banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Attaque d’un campement touristique près de Bamako : Deux morts et une vingtaine d’otages libérés

19 Jui 2017
325 times

Une attaque jihadiste contre un lieu de villégiature près de Bamako fréquenté par des étrangers a fait deux morts hier, dont une Franco-Gabonaise, mais une vingtaine d’otages ont été libérés lors de ce premier attentat anti-occidental depuis 2016 dans la capitale malienne.

La cible visée, le campement Kangaba, un agréable «écolodge» et site de détente situé à la périphérie de Bamako prisé des expatriés, fondé par un Français, évoque d’autres cibles des groupes jihadistes du Sahel ces dernières années, notamment la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam (mars 2016, 19 morts, dont huit étrangers). «C’est une attaque jihadiste. Les forces spéciales maliennes sont intervenues» contre les assaillants, a déclaré à l’AFP le ministre de la Sécurité, Salif Traoré. «Une vingtaine d’otages ont déjà été libérés. Malheureusement, il y a eu pour le moment deux morts, dont une Franco-Gabonaise» qui figurait parmi les clients de l’établissement, décédée après avoir été évacuée dans un hôpital, a dit le ministre. «La deuxième victime est en cours d’identification», a-t-il ajouté. «Les opérations se poursuivent. Nous sommes en train de fouiller chambre par chambre». La nationalité des otages libérés n’a pas été précisée. Les forces spéciales maliennes étaient appuyées dans cette opération par les militaires de l’opération française antijihadiste Barkhane et de la mission de l’ONU (Minusma).Les assaillants ont crié «Allah akbar» (Dieu est le plus grand)!», ont témoigné plusieurs des personnes secourues.

La Forsat (Force spéciale antiterroriste), créée en 2016, «est dépêchée sur les lieux», a rapporté de son côté la télévision publique ORTM sur un bandeau déroulant marqué «urgent», faisant état d’échanges de tirs avec les assaillants et ajoutant qu’il «pourrait s’agir d’une attaque terroriste». Des riverains ont dit à l’AFP avoir entendu des coups de feu en provenance du lieu attaqué. Une fumée s’élevait au-dessus du site, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les forces de l’ordre ont bouclé le secteur. Un bâtiment était en feu dans l’établissement, où sont entrés des éléments de l’opération française Barkhane, selon un journaliste de l’AFP.

AFP

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.