banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Accusé de détournement de fonds publics : L'Onu demande la libération de l'ex-ministre gabonais du Pétrole

27 Jui 2018
630 times

Un groupe de travail de l'Onu demande la libération de l'ancien ministre gabonais du Pétrole Etienne Ngoubou, accusé de détournement de fonds publics et incarcéré depuis dix-sept mois sans avoir été jugé.

"La privation de liberté de M. Ngoubou est arbitraire", estime le Groupe de travail sur la détention arbitraire (Gtda) du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies, dans un texte parvenu hier à l'Afp. Il demande aux autorités gabonaises de "libérer immédiatement" l'ex-ministre du Pétrole, "une indemnisation" et des "soins médicaux appropriés et nécessaires" pour M. Ngoubou qui souffre de diabète. L'ex-ministre est en détention préventive depuis le 12 janvier 2017 pour "détournement de deniers publics" dans le cadre de l'opération Mamba dite "mains propres" et qui a abouti à l'incarcération de plusieurs hauts responsables au Gabon pour des soupçons de corruption.
M. Ngoubou est soupçonné d'avoir détourné environ 27 milliards de FCfa (plus de 44 millions d'euros) dans le cadre de projets hydro-électriques et de voirie au préjudice de l'Etat gabonais.

La législation nationale fixe à un an la détention provisoire, alors que l'ex-ministre est incarcéré depuis 17 mois, rappelle le groupe de travail de l'Onu. Il souligne que ni M. Ngoubou ni sa défense n'ont eu accès à des informations suffisantes sur les raisons de l'emprisonnement.
"L'instruction est en voie d'être clôturée", a précisé à l'Afp le ministre de la Justice, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou.

AFP -

Last modified on mercredi, 27 juin 2018 10:29
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.