banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre l’émigration clandestine : Le Niger continuera à servir de pays de transit

09 Juil 2018
524 times
Amina Mohamed, vice-secrétaire générale de l'Onu Amina Mohamed, vice-secrétaire générale de l'Onu

Le Niger va continuer à servir de pays de transit pour les demandeurs d'asile, notamment acheminés de Libye voisine par l'Onu, a indiqué, samedi, le président nigérien Mahamadou Issoufou. 

"Nous sommes un peuple ouvert à l’hospitalité, nous sommes un peuple généreux. Nous accueillerons les gens qui sont en difficulté, qui sont dans le désarroi.  C’est la tradition de notre pays", a déclaré le président Issoufou à l’issue d'un entretien avec une délégation de l'Onu conduite par sa vice-secrétaire générale, Mme Amina Mohamed. "L'essentiel, c'est que les gens ne restent pas longtemps au Niger. Il faut que le transit au Niger se passe très vite, que le temps soit minimal. C’est la seule condition que nous posons", a expliqué M. Issoufou devant la presse.

M. Issoufou a salué "la bonne collaboration" avec l'Union européenne dans la lutte contre la migration clandestine, mais jugé "pas suffisant" le fond fiduciaire d'1,8 milliard d'euros mis en place par l'Ue pour son pays. "C'est une goutte d'eau dans les besoins de financement", a-t-il noté.

Le chef de l'Etat a également relevé la "bonne collaboration" avec le Haut commissariat de l'Onu aux réfugiés (Hcr) qui achemine, à Niamey, des réfugiés bloqués en Libye, en attentant un pays d'accueil. Selon le Hcr, il s'agit de personnes réfugiées "vulnérables" et vivant surtout dans des camps de "détention" libyens. Fin juin, le Haut commissaire de l'Onu aux réfugiés, Filippo Grandi, en visite à Niamey, a demandé aux pays européens d'accélérer les procédures de départs des pays de transit des réfugiés qu'ils ont décidé d’accueillir sur leur sol.

"Il faut que ces gens partent du Niger", avait-il souhaité. Or, "en six mois", seules "200 personnes" sont parties du Niger, alors que "1.200" autres viennent à peine d'arriver de Libye, avait-il dit.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.