banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Second tour de la présidentielle en Sierra Leone : Fin du suspense demain

30 Mar 2018
862 times

Les Sierra-Léonais élisent, demain, leur président, avec quatre jours de retard sur le calendrier initial, lors d’un second tour très indécis entre l’héritier du président sortant et le candidat du principal parti d’opposition, arrivé de peu en tête au premier tour.

Quelque 3,1 millions d’électeurs sont appelés à choisir le successeur du président Ernest Bai Koroma, qui ne pouvait plus se représenter après deux mandats à la tête du pays.
Au premier tour, le 7 mars, marqué par une participation de plus de 84 %, le peu connu Samura Kamara, homme lige de M. Koroma et candidat de l’Apc, le parti au pouvoir, avait remporté 42,7 % des suffrages. Il avait été devancé par celui du principal parti d’opposition, le Slpp, l’ancien général Julius Maada Bio, avec 43,3 % des voix. Le second tour entre les deux partis qui se succèdent au pouvoir depuis l’indépendance, en 1961, était programmé pour le 27 mars. Mais, alors que la campagne vivait ses dernières heures, les préparatifs du vote ont été suspendus, le 24 mars, par la justice à la suite d’un recours d’un avocat de l’Apc. Malgré le rejet de ce recours, lundi, compte tenu du retard pris dans l’organisation du scrutin, la Commission électorale nationale (Nec) a réclamé et obtenu un délai de quatre jours pour tenir le second tour. M. Bio avait fait monter la pression en accusant le président Koroma de «pousser la Sierra Leone au bord du chaos» par des manœuvres dilatoires, mais lui et M. Kamara ont finalement accepté de bonne grâce le report du scrutin. Si l’administration sortante a réussi à attirer les investisseurs pour reconstruire le pays, dévasté par la guerre civile (1991-2002) qui a fait quelque 120.000 morts, l’économie reste fragile après les chocs de l’épidémie d’Ebola, en 2014-2016, et de la chute des cours mondiaux des matières premières. Le futur président et son gouvernement «devraient se focaliser davantage sur l’éducation et venir en aide aux jeunes», estime un enseignant de Freetown, Bawah Kahnu. «Il faudrait aussi améliorer les services de santé. Parce que ces choses-là nous touchent directement», souligne-t-il.

AFP

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.