banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Crise humanitaire en Rdc : L’Onu et l’Ue persistent face à Kinshasa

15 Avr 2018
573 times

Au total, 528 millions de dollars d’aide humanitaire ont été promis, hier vendredi, à Genève, pour l’aide humanitaire en République démocratique du Congo (RDC) lors d’une conférence des donateurs boycottée par Kinshasa, ont annoncé les trois organisateurs.

Le montant est bien inférieur aux attentes des organisateurs (Nations unies, Union européenne, Pays-Bas), qui espéraient entre 1,7 et 2,2 milliards de dollars pour aider 13 millions de Congolais dont 4,5 millions de déplacés, selon les Nations unies (230 000 d’après Kinshasa).

L’Onu et les Ong font aussi état de «7,7 millions de personnes touchées par l’insécurité alimentaire et plus de deux millions d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère». «Nous sommes déçus que trop peu de pays envoient un vrai message d’espoir aux millions de Congolais qui ont désespérément besoin d’aide», a réagi le secrétaire général d’une Ong présente en Rdc, Jan Egeland (Conseil norvégien des réfugiés). Le patron de la branche humanitaire des Nations unies, Marck Lowcock, s’est cependant déclaré «content» du résultat de cette conférence à laquelle ont participé 54 pays.

La communauté internationale a maintenu que «la République démocratique du Congo expérimente l’une des plus graves crises humanitaires» au monde, selon les mots du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, dans un message vidéo envoyé à Genève. Le ministre belge de la Coopération, Alexander De Croo, a lancé un appel aux «leaders congolais pour qu’ils prennent au sérieux la crise humanitaire qui sévit dans leur pays et s’attaquent aux causes intrinsèques de celle-ci». Une injonction qui risque de tendre un peu plus les relations entre Bruxelles et son ancienne colonie, voire ses «partenaires extérieurs» en général.

En cette année électorale, le gouvernement congolais du président Joseph Kabila, supposé quitter le pouvoir dans moins d’un an, accuse la communauté internationale d’exagérer la crise humanitaire et de faire fuir les investisseurs. Kinshasa a très mal supporté que les Nations unies déclenchent en octobre, pour six mois, le niveau d’alerte humanitaire 3 dans trois régions du pays (Kasaï, Sud-Kivu et Tanganyika). Pour Kinshasa, cette classification assimile la RDC à des pays en guerre sous le feu de bombardements quotidiens comme la Syrie et le Yémen. Le gouvernement congolais a récemment promis 100 millions de dollars pour aider sa population en détresse.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.