banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sortie de crise politique en Libye : Un accord signé à Paris pour des élections le 10 décembre

30 Mai 2018
525 times

Les quatre responsables libyens, réunis à Paris par le président français Emmanuel Macron, se sont engagés, hier, à travailler ensemble pour que des législatives et la présidentielle se tiennent le 10 décembre prochain, selon une déclaration lue à l'issue de la conférence.

« Nous nous sommes engagés (...) à œuvrer de manière constructive avec les Nations unies pour organiser (...) des élections dignes de foi et pacifiques et à respecter les résultats des élections lorsqu'elles auront lieu », a indiqué « la déclaration politique » endossée par le Premier ministre du gouvernement d'union nationale, Fayez al-Sarraj, le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'Est du pays, le président de la Chambre des représentants, Aguila Salah, et celui du Conseil d'Etat, Khaled al-Mechri.

La déclaration a été lue en arabe et approuvée oralement par les quatre responsables libyens, à la demande de M. Macron, mais n'a pas donné lieu à une signature devant les caméras comme cela était prévu initialement. « Donc, tout le monde travaille ensemble sur cette base, bravo! », a lancé le président français, tout sourire. M. Macron a ensuite évoqué, lors d'une conférence de presse, une « rencontre historique, accompagnée par l'ensemble de la communauté internationale » ainsi qu'une « étape clé pour la réconciliation » dans ce pays plongé dans le chaos sept ans après la chute de Mouammar Kadhafi. Cette réunion a été également qualifiée d’« historique » par l'envoyé spécial de l'ONU, Ghassan Salamé. « Nous ne remplaçons pas les Libyens, ce sont eux qui s'entendent entre eux. C'est capital », a-t-il ajouté, en se montrant « optimiste » sur le processus lancé. Pour sa part, le Premier ministre, Fayez al-Sarraj, a appelé « à arrêter les combats partout en Libye » car « assez de sang a coulé ». « Nous appelons tout le monde au dialogue », a-t-il ajouté, en s'exprimant avec MM. Macron et Salamé. Les responsables libyens se sont engagés à procéder à l'adoption d'une « base constitutionnelle pour les élections » et des « lois électorales nécessaires » d'ici au 16 septembre 2018.

Les forces de sécurité libyennes « seront chargées de garantir le processus électoral », avec « le soutien approprié » de l'ONU, des organisations régionales et de la communauté internationale.

Les responsables de toute « obstruction » au processus électoral auront à « rendre des comptes », a averti la déclaration, sans préciser quelles sanctions ceux-ci pourraient encourir.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.