banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Le parti d’Adama Barrow vainqueur aux municipales gambiennes : Une femme élue maire de Banjul

14 Mai 2018
782 times

Une femme d'affaires de 46 ans, Rohey Malick Lowe, a été élue, samedi, maire de la capitale gambienne, Banjul, devenant la première femme portée à la tête d'une municipalité dans l'histoire politique de la Gambie, a annoncé, hier, la Commission électorale nationale.

Lors de ce scrutin, le Parti démocratique unifié (Udp), dont est issu l'actuel président Adama Barrow et pour lequel Mme Malick Lowe était candidate, a renforcé son assise sur le pouvoir, un peu plus d'un an après le départ de l'ex-homme fort du pays, Yahya Jammeh. En comptant Banjul, l'Udp a remporté sept des huit municipalités que compte le pays, contre un pour le Congrès démocratique de Gambie (Gdc) de l'opposant Mama Kandeh.
L'Udp avait déjà remporté la majorité absolue des sièges lors des législatives d'avril 2017 et était sorti vainqueur dans une majorité des 120 circonscriptions lors de l’élection des conseillers municipaux le 12 avril. L'Alliance patriotique pour la réorientation et la reconstruction (Aprc), ancienne formation de Yahya Jammeh, qui espérait gagner six mairies, n'en a remporté aucune.

Fille de l'ancien maire de Banjul Alhagie Malick Lowe (1981-1983), Mme Malick Lowe a commencé sa carrière comme réceptionniste d'hôtel avant de se lancer dans les affaires, puis d'étudier les Relations internationales en Suède. "Après 22 ans de règne" de Yahya Jammeh, Banjul est "presque devenue une ville fantôme : désertée, laide, négligée et invivable", avait écrit Mme Rohey Malick Lowe dans son manifeste de campagne.
Citant son expérience "d'entrepreneur à succès", elle promettait de "contribuer à faire de cette autrefois si jolie petite ville une cité moderne dont tous les Gambiens pourront à nouveau être fiers".

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.