banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Déminage du Yemen : L’Arabie Saoudite lance le plan «Masam»

27 Jui 2018
714 times

L’Arabie saoudite vient de lancer un projet de déminage du Yémen. Ledit projet, appelé « Masam », a été dévoilé par le conseiller à la cour royale, superviseur général du Centre du roi Salman pour le secours et l'action humanitaire, Abdullah bin Abdulaziz Al Rabiah, informe un communiqué parvenu à la rédaction.

Mis en œuvre par des cadres saoudiens, avec une expertise internationale, le projet vise, selon le document, à aider le peuple yéménite « à surmonter les tragédies humanitaires causées par les mines ». Rappelant le « rôle pionnier » de son pays dans le domaine de l’humanitaire au profit des pays frères, Abdullah bin Abdulaziz Al Rabiah a indiqué : « Soutenir nos frères au Yémen a été une priorité du royaume au cours des décennies ». Ce, non sans insister sur « les liens de religion, de voisinage, de langue, de relations sociales et familiales entre les peuples yéménite et saoudien ». Il a noté que le Centre du roi Salman pour les secours joue un « rôle majeur dans le soutien au Yémen où il a présenté 262 projets pour un coût de 1,6 milliard de dollars ». Ces projets vont de la sécurité alimentaire à la santé en passant par le logement, l'éducation et des programmes de secours. Il a précisé que le centre travaille de manière « impartiale » pour soulager les souffrances du peuple yéménite. Les mines, a fait remarquer Al Rabiah, causent de nombreuses victimes civiles, notamment chez les femmes, les enfants et les personnes âgées. « Plus de 600.000 mines ont été stockées dans les zones libérées des milices putschistes ainsi que 130.000 mines navales contre des bateaux et des navires, 40.000 mines à Marib et 160.000 à Mayon Island. Et selon les rapports publiés par le gouvernement yéménite, il y a un mois, de décembre 2014 à décembre 2016, 1539 civiles et plus de 3000 soldats ont été tués, 900 personnes sont atteintes d’une invalidé totale.

Alléger la souffrance des Yéménites
Rien qu’à Taiz, 274 cas d’amputation ont été enregistrés », a-t-il indiqué. A l’en croire, plusieurs cas similaires ont été enregistrés dans les gouvernorats d'Aden, de Lahj et d'Abyan. Mais, des efforts ont été fournis par le centre qui a installées 305 prothèses, fourni le traitement et la réadaptation nécessaires à un grand nombre de blessés âgé de 12 à 72 ans. Certains ont été traités en République du Soudan, en Jordanie et à Djeddah.

D’après Abdullah bin Abdulaziz Al Rabiah, l’Arabie saoudite a fourni au Yémen, au cours des trois dernières années, une aide de plus de 11 milliards de dollars. Elle couvre l'assistance humanitaire, l'aide au développement, à la Banque centrale du Yémen, etc. Et le conseiller à la cour royale de rendre un vibrant hommage au serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz et à son altesse le prince héritier, pour leur soutien au centre.

Quant au ministre des Affaires étrangères du Yémen, Khalid Hussein Al Yamani, il a remercié le gouvernement du royaume d'Arabie saoudite pour « sa générosité » mais aussi le Dr Abdullah Al Rabiah pour l'annonce du projet de déminage dans son pays, soulignant que les Houthis ont causé une « catastrophe humanitaire par la guerre et le pillage des ressources de l'Etat dans les zones qu'ils contrôlent ». Il a promis que son gouvernement travaillera en parfaite coordination avec le Centre du roi Salman pour « le succès du projet de déminage ».

Le secrétaire général de l'Organisation internationale de protection civile et de la défense civile, Vladimir Kalashnikov, a qualifié cette rencontre d’« importante », rappelant que les mines tuent aussi bien au Yémen qu’en Irak, en Syrie et en Libye. Elles constituent, a-t-il ajouté, une « menace importante pour les vies militaire et civile ». Sur ce, M. Kalashnikov a exprimé sa volonté de participer à « l’effort de protection des civils ».

Daouda MANE

 

Last modified on mercredi, 27 juin 2018 08:54
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.