Print this page

Manifestations contre la hausse du prix du carburant : La police guinéenne empêche deux marches

24 Juil 2018
5922 times
Mathurin Bangoura, gouverneur de Conakry Mathurin Bangoura, gouverneur de Conakry

La police a empêché, hier, à Conakry, deux marches distinctes organisées pour réclamer l'annulation de la hausse de 25 % du prix du carburant en Guinée, a constaté un journaliste de l'Afp, et arrêté au moins six manifestants.

L'interdiction des deux marches, à l'appel respectivement de la société civile et des syndicats, a été annoncée dimanche soir par le gouverneur de Conakry, Mathurin Bangoura. Il a justifié la mesure par la nécessité de ne pas gêner les déplacements des candidats au pèlerinage en août à la Mecque, dans un communiqué lu sur la télévision publique. Ces futurs pèlerins doivent notamment se rendre en cette période dans des services du ministère des Affaires religieuses, des commissariats et des hôpitaux pour accomplir des formalités administratives. Les policiers ont occupé, hier matin, à Matoto (banlieue de Conakry), le lieu prévu pour le départ de la marche des "Forces sociales de Guinée", qui regroupent une vingtaine d'organisations de la société civile, qui devait aboutir une dizaine de kilomètres plus loin au Stade du 28-Septembre.Six manifestants ont été interpellés, selon la police, qui a dispersé les quelques dizaines de personnes présentes avec du gaz lacrymogène.

AFP

Rate this item
(0 votes)