banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Onu : Six pays font leur entrée au Conseil de sécurité

03 Jan 2018
446 times
Les représentants participent à une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies au siège de l’Onu à New York. Les représentants participent à une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies au siège de l’Onu à New York.

Six pays, à savoir la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale, le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne, ont fait formellement, hier, leur entrée comme membres non permanents au Conseil de sécurité de l’Onu afin de «faire la différence», selon son président en exercice.

«La paix et la sécurité sont difficiles à obtenir», a souligné Kairat Umarov, ambassadeur du Kazakhstan, qui assure, en janvier, la direction tournante du Conseil de sécurité. «Vous allez avoir une réelle chance de faire la différence» pendant les recherches de consensus, a-t-il jugé lors d’une cérémonie inédite organisée à son initiative au siège de l’Onu.

L’un après l’autre, les ambassadeurs des six nouveaux pays au Conseil - cinq hommes et une femme, l’ambassadrice polonaise Joanna Wronecka -, ont ensuite installé leur drapeau parmi ceux des neuf autres membres de l’instance suprême des Nations unies à l’entrée de leur salle de réunion habituelle. Le Conseil de sécurité compte 15 membres, dont cinq permanents ayant un droit de veto lors de l’adoption de ses résolutions : Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni.

Trois femmes et 12 hommes figurent parmi les 15 ambassadeurs qui seront réunis autour de la grande table en forme de fer à cheval trônant au milieu de leur salle de réunion. Outre les ambassadrices américaine Nikki Haley et polonaise Joanna Wronecka, le Royaume-Uni doit accueillir, courant janvier, une nouvelle représentante en la personne de Karen Pierce. Les six pays ayant quitté le Conseil de sécurité au 31 décembre sont le Japon, l’Égypte, le Sénégal, l’Ukraine, l’Uruguay et l’Italie.

(AFP)

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.