banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Bénin : La sécurité, la défense, la justice et la santé interdites de grève

30 Jui 2018
563 times

La nouvelle Cour constitutionnelle du Bénin a jugé conforme à la Constitution la loi supprimant le droit de grève pour les travailleurs des secteurs de la sécurité, de la défense, de la justice et de la santé, dans une décision rendue jeudi soir.
Ce revirement met fin à un bras de fer de plusieurs mois entre l'exécutif et la juridiction suprême béninoise qui avait jugé cette loi votée par le Parlement non conforme à la Constitution en janvier dernier.

"Les fonctionnaires, les forces de sécurité publique et assimilés sont tenus d'assurer leur mission en toutes circonstances et ne peuvent exercer le droit de grève", précise la Cour dans un compte rendu écrit de sa décision.

"Les fonctions de défense, de sécurité, de justice et de santé des personnes dévolues à l’Etat ne sauraient souffrir dans leur exercice d'aucune interruption", a indiqué la juridiction dans sa décision, au nom de "l'intérêt général" et de la "protection des citoyens".

"C’est un coup de massue", a confié, hier matin, à l’Afp, un responsable confédéral syndical, encore sous "le choc avec cette décision de la Cour de Djogbénou".

Début juin, un proche du président Patrice Talon, Joseph Djogbénou, a été élu à la tête de la Cour constitutionnelle au cours d’une élection tenue à huis clos. Il est l'ancien avocat personnel du chef de l'Etat et l'ancien Garde des Sceaux.
Jusqu'à l'arrivée de M. Djogbénou à la tête de la Cour constitutionnelle, l'institution entretenait des rapports tendus avec le président Talon, condamnant plus d'une fois le gouvernement pour "non-respect" ou "méconnaissance de la Constitution". C'est un "revirement jurisprudentiel inquiétant", a commenté un juriste béninois, Albert Medagbé, joint au téléphone par l’Afp.

APS

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.