banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Après l'odyssée de 25 migrants africains jusqu'au Brésil : Le Cap-Vert ouvre une enquête

25 Mai 2018
617 times

Le Cap-Vert a ouvert une enquête sur la traversée de l'Atlantique effectuée par 25 migrants ouest-africains depuis l'archipel jusqu'au Brésil, où ils ont été secourus, samedi, par des pêcheurs, ont indiqué les autorités.

"Il n'y avait pas de Cap-Verdiens à bord. Mais, vu que le navire a commencé sa traversée au Cap-Vert, nous allons enquêter, pour que d'autres cas ne se produisent pas", a déclaré, mercredi soir, à la télévision, le ministre des Affaires étrangères, Luis Filipe Tavares.

Le bateau, un catamaran battant pavillon haïtien, avait à son bord 25 migrants et deux ressortissants brésiliens, selon un communiqué de la marine brésilienne. Les passagers, tous des hommes, étaient originaires de Guinée, du Sénégal et du Nigeria, a indiqué le département des droits de l'Homme de l'Etat du Maranhao (nord-est du Brésil).

Selon les médias brésiliens O Imparcial et G1, qui soupçonnent les deux Brésiliens d'avoir été des passeurs, la traversée a duré 35 jours, mais le détail de son itinéraire n'était pas connu dans l'immédiat. Des pêcheurs ont repéré, samedi, le bateau dérivant au large de la ville portuaire de Sao Jose de Ribamar, au sud de l'embouchure de l'Amazone, selon la marine brésilienne.

Une tentative des autorités de localiser l'embarcation par voie aérienne ayant échoué, elle a été remorquée par les pêcheurs. Au moment de l'arrivée au port, "il n'y avait plus d'eau ou de nourriture à leur donner, parce que nous étions à court de provisions", a expliqué le capitaine du chalutier, cité par la marine.

A terre, les migrants ont "reçu des soins et de la nourriture", avant d'être confiés à la police fédérale brésilienne pour enquête, selon le département des droits de l'Homme du Maranhao.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.