banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Amnistie « totale » en Guinée équatoriale : L’opposition attend des actes

06 Juil 2018
468 times

L'opposition en Guinée équatoriale a accueilli, hier, avec prudence, l'annonce d'une "amnistie totale" pour les prisonniers politiques et opposants par le président Teodoro Obiang Nguema, attendant maintenant des actes.

Gabriel Nse Obiang, chef de Citoyens pour l'innovation (Ci), principal parti d'opposition à Malabo, a déclaré à l'Afp qu'il attendait, d'ici à "demain ou samedi, la libération" des prisonniers politiques annoncée, la veille, par le président Nguema.

Affirmant qu'il accordait "beaucoup de valeur" au décret présidentiel, il a encouragé le chef de l'Etat à poursuivre "dans cette voie" de l'ouverture, mais a souhaité que l'amnistie soit "vraie" et non "un piège". Il attend donc que son parti, dissous en février, soit "automatiquement restauré". "Dans ce cas, nous sommes prêts à aller au dialogue" national prévu mi-juillet. Un autre parti d'opposition, Convergence pour la démocratie sociale (Cpds), a jugé "positif que soient libérés tous les prisonniers politiques (...) privés de liberté et de leurs droits de façon arbitraire". Dans un décret, lu mercredi à la télévision, le président Obiang, 76 ans, qui dirige sans partage son pays depuis 1979, a accordé "l'amnistie totale à tous les citoyens condamnés par les tribunaux (...) pour des délits politiques dans l'exercice de leur activité, purgeant ou non leur peine". Cette amnistie s'étend à toute personne "privée de liberté ou empêchée d'exercer son droit politique dans le pays".

L'objectif de l'amnistie est, selon le président Obiang Nguema, de "permettre une large participation de tous les acteurs politiques" à un dialogue national prévu du 16 au 21 juillet. Il s'engage à garantir "liberté" et "sécurité" à tous les participants à ce dialogue, auquel ont été conviés et seront présents, pour la première fois, la société civile, l'Eglise et la communauté internationale.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.