banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Un nouveau budget vote en Guinee-Bissau : Une étape décisive vers les législatives

25 Jui 2018
682 times

AFP - Deux mois après l'entrée en fonctions d'un gouvernement "inclusif", le Parlement de Guinée-Bissau a adopté, samedi, à l'unanimité, le budget de l'Etat, nouvelle étape dans la préparation des législatives du 18 novembre après plus de deux années de crise politique.

Les 90 députés présents (sur 102) ont adopté un budget de quelque 212 milliards de FCfa (environ 324 millions d'euros) présenté par le gouvernement du Premier ministre Aristides Gomes, qui sera en vigueur jusqu'au scrutin de novembre.

Le  pays a traversé des turbulences politiques depuis la destitution, en août 2015, par le président José Mario Vaz, du Premier ministre issu du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (Paigc), Domingos Simoes Pereira, auquel M. Vaz appartient également. Un nouvel accord de sortie de crise a été conclu au  sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) le 14 avril à Lomé. Il a ouvert la voie à la nomination de M. Gomes deux jours plus tard, puis à la reprise des travaux du Parlement, interrompus pendant deux ans, ainsi qu’à la fixation des législatives au 18 novembre 2018. "C'est un budget qui était déjà en cours d'exécution quand nous sommes arrivés au gouvernement. Il va donc falloir continuer à travailler dans la même ligne tout en apportant des réformes dans les institutions chargées de faire entrer les recettes", a déclaré, samedi, à la presse le nouveau Premier ministre.

"C'est suite à une profonde analyse en ayant à l'esprit l'accord de Conakry (de 2016, resté lettre morte pendant deux ans) que mon parti a voté ce budget", a commenté Certorio Biote, du Parti de la rénovation sociale (Prs), deuxième formation parlementaire qui, jusqu'à avril, ne parvenait pas à s'entendre avec le Paigc sur la formation d'un gouvernement.

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.