banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Centrafrique : Le spectre des violences interreligieuses ressurgit

03 Mai 2018
692 times

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a dénoncé, hier, une instrumentalisation de la religion à des fins politiques, au lendemain d’affrontements meurtriers à Bangui qui font ressurgir le spectre des violences intercommunautaires entre musulmans et chrétiens.

La capitale centrafricaine a connu, mardi, un regain de violences meurtrières inédit depuis l’élection, en février 2016, du président Touadéra qui a décrété un deuil national du 3 au 5 mai. Le bilan s’élève à au moins 16 morts et une centaine de blessés, selon des sources médicales.

L’attaque d’une église et le meurtre d’un prêtre par des hommes armés lors d’une cérémonie religieuse, puis le lynchage de deux personnes soupçonnées d’être des musulmans ainsi que l’incendie d’une mosquée laissent craindre un retour des violences interreligieuses qui ont marqué le conflit centrafricain en 2013-2014.
«Ce conflit n’est pas confessionnel», a cependant martelé le président Touadéra qui s’est exprimé à l’église Saint Paul en présence de l’archevêque de Bangui, Dieudonné Nzapalainga. Il a dénoncé la tentative de certains groupes armés de «confessionnaliser leur ambition politique et le pillage du pays».

Depuis 2013, la Centrafrique est embourbée dans un conflit meurtrier. Les groupes armés contrôlent une majeure partie du territoire où ils combattent pour le contrôle des ressources naturelles et de l’influence.
La descente, en 2013, sur Bangui, de la rébellion de la Séléka, prétendant défendre les musulmans, a entraîné la réaction de milices «antibalakas», souvent chrétiennes et animistes, contre ces hommes venus du Nord considérés comme des envahisseurs.

AFP

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.