banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ouganda : Suppression de la limite d’âge pour la présidence

03 Jan 2018
689 times

Le Chef de l’État ougandais Yoweri Museveni, 73 ans et au pouvoir depuis 1986, a ratifié, le 27 décembre, la loi supprimant la limite d’âge pour devenir président, qui lui permet d’être à nouveau candidat en 2021, a-t-on appris, hier, de source officielle.

«Le Président a donné son consentement au projet de loi et il a maintenant force de loi», a déclaré à l’Afp un porte-parole du Président ougandais, Don Wanyama, officialisant ainsi la ratification du texte. «La loi précédente était discriminatoire par nature et cela a été réglé pour le bien des Ougandais», a-t-il ajouté. Cette réforme constitutionnelle très controversée, qui supprime l’âge limite fixé jusqu’alors à 75 ans pour être élu président, avait été approuvée, le 20 décembre, par le Parlement, très largement dominé par le parti au pouvoir. Le texte réintroduit une limite au nombre de mandats présidentiels, qui avait été supprimée en 2005. Mais, cette limite, fixée à deux mandats, n’entrera en vigueur qu’après la prochaine élection ; ce qui pourrait permettre à M. Museveni de se présenter, à nouveau, à deux reprises.

La ratification de la loi «n’est pas une surprise. C’est un plan bien orchestré pour avoir Museveni au pouvoir à vie», a déclaré à l’Afp le chef de l’opposition, Kizza Besigye. «Museveni est le principal bénéficiaire de cette fraude constitutionnelle», a-t-il ajouté.

Cette loi prévoit également que le mandat des députés soit allongé de deux ans, passant de cinq à sept années ; ce qui repousse ainsi les prochaines législatives à 2023. M. Museveni, au pouvoir depuis 21 ans, n’en est pas à son coup d’essai. En 2005, la Constitution avait été modifiée pour supprimer la limitation à deux mandats présidentiels, lui permettant ainsi de briguer ses troisième, quatrième et cinquième mandats.

(AFP)

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.