banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Bénin : Une révision constitutionnelle renvoyée en référendum

07 Juil 2018
330 times
Le président Patrice Talon. Le président Patrice Talon.

La révision de la Constitution béninoise, souhaitée par le président Patrice Talon et autorisée, jeudi soir, par le Parlement, va être soumise à référendum, la majorité de députés nécessaire à son adoption n'ayant pas été atteinte dans la nuit de jeudi à hier.

Le principe de la révision avait été adopté, jeudi soir, par 62 des 83 députés (1 abstention), sachant qu'une majorité des trois quarts de la Chambre est nécessaire pour engager une modification de la Constitution béninoise.

Plus tard dans la nuit, les députés ont procédé au vote de la proposition de loi qui requiert les 4/5e, soit 66 députés. Mais, la majorité n'ayant pas dépassé les 62 voix pour, la modification de la Constitution sera soumise à un référendum.

Le vote du Parlement béninois, jeudi soir, a ouvert la voie à des propositions concrètes de modification de la Constitution. L'exécutif entend notamment consacrer l'amélioration de la représentativité des femmes au sein de l'Assemblée nationale, supprimer la peine de mort, instaurer une Cour des comptes et regrouper toutes les élections.

Le vote de jeudi est intervenu après des débats houleux au cours desquels les députés de la minorité parlementaire (opposition) se sont fortement opposés à ce projet. La question du regroupement des élections, avancée par ses défenseurs pour réduire les coûts, ne fait pas consensus, certains craignant que la durée des mandats soit allongée pour faire coïncider les scrutins.
"Il s'agit d'un piège", a dénoncé Valentin Djènontin, un des députés de l'opposition.

"Il n'y a rien de suspect dans ce qui est proposé", s'est défendu, au cours des débats, Barthélémy Kassa, député révisionniste.

"S'il est majoritairement admis que les élections sont trop fréquentes et reviennent trop cher au pays, il faut donc, dans une perspective d'élections générales, procéder à un alignement des différents mandats sur une même année", explique Souleymane Koto Yérima, politologue et spécialiste des questions électorales.

(AFP)

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.