banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (4679)

Sport

Lionel Messi a répondu à Willian dans le match nul entre le FC Barcelone et Chelsea (1-1) tandis que le Bayern Munich a tué tout suspense face à Besiktas (5-0), mardi, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions.

Les Catalans ont eu beau avoir la possession, ils n’ont jamais vraiment inquiété les Blues. Pire, c’est Chelsea qui aurait dû marquer si Willian n’avait pas trouvé les montants par deux fois. Le Brésilien a fini par trouver le cadre, son troisième but dans la compétition, à la 62e minute, au sortir d’un bon décalage d’Eden Hazard à l’entrée de la surface. Mais Lionel Messi a -enfin- réussi à lever la «malédiction»: muet jusque-là face aux Blues en huit rencontres, l’Argentin a fait sauter le verrou en profitant d’une grosse erreur d’Andreas Christensen (75e).

Dans l’autre rencontre de la soirée, le Bayern Munich n’a pas fait de sentiment face à Besiktas (5-0): les Turcs rapidement réduits à dix suite à l’exclusion de Domagoj Vida (16e), le géant allemand n’a pas eu à forcer son talent.

Thomas Müller (43e, 66e), Kingsley Coman (53e) et Robert Lewandowski (79e, 88e) ont fait le travail et le Bayern a un pied et demi en quarts de finale avant le match retour prévu le 14 mars.

Les résultats d’hier: Chelsea (ENG) - Barcelone (ESP) 1-1, Bayern Munich (GER) - Besiktas (TUR) 5-0. Aujourd’hui: Séville (ESP) - Manchester United (ENG), Chakhtar Donetsk (UKR) - AS Rome (ITA)

Déjà joués: Bâle (SUI) - Manchester City (ENG) 0-4, Juventus Turin (ITA) - Tottenham (ENG) 2-2, Real Madrid (ESP) - Paris SG (FRA) 3-1, FC Porto (POR) - Liverpool (ENG) 0-5.

AFP

C’est grâce à son idée que la Fratri est née. « J’ai mis l’idée de la création de cette association francophone de triathlon qui, aujourd’hui, est en train de faire tache d’huile dans le monde. J’en suis très ravie parce que pour une fois encore, comme avec Senghor avec la francophonie, l’idée de la Fratri est venue du Cameroun ». La camerounaise Edwige Gassam, présidente de la fédération de son pays, estime que beaucoup de pays africains francophones étaient très mal à l’aise quand on organisait des congrès de triathlon au niveau mondial puisque la langue officielle à ce niveau-là est l’anglais. « La Fratri aujourd’hui évolue comme un effet boule de neige. Et c’est tout à l’honneur de l’Afrique. La Fratri va aider l’Afrique à atteindre le top niveau. Notre continent regorge de grands talents que nous ignorons et je crois qu’avec la Fratri beaucoup de choses vont bouger », a-t-elle dit.

Pour le président de la Fédération sénégalaise de triathlon Boubacar Gaye, qui est également trésorier de la Fratri, le fait de tenir le congrès de la Fratri à Dakar est un choix du bureau exécutif qui s’explique par tout ce que Dakar représente et de manière générale le Sénégal en matière de sport. C’est pourquoi il a dit toute sa satisfaction de voir que des décisions majeures ont été prises au cours de ce congrès, notamment un camp d’entraînement qui sera organisé en France à Brives afin de permettre aux athlètes sénégalais, surtout les jeunes qui sont engagés aux Jeux Africains de la Jeunesse (Jaj) en Algérie, de pouvoir bénéficier de meilleures conditions de préparation en juin. Ce sera un mois avant les Jaj. « Ensuite il y a les championnats d’Afrique de Rabat en mai; là aussi la Fratri va financer une préparation pour les athlètes. Le prochain congrès est prévu à Dahla au Maroc en décembre ; ensuite il y a l’accompagnement qui va continuer. A Charm-El Cheikh en Egypte il est prévu aussi des camps d’entraînement qui seront financés en partie par la Fratri et la fédération internationale. Donc c’est une mutualisation des moyens. Il faut signaler également que le Cap-Vert a été accepté comme nouveau membre de la Fratri.

C. F. KEITA

 

Les lampions se sont éteints sur le congrès de l’Association des fédérations francophones de triathlon (Fratri) qui s’est tenu durant trois jours à Dakar. La capitale sénégalaise qui est considérée comme une plaque tournante de cette discipline en Afrique, a permis aux membres de ce sport de mesurer le chemin parcouru et la distance entre l’anglais, langue officielle du triathlon, et le français qui s’est frayé un passage pour être une de ses trois langues (anglais, espagnols et français).

