banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Attaque attribuée aux islamistes au Mozambique : 10 personnes décapitées dans l'extrême nord-est

30 Mai 2018
549 times

Dix personnes, dont deux adolescents, ont été décapitées dans l'extrême nord-est du Mozambique lors d'une nouvelle attaque meurtrière attribuée à un groupe de musulmans radicaux qui défie depuis des mois les autorités du pays.

Selon la police, l'attaque a visé, dimanche, aux premières heures du jour, la population de deux petits villages de la province du Cabo Delgado, non loin de la frontière avec la Tanzanie.

« Dix personnes ont été tuées dans des conditions atroces. Les assaillants ont utilisé des armes blanches, des machettes », a précisé un porte-parole de la police, Inacio Dina, lors d'une conférence de presse à Maputo. Parmi les victimes figurent deux adolescents âgés de 15 et 16 ans, a indiqué M. Dina. « Personne n'a encore été arrêté en relation avec cette attaque », a ajouté le porte-parole, « mais la police est sur les lieux pour retrouver ses auteurs et les présenter à la justice ». Selon plusieurs sources locales interrogées sous couvert de l'anonymat par l'AFP, ces attaques sont l'œuvre d'un groupe islamiste radical connu sous le nom de « al-shabab » (« les jeunes » en arabe), qui a émergé il y a plusieurs mois. Elle « visait le chef du village parce qu'il avait fourni des informations à la police sur l'endroit où le groupe était caché », a expliqué à l'Afpune source locale. « Ces attaques constituent un signe inquiétant de détérioration de la situation », a estimé à l'Afp le spécialiste Eric Morier-Genoud, de l'université de Belfast. « Leur rythme semble s'intensifier et les méthodes semblent se radicaliser », a-t-il renchéri.

Plus de 300 personnes, soupçonnées d'être proches de ce groupe, ont été arrêtées depuis octobre. La procureure générale du pays, Beatriz Buchili, a affirmé, fin avril, que 133 d'entre elles étaient actuellement détenues dans l'attente d'un procès.

« La répression du gouvernement a été lourde, et provoqué plus de doléances » de la population, a souligné à l'Afp l'analyste Alex Vines, du centre de réflexion britannique Chatham House.

« Certains hauts responsables mozambicains admettent en privé (...) que les inégalités, la pauvreté et le jeu de la politique locale sont largement à l'origine de la situation ». Le Mozambique compte officiellement 17% de musulmans, pas loin du double, selon les responsables de leur communauté.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.