banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Nuclèaire iranien : Ultime effort de Boris Johnson pour convaincre Trump

08 Mai 2018
730 times

AFP - Le chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, a reconnu, hier,lundi à Washington, que les demandes de Donald Trump concernant l’accord sur le nucléaire iranien étaient «légitimes», dans une ultime tentative européenne pour convaincre le président américain de ne pas jeter ce texte aux orties.

En parallèle, à Berlin, ses homologues français et allemand, Jean-Yves Le Drian et Heiko Maas, ont aussi plaidé en faveur de l’accord, meilleur moyen, à leurs yeux, pour «éviter que l’Iran n’accède à l’arme nucléaire». M. Trump pourrait décider, d’ici samedi, de rétablir les sanctions contre l’Iran levées en contrepartie de son engagement à ne pas se doter de la bombe nucléaire, s’il juge insuffisantes les solutions négociées avec les Européens pour «durcir» l’accord de 2015. Ce «plan d’action» a été conclu, à Vienne, par Téhéran avec ces trois pays européens ainsi que les Etats-Unis, la Chine et la Russie, avant l’arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump.

Le président américain le juge «désastreux» et lui reproche des clauses qui prévoient la fin progressive de certaines restrictions au programme nucléaire iranien à partir de 2025, mais aussi le fait qu’il ne s’attaque pas directement aux essais balistiques de Téhéran et à ses activités jugées «déstabilisatrices» au Moyen-Orient. «Le président a raison d’y voir des lacunes» et «d’attirer l’attention là-dessus», a déclaré, hier, Boris Johnson, juste avant de rencontrer son homologue américain, Mike Pompeo, puis le vice-président Mike Pence. Les inquiétudes de Donald Trump sont «légitimes», «il a lancé un défi au monde», a-t-il renchéri, en s’exprimant sur Fox News, la chaîne télévisée préférée du président républicain.

Mais, «nous pensons qu’on peut être plus dur sur l’Iran, répondre aux inquiétudes du président sans jeter le bébé avec l’eau du bain», a-t-il aussi insisté. «Le plan B ne me semble pas particulièrement avancé à ce stade», a ajouté le ministre britannique.

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.