banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Transition politique en Rdc : Macron et Lourenço accentuent leur pression sur Kabila

29 Mai 2018
850 times

Les présidents français et angolais, Emmanuel Macron et Joao Lourenço, ont tous deux réaffirmé leur soutien aux accords qui prévoient la tenue d'élections en République démocratique du Congo (RDC) le 23 décembre, sans participation de l'actuel président Joseph Kabila.

« Nous partageons les mêmes préoccupations et les mêmes volontés. La France viendra en soutien des initiatives des pays de la région et de l'Union africaine qui est de faire appliquer les accords (de la Saint-Sylvestre 2017) », a déclaré le président français devant la presse. « Seuls (ces accords) permettront une clarification de la situation politique, sans complaisance, dans le calme. Je voudrais que les réunions des prochaines semaines permettent d'aboutir à un résultat clair », a dit M. Macron.

« Les déclarations d'Emmanuel Macron ne sont pas anormales, les discussions entre les présidents (rwandais Paul) Kagame et Lourenço ne sont pas un secret », a commenté, de son côté, le président angolais, en allusion aux récentes demandes d'explications de Kinshasa. « Le sujet que nous traitons n'est pas une conspiration mais le grand besoin de montrer au président Kabila qu'il doit respecter les accords. Je rencontrerai le président Kabila dans les prochains jours pour continuer à discuter avec lui jusqu'aux élections », a affirmé M. Lourenço. Ces accords « ont reçu la bénédiction de l'Eglise ». « Tout ce qui est béni doit être respecté », a ajouté M. Lourenço.

Il a, cependant, affirmé ne pas vouloir s'ingérer dans les affaires internes de la RDC, ni « aborder des questions personnelles pour dire que le président Kabila doit quitter, nous n'avons pas le droit de le faire ». De plus, « les élections doivent avoir lieu dans un bon climat politique et être acceptées par la communauté internationale ». « Des élections, en enfer on peut les faire, demain même, mais si personne les reconnaît, on ne gagne rien », a-t-il averti. « Pour le président Kabila, c'est un conseil et pas une obligation. S'il n’accepte pas nos conseils, nous n'avons pas de moyen de faire pression sur lui d'une autre manière. Nous ne voulons pas qu'après le mois de décembre, on commence à dire que les élections se sont réalisées dans des conditions pas satisfaisantes », a renchéri M. Lourenço.

Ce lundi, la RDC a publiquement demandé des explications au président français, le porte-parole du gouvernement dénonçant les « propos subliminaux et, disons-le, pleins d'ambiguïté tenus le 23 mai par le président français » en recevant le président rwandais Paul Kagame. « Les autorités congolaises sentent la pression car pour la première fois, les pays de la région, les pays européens et américains qui comptent sont sur une position commune », a déclaré l'Elysée.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.