banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Libye : Saadi Kadhafi acquitté pour un meurtre

05 Avr 2018
601 times

La Cour d’appel de Tripoli a acquitté, mardi, Saadi Kadhafi, troisième fils de l’ancien dictateur Mouammar Kadhafi, du meurtre en 2005 d’un entraîneur de football, a-t-on appris, hier, de source judiciaire.

«La chambre criminelle de la Cour d’appel de Tripoli a rendu une décision mardi (...) acquittant Saadi Mouammar Kadhafi», accusé notamment «d’homicide volontaire» et d’»atteinte à l’honneur», a indiqué cette source sous couvert de l’anonymat. Le fils Kadhafi était accusé du meurtre en 2005 de Bachir al-Rayani, ex-footballeur et entraîneur du club de football Al-Ittihad de Tripoli, où évoluait Saadi, qui rêvait de devenir un footballeur de renom. La source judiciaire a ajouté que le ministère de la Justice avait demandé au Conseil suprême de la magistrature un état de lieu des autres affaires dans lesquelles est impliqué Saadi Kadhafi. Extradé du Niger le 6 mars 2014, Saadi Kadhafi est également jugé, entre autres, pour son implication présumée dans la répression meurtrière de la révolte ayant mis fin au régime de son père Mouammar Kadhafi en 2011, une affaire sans cesse ajournée.

Le fils de M. Rayani, Ali, a dénoncé dans des médias libyens la décision de justice, précisant que sa famille allait faire appel, «jusqu’à ce que justice soit rendue». «L’affaire est claire : toutes les preuves et les témoignages confirment la responsabilité de Saadi Kadhafi», a dit Ali al-Rayani à la chaine 2018News. «Comment est-ce possible qu’un criminel dont la culpabilité est confirmée par des preuves tangibles puisse être acquitté ? (...) C’est impossible !», s’est-il révolté. «Nous n’avons pas pu obtenir justice sous le régime de son père, nous l’obtiendrons maintenant, je suis confiant», a-t-il déclaré.

Sur les sept fils de Kadhafi, trois sont morts pendant la révolution, de même que leur père, tué par des rebelles en octobre 2011.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.