banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Insécurité au Mali : 12 «terroristes» tués selon l'armée, des «civils» d’après des proches

22 Mai 2018
670 times

Le gouvernement malien a affirmé, hier, que "12 terroristes" ont été tués, samedi, dans une localité proche du Burkina Faso, lors d’un accrochage avec l'armée, mais des sources locales maintiennent que les personnes abattues, au nombre d'une quinzaine, étaient des "civils".

"Les Forces armées maliennes (Fama), sous contrôle opérationnel de la Force conjointe du G5 Sahel, lors d'une patrouille de sécurisation de la foire hebdomadaire de Boulkessy, ont été accrochées par des terroristes", a indiqué, dans un communiqué, le ministre de la Défense, Tièna Coulibaly. "Les Fama déplorent un mort, mais douze terroristes ont été neutralisés et des motos et des vélos leur appartenant détruits", selon le texte. "C'est un pure mensonge. Ce sont 15 de nos parents civils peuls, sonraï et burkinabés qui ont été massacrés par l'armée malienne", a affirmé à l'Afp Hamadou Diallo, un habitant de Bamako originaire de Boulkessy, après avoir parlé à des proches.

"Deux jeunes à moto ont attaqué et tué un militaire malien. Un renfort militaire est venu ensuite pour assassiner quinze civils. C'est ça la vérité", a-t-il ajouté.
Souleymane Diallo, originaire également de Boulkessy, affirme avoir reçu à son domicile de Bamako "une trentaine de personnes" venues présenter leurs condoléances "pour les 15 civils tués". Il a ainsi ajouté : "L'enterrement de nos parents a eu lieu (lundi) matin". Un chauffeur de camion local joint brièvement par l'Afp assure avoir "assisté au massacre de civils". "Ils sont venus (l'armée) ; ils ont tué des civils. Ce ne sont pas des terroristes", a-t-il expliqué.

"Nous avons, comme d'autres, appris que ce sont des habitants de la localité qui ont perdu la vie", a indiqué, dimanche, une source militaire africaine du G5 Saleh. "Nous avons la certitude qu'aucune arme de guerre ni de grenades n'ont été récupérées sur les plus de douze personnes tuées", a déclaré cette source.
La minorité peule de cette région soutient être systématiquement soupçonnée de collusion avec les groupes jihadistes. Elle avait déjà récemment accusé les forces de sécurité maliennes d'avoir commis des "exécutions sommaires" à son encontre.

AFP



Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.