banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Insécurité au Mali : Un député français juge le pouvoir «pas à la hauteur» des enjeux

03 Juil 2018
281 times

Le pouvoir actuel malien "n'est pas à la hauteur des enjeux", a estimé, hier, le président de la Commission de la Défense de l'Assemblée nationale française, Jean-Jacques Bridey, au lendemain d'une attaque contre des soldats français de l'opération Barkhane à Gao.

"Je pense que le pouvoir actuel n'est pas à la hauteur des enjeux et de la gravité de la situation. Il faut ouvrir les yeux", a déclaré le député du parti présidentiel, La République en marche, sur la radio Rfi.
"Il n'y a pas assez d'actions fortes de la part du pouvoir" du président Ibrahim Boubacar Keïta, a-t-il insisté, à quelques semaines de l'élection présidentielle du 29 juillet au Mali.

Quatre soldats français de la force Barkhane ont été blessés dimanche, selon l'état-major français des armées. D'après les autorités maliennes, l'attaque a fait quatre morts et 23 blessés parmi des civils.  Un attentat a également frappé, vendredi, le Qg de la force à Sévaré et fait trois morts, dont deux militaires maliens. Deux des assaillants sont également morts, dont un kamikaze à bord d'une voiture piégée. Le Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans, principale alliance jihadiste du Sahel liée à Al-Qaïda, a revendiqué l'attentat. Le président Keïta a promis, samedi, de "traquer les terroristes jusque dans leurs derniers retranchements".

"Il y a beaucoup de pays qui sont au côté du Mali, au côté de la population malienne, pour sortir de cette instabilité sécuritaire, mais il faut aussi qu'il y ait une visibilité dans la situation politique. Et aujourd'hui, ce n'est pas le cas", a jugé M. Bridey.

"Nous sommes à quatre semaines d'élections présidentielle (au Mali, Ndlr), on ne sait toujours pas si ce scrutin pourra se tenir", a regretté le député. "Nous souhaitons qu'il se tienne, (mais) il y a des retards dans l'acheminement des cartes d’électeur. Il y a un flou complet là-dessus. J'ai l'impression qu'il n'y a pas une véritable volonté de tenir ces élections présidentielles de la part du pouvoir malien", a-t-il dénoncé."Je pense que le pouvoir actuel n'est pas à la hauteur des enjeux et de la gravité de la situation. Il faut ouvrir les yeux", a déclaré le député du parti présidentiel, La République en marche, sur la radio Rfi.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.