultures urbaines, et le président du Rassemblement des artistes et musiciens de Sédhiou, Kélountang Danfa.  Le directeur du Centre culturel régional a particulièrement insisté sur la tenue de la comptabilité conformément au cahier des charges. Pour éviter que ce financement tombe dans ce travers, la convention énumère, de façon claire et précise, la manière dont le projet doit être géré. Pas question de détournement d’objectifs, des pièces justificatives doivent accompagner toute dépense.

Même si les bénéficiaires peuvent manquer de formation en matière de gestion, et du coup pourrait faire des erreurs dans de gestion, des mesures ont étéprises pour éviter pareille mésaventure selon le directeur du Centre culturel régional. « Ils seront non seulement encadrés par nous-même, mais également par d’autres techniciens pour, au moins, que la gestion de ce fonds soit un exemple à suivre dans la région », a précisé Aliou Badiane.
Le développement de l’industrie culturelle, objectif de ce projet, doit connaître une réussite. Le président du Rams a également rappelé que ce financement n’est pas obtenu uniquement pour les artistes et musiciens de la commune de Sédhiou, mais aussi pour tous ceux de la région qui veulent faire la promotion de l’industrie culturelle.

Le Centre des métiers aux arts urbains de Sédhiou appelé à former dans toutes les spécialités, devra connaître une bonne fréquentation et un bon calendrier de formation pour un renforcement de capacités synonyme de performances pour chacun dans son secteur. Et comme ailleurs, la culture étant facteur de développement, il devrait en être  de même  pour  les œuvres d’artistes de type nouveau, dans  cette zone citée en exemple par le passé pour son rayonnement culturel.

Malamine KAMARA

 

Last modified on jeudi, 12 juillet 2018 10:46
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.