banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Manifestants tués en Gambie : Le président Barrow exprime ses regrets

20 Jui 2018
666 times

AFP - Le chef de l'Etat gambien Adama Barrow a "condamné", hier, les violences policières qui ont fait deux morts, la veille, parmi des manifestants qui protestaient contre une pollution industrielle, promettant que de tels événements n'auraient plus lieu.

Outre les deux jeunes hommes tués - Bakary Kujabi et Ismaila Bah -, six civils et 16 policiers ont été blessés pendant ces incidents, a précisé la police gambienne dans un communiqué. "Je souligne, à nouveau, que c'est regrettable, inacceptable et que cela ne doit jamais plus se produire", a déclaré sur son compte Twitter personnel M. Barrow à l'issue d'une visite aux blessés soignés à The Edward Francis Small Teaching Hospital de Banjul.

Le chef de l'Etat a assuré les victimes du "soutien total du gouvernement" qui prendra en charge les soins médicaux.
"La justice prévaudra", a ajouté M. Barrow, arrivé au pouvoir en janvier 2017, après avoir battu, lors de l'élection présidentielle, un mois plus tôt, Yahya Jammeh.

Le compte Twitter de la présidence gambienne indique, par ailleurs, que le chef de l'Etat "condamne" l'homicide, "contraire à tout ce pour quoi nous avons combattu en tant que nation". Tôt lundi matin, deux jeunes hommes avaient été tués par la police, dans la localité de Faraba Banta (ouest), lors d'une manifestation contre un site d'extraction de sable appartenant à la société locale Julakay Engineering and Construction Company et qui, selon eux, pollue les rizières de cette région bordant le fleuve Gambie.

Cinq officiers de police ont été suspendus et placés en détention pour les besoins de l'enquête, tandis que six manifestants ont été interpellés, selon la police qui précise qu'un poste de police et quatre autres bâtiments, ainsi que deux engins à chenilles et cinq camions ont été incendiés pendant les incidents.
Les autorités ont lancé des appels au calme, ordonné une enquête et suspendu jusqu'à nouvel ordre les activités minières dans la région de Faraba Banta.

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.