banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre le terrorisme : Près de 1500 militaires africains, américains et européens en manœuvre au Niger

12 Avr 2018
995 times

Quelque 1500 militaires africains, américains et européens ont entamé, hier, des manœuvres dans l’ouest et le nord du Niger pour s’exercer face aux menaces terroristes qui planent sur ces régions, selon des sources diplomatique et militaires.

«L’exercice Flintlock 2018 vise à renforcer les capacités des pays de la région (sahélienne) à lutter contre les organisations extrémistes violentes», a expliqué l’ambassade américaine au Niger dans un communiqué.
Les opérations de simulations, qui vont durer jusqu’au 20 avril, permettront aux Etats engagés de «protéger leurs frontières», selon le communiqué. «La nouveauté» du Flintlock 2018, «c’est que nous avons orienté les opérations de formation sur les menaces réelles» présentes dans «le grand Sahel», expliquait, la semaine dernière, le général Mark Hicks, commandant des opérations spéciales des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom), lors d’une conférence de presse. Ces exercices aériens et terrestres, organisés chaque année par l’Africom,  regroupent, cette année, huit pays africains et douze pays occidentaux. Trois régions nigériennes sont concernées par l’exercice Flintlock : Tillabéri et Tahoua (ouest), proches du Mali, et Agadez au nord, proche de la Libye, de l’Algérie et du Mali. Parallèlement, «des antennes de formation» sont ouvertes au Burkina Faso, théâtre de plusieurs attaques terroristes, et au Sénégal qui, jusqu’ici, a été épargné, précise le communiqué.

Le 4 octobre 2017, quatre soldats américains et quatre militaires nigériens avaient été tués dans une embuscade dans la région de Tillabéri. Même si les Etats-Unis gardent leur distance vis-à-vis du G5 Sahel porté par la France, cette force, en construction, apparaît comme principale bénéficiaire des manœuvres. En effet, tous les pays membres du G5 (Mali, Niger, Mauritanie, Tchad et Burkina Faso) sont impliqués dans l’exercice Flintlock.
Le Nigeria et le Cameroun qui ont mis en place, avec le Niger et le Tchad, une autre force régionale pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram dans le bassin du lac Tchad y participent également. Il s’agit de «permettre au G5», avec ses modestes armées, «de prendre en charge les menaces plus directement et plus efficacement», a expliqué le général Mark Hicks. «Daech touche à sa fin en Iraq et en Syrie (...) l’Afrique reste une de ces terres fertiles» pour abriter des combattants, a-t-il prévenu.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.