banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mis sous controle judiciaire : Nicolas Sarkozy compte faire appel

24 Mar 2018
1854 times

L’ancien président français Nicolas Sarkozy, inculpé, mercredi, dans l’enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007, va faire appel de son contrôle judiciaire, a annoncé, hier, son avocat, Me Thierry Herzog, sur la radio Rtl.

Ce contrôle judiciaire interdit à M. Sarkozy de rencontrer neuf protagonistes de cette affaire, dont deux très proches, Claude Guéant et Brice Hortefeux, anciens ministres sous sa présidence (2007-2012), ainsi que de se rendre en Libye, en Égypte, en Tunisie et en Afrique du Sud.

La mesure est une première pour un ex-chef de l’État sous la Ve République, en vigueur depuis l’adoption de la Constitution de 1958. “Il y a, en France, un double degré de juridiction. On a le droit de faire appel. Je ferai appel de ce contrôle judiciaire et on verra ce que laCchambre de l’instruction de Paris dira”, a déclaré Me Herzog.
Après plus de 24 heures de garde à vue, M. Sarkozy a été mis en examen (inculpé), mercredi soir, pour “corruption passive”, “financement illégal de campagne électorale” et “recel de détournement de fonds publics libyens”. Il dément toutes les accusations à son encontre.

Cette mise en examen a marqué une vraie accélération dans cette affaire instruite par des magistrats du pôle financier depuis près de cinq ans. Selon l’avocat, le fait d’avoir convoqué M. Sarkozy pour une garde à vue, c’était “la chronique d’une mise en examen qui était annoncée”.

Thierry Herzog a précisé que l’ex-président s’était vu poser, au cours de sa garde à vue, “plus de 200 questions” et qu’il avait “répondu à toutes les questions”.
Jeudi soir, Nicolas Sarkozy a lui-même lancé, avec vigueur, une contre-attaque médiatique au journal télévisé de 20H de la chaîne TF1. Il a promis de “faire triompher (son) honneur”, victime de “l’ignominie” de la “bande de Kadhafi” et de Mediapart, qui a publié, en 2012, un document libyen accréditant un financement d’environ 50 millions d’euros.

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.