Mais le point intéressant de ces assises de Dakar était surtout la dotation de moyens aux pays africains francophones à l’occasion des grandes compétitions africaines et mondiales (préparation et participation). Sur ce point, les 42 pays africains membres de la Fratri sont repartis de Dakar satisfaits des conclusions issues de ce congrès qui a vu la participation des présidents de la confédération africaine de triathlon, Ahmed Nasser, de la Fratri, Philippe Lescure, mais aussi de Nezha Bidouane, double championne du monde de 400 m haies et présidente de la Fédération Royale Marocaine de Sport pour Tous.

Des décisions importantes pour 2018 ? On peut en citer quelque unes. Le championnat d’Afrique des nations à Rabat en mai, la Coupe d’Afrique des nations à Dakar en décembre, le congrès à Dahla au Maroc en décembre, le camp d’entraînement à Charm El Cheikh en Egypte en mars; et cerise sur le gâteau, l’intégration du Cap-Vert comme nouveau membre, entre autres. Pour le président de la Confédération africaine de triathlon, le général Ahmed Nasse, il est heureux de constater que des jalons sont en train d’être posés par le triathlon au Sénégal. « Dernièrement il y a eu un stage de la fédération internationale qui s’est tenu à Dakar, maintenant nous assistons au congrès de la Fratri à Dakar; donc je suis content des efforts réalisés par le Sénégal dans le triathlon au sein du monde francophone. Le Sénégal est l’un des pays les plus actifs dans les activités du triathlon en Afrique et ensuite la famille francophone fait partie de la fédération internationale », a-t-il indiqué.

Selon lui, le triathlon a un bel avenir en Afrique puisque maintenant cette discipline compte 42 pays membres sur le continent. « Au début on n’avait que 8 pays affiliés dont 4 seulement étaient actifs. Maintenant on est 42 pays africains membres de la confédération. Depuis quelques années, de plus en plus de pays africains font du triathlon. Et aujourd’hui on a beaucoup d’activités sur le plan international. Cela veut dire que le triathlon est en train de se développer sur le continent », s’est-il réjoui. C’est le même sentiment qui a animé le président de la Fratri, le Français Philippe Lescure, qui est également président de la Fédération française de triathlon. « Nous avons choisi Dakar parce que c’est symbolique de la francophonie. Dakar est une grande ville francophone qui est au cœur de la francophonie. Donc il nous paraissait tout à fait normal d’organiser ce congrès à Dakar. D’ores et déjà sont actées des invitations pour 2018 en France notamment à Brives qui est très attractif en termes de pratique du triathlon.

Donc nous avons déjà envisagé effectivement que la France puisse accueillir le triathlon sénégalais, mais aussi l’ensemble des pays de la francophonie. Donc nous allons poursuivre dans cette coopération très importante entre la France et les fédérations africaines », a-t-il dit.

Et, c’est important selon lui que des actions soient déjà lancées et menées en termes de formation, d’entraînement des jeunes, de formation de cadres techniques, des entraîneurs. « Permettre aussi de mieux structurer chacune des fédérations en termes de gouvernance et d’organisation. C’est donc parmi ces thèmes-là, ceux que nous portons en premier lieu et qui nous permettent de mieux développer le triathlon dans l’ensemble des pays membres de la Fratri. Nous allons renforcer et développer plus encore nos programmes de formation, d’accompagnement, de structuration. Parce qu’effectivement les pays membres de la Fratri ne sont pas au même niveau de structuration. Nous avons des pays très jeunes qui nous ont rejoints, notamment du continent africain. Il est important que des pays plus structurés, qui ont une antériorité comme la France, la Belgique, la Suisse, puissent apporter leur contribution, leur savoir-faire, leur programme de formation de manière à permettre aux pays africains de gagner du temps et de bénéficier de ces programmes de formation », a-t-il notamment déclaré.

Selon lui, la promotion de la langue française est un axe majeur « et c’est presque notre raison d’exister, au-delà des programmes de formation. La promotion de la langue française est essentielle. Nous avons obtenu la traduction en français de l’ensemble des programmes de formation et nous allons demander à la fédération internationale d’aller plus loin dans sa constitution du français comme langue de travail. Vous savez que le français est la langue officielle du Cio inscrit dans la Charte olympique. Et donc il nous parait tout à fait nécessaire que la langue française soit davantage utilisée dans toutes les structures et instances internationales.

Bien entendu l’anglais qui est concomitant de la fédération internationale existe de même que l’espagnol qui est déjà langue de travail. Mais il nous parait très important que très rapidement le français soit aussi une langue identifiée comme officielle au sein de la fédération internationale. Et c’est un des axes majeurs des prochains mois », a-t-il dit.

C. F. KEITA

 

L’Américain Christian Coleman a battu le record du monde du 60 mètres avec un chrono de 6 secondes et 34 centièmes ce 18 février 2018 lors des championnats américains d’athlétisme en salle, à Albuquerque (Nouveau-Mexique). Il a amélioré de 5 centièmes le précédent chrono de référence de son compatriote Maurice Greene (6.39).

 

Comme prévu, Roger Federer est officiellement redevenu N.1 mondial lundi au classement ATP, à l’issue d’une belle semaine à Rotterdam où le Suisse a remporté le 97e titre de sa carrière.

Avec 10.105 points, Federer repasse devant son grand rival l’Espagnol Rafael Nadal (9.760 points), qui ne disputait pas de compétition la semaine dernière. Cela faisait plus de cinq ans que le natif de Bâle n’avait plus été numéro un

mondial. A 36 ans et six mois, il devient le joueur le plus âgé à atteindre le sommet du tennis mondial, dépassant le record détenu depuis 2003 par l’Américain Andre Agassi, sacré à l’âge de 33 ans.
Ce changement à la tête de la hiérarchie mondiale était acquis au Suisse depuis sa qualification vendredi pour les demi-finales de Rotterdam, tournoi qu’il a ensuite remporté dimanche face au Bulgare Grigor Dimitrov, surclassé en deux sets 6-2, 6-2 et en moins d’une heure (53 min).

Le Sud-Africain Kevin Anderson, vainqueur au tournoi de New-York dimanche, fait son entrée dans le top 10 mondial. Sa victoire lui permet de gagner deux places à l’ATP et d’atteindre la 9e position, son meilleur classement à ce jour.

WTA MUGURUZA REVIENT DANS LE TOP 3, KVITOVA GRIMPE À LA 10E PLACE
Malgré sa finale perdue à Doha, l’Espagnole Garbine Muguruza est revenue dans le top 3 mondial, tandis que son adversaire la Tchèque Petra Kvitova, sacrée au Qatar, effectue une remontée notable de 11 places pour atteindre la 10e place mondiale.

La joueuse de 27 ans, déjà victorieuse à Saint-Petersbourg il y a deux semaines, compte maintenant 13 victoires d’affilée, et affiche un bilan exceptionnel cette saison contre les meilleures: elle vient en effet d’aligner sa 6e victoire en 2018 face à un membre du top 10, pour aucune défaite.

Elle réintègre donc le cercle fermé des dix meilleures joueuses du monde pour la première fois depuis juin 2016. Dimanche, Kvitova est venue à bout en finale de Doha de Garbine Muguruza, après plus de deux heures de match (3-6, 6-3, 6-4).

TOURNOI DE NEW YORK, LE SUD-AFRICAIN KEVIN ANDERSON S’IMPOSE DEVANT SAM QUERREY
Le Sud-Africain Kevin Anderson, 11e joueur mondial, a remporté dimanche le tournoi de tennis de New York en battant en finale l’Américain Sam Querrey, 12e mondial, sur le score de 4-6, 6-3, 7-6 (7/1). C’est le 4e titre de la carrière d’Anderson, 31 ans, finaliste du dernier US Open mais qui n’avait plus remporté de tournoi depuis 2015.

AFP

 

Last modified on mardi, 20 février 2018 12:39

La 5e édition de la saison hippique a vécu dimanche à l’hippodrome municipal Ndiaw Macodou Diop de Thiès. Les quatre courses programmées par le CNG se sont déroulées dans les règles de l’art. L’étape du jour a été la fusion des chevaux du groupe 1 et 2 qui ont rivalisé durant tout le long du parcours (2200 m) car chacun des 11 concurrents tenait vaille que vaille à s’octroyer la part du lion du fait que désormais tous les chevaux classés 5e et même 6e passent à la caisse une belle initiative du patron de la structure Cheikh Tidiane Niang.

Mais, finalement c’est « Maha » du Pr Sakhir Thiam monté par Papa Gningue qui a enlevé la palme devant « Faydou » drivé par Mouhamed Gadiaga une propriété de Papis Niang ; « La Medina » et « Professeur Bao » se classeront respectivement 3e et 4e. Ils évoluent tous dans le groupe 1 tandis que « Nasroulah » et « Diané » du Groupe 2 se contenteront des 5e et 6e places. Pourtant, « Doumayene » avait dès le départ prit le commandement de tête avant de céder la place à « Diané » le favori pour avoir inscrit 4 victoires depuis l’ouverture de la saison ; il baissera lui aussi la garde en faveur de « La Medina » mais après avoir bouclé les 1800 m.

Les autres concurrents qui étaient au galop de chasse accélèrent la cadence ; c’est ainsi que « Faydou » et « Maha » se détacheront du lot pour aller à l’assaut des fugitifs. Ils y parviendront à 200 m de la ligne d’arrivée. Chez les poulains de 3 ans c’est « Dalinkor » d’Iba Colle Bao  monté par Moussa Diène qui a signé sa 4e victoire devant « Machallah ». Dans le galop du Groupe 3, « Momar » drivé par Mohamed Gadiaga, une propriété d’El hadj Ndiogou Touré, leur a damé le pion. La course d’ouverture opposant les poulains de 2 ans a été remportée par « Cotonou 2 » de Moustapha Bao conduit par Fallou Diop.
 
Résultats Technique :
Fusion : 1er Maha, 2e Faydou, 3e La Medina, 4e Pr Oumar Bao, 5e Nasroulah, 6e Diané.
Poulains de 3 ans : 1er Dalinkor, 2e Machallah, 3e Général Bara, 4e Darou Sam, 5e Leuk Darou Mbaye.
Groupe 3 : 1er Momar , 2e Abdou Samat, 3e Barakatou, 4e Racine, 5e Alhamdou 2.
Poulains de 2 ans : 1er Cotonou, 2e Adja Khady Diop, 3e Falla Fall, 4e Baraka 2, 5e Maouloud.

EL H Yamar DIOP

 

Last modified on mardi, 20 février 2018 12:42

Engagés respectivement en Coupe Caf et en Ligue africaine des Champions, Mbour PC et Génération Foot, qui ont connu des fortunes diverses, vont aborder, ce mercredi, la manche retour avec l’ambition de poursuivre l’aventure. Serigne Saliou Dia, sélectionneur de l’équipe nationale locale, croit que les Mbourois qui accueillent les Marocains de la RS Berkane tout comme les Académiciens qui se déplacent en Égypte pour affronter Misr El Makassa avec deux buts d’avance, gardent intactes leurs chances de passer au prochain tour.

Mbour PC et Génération Foot jouent ce mercredi leur avenir en Coupe Caf et en Ligue africaine des Champions. Les deux clubs ont rendez-vous avec l’histoire et devront sortir le grand jeu pour ne pas être remballé sur le pas de la porte de ces compétitions. Défait (1-2) à l’aller, le club mbourois dont l’ambition est d’aller le plus loin possible cette année dans cette compétition accueille à son tour les Marocains de la RS Berkane. Pour arracher une qualification pour le tour suivant, le club du président Mbaye Diouf Dia devra au moins inscrire un but sans en encaisser. Une mission loin d’être impossible, selon Serigne Saliou Dia, sélectionneur de l’équipe nationale locale. « Malgré la défaite au Maroc, Mpc peut y croire. Ils ont créé beaucoup de problèmes à l’adversaire et mercredi, les conditions seront très différentes. Les joueurs de Mpc devront être forts mentalement parce que ce sera difficile pour tout le monde et essayer de mettre ce but libérateur pour passer au second tour », a indiqué le technicien.

Lors du match aller, au Maroc, Mpc avait montré des très bonnes dispositions. « Ce n’était pas évident surtout que le Maroc est un pays qui a l’habitude de ces genres de compétition. Beaucoup de jeunes de Mpc n’avaient jamais fait de Coupe d’Afrique. Ce n’était donc pas évident qu’ils fassent ce bon résultat. Ils ont mené jusqu’à la 62e minute avant de prendre un penalty imaginaire et avec l’expulsion du capitaine mbourois, c’était extrêmement ouvert pour Berkane qui a inscrit un second but parce qu’il y avait plus d’espace. C’est un match pour l’expérience pour eux. Maintenant, il va falloir être plus solide sur le terrain et mettre le petit but qu’il faut », note-t-il. Attendus ce mercredi pour renverser la vapeur, les joueurs de Mpc vont devoir mettre le bleu de chauffe. De l’avis de Serigne Saliou Dia, l’équipe doit bien entrer dans la rencontre, privilégier un jeu porté vers l’offensif tout en sécurisant sa base arrière, marquer très tôt et surtout ne pas concéder de but.

Comme Mbour PC, Génération Foot a également un rendez-vous important ce mercredi, en Égypte. Les poulains d’Olivier Perrin qui ont réussi à dominer (2-0) Misr El Makassa à l’aller ont eu la chance de ne pas encaisser de but à domicile. Avec cette victoire, estime Serigne Saliou Dia, Génération Foot a pris une sérieuse option, mais devra cependant faire preuve de vigilance. « Il faudra que les joueurs de GF soient un peu plus prudents avec l’arbitrage, car ces Égyptiens ont l’habitude de ces compétitions et sont capables de tout. Il leur faudra être très vigilant, ne pas faire trop de fautes et surtout ne pas trop reculer dans leur zone ».

Pour le technicien, il sera tout aussi important pour les joueurs de Génération Foot de prendre le jeu à leur compte dès le début. « Misr El Makassa est une équipe prenable. Génération Foot a donc intérêt à camper le jeu dans le camp de l’adversaire, mais aussi de marquer très tôt parce que s’ils y arrivent, l’adversaire devra mettre quatre buts pour passer. Ils doivent donc se mettre à l’abri très tôt pour éviter toute surprise », avertit le sélectionneur de l’équipe locale.

Samba Oumar Fall

Le patron du football mondial était à Nouakchott pour le sommet de la Fifa quki discutait de divers sujets sur le sport roi. A la fin de la rencontre, il est revenu sur les travaux et les points saillants de ce sommet.

« Nous n’avons pas pris de décisions. Le sommet avait pour but d’écouter les Fédérations. Parce que je veux une Fifa beaucoup plus démocratique. Maintenant, nous allons prendre des décisions ultérieurement. Nous avons un conseil de la Fifa en mars 2018 et un congrès en juin.

Par ailleurs, je peux quand vous voire que nous allons davantage prendre en compte le football des jeunes garçons et filles. Nous envisageons de passer d’un Mondial de 24 à 48 chez les garçons et de 16 à 24 chez les filles. Nous sommes en train d’étudier le passage des échéances biannuelles aux échéances annuelles. Mais non pour les deux catégories d’âge mais seulement pour les U18 ou U19. Ce débat reste ouvert.
Nous pensons aussi à la création d’une Ligue mondiale de football féminin pour que toutes les fédérations puissent participer parce qu’il ne faudrait pas perdre de vue que 50% de la population mondiale est féminine ».

Programme Forward
« Nous nous sommes interrogés sur comment développer et aménager le programme Forward. Nous avons aussi discuté du système des transferts ; du calendrier des matches internationaux ; de l’éligibilité des joueurs bi-nationaux, notamment qui ont eu à jouer un match avec une équipe et qui voudrait changer par la suite de nationalité sportive. C’est une discussion qui reste ouverte ».

Transfert des joueurs
« Nous allons vers des règles plus strictes sur les transferts de joueurs. Nous allons nous focaliser sur la formation et l’indemnité que le club formateur devrait toucher en cas de transfert du joueur. Sur ce point, nous savons qu’il y a différents intérêts en jeu. Mais la Fifa se doit de prendre des décisions pour protéger les joueurs ».

Mondial 2022
«Nous sommes concentrés sur la coupe du monde Russie 2018. Mais je dois avouer que je suis content de l’état d’avancement des travaux au Qatar. Ils sont en avance. Nous allons avoir une magnifique coupe du monde en 2022 ».

La Mauritanie, un exemple à suivre
« La Mauritanie est un exemple local, régional, africain mais aussi mondial. C’est pourquoi, j’ai tenu à ce que les présidents des Fédérations viennent voir ce qui se passe ici. Nonobstant le ranking de leur équipe au niveau du classement de la Fifa, ils ont un centre technique, un stade flambeau neuf  Nouakchott, mais aussi de 9 autres stades dans les différentes régions sans occulter d’autres projets de développement. D’ailleurs, nous comptons organiser à Nouakchott un séminaire au mois de mars sur le développement ».

Corruption : Tolérance zéro
« Nous n’allons plus jamais accepter que les gens s’enrichissent illicitement. Je ne sais pas si c’est une phrase choc, parce que ce n’est pas la première fois que je le dise. C’est la tolérance zéro par rapport à toute sorte de corruption. Il faut que le Fifa soit honnête. Tout le monde a dû se rendre compte qu’on ne peut plus agir comme avant. Ce n’est pas moi qui le dis d’ailleurs, ce sont les juges ».

 

En match comptant pour la 13ème journée du championnat national de Ligue 1 disputé dimanche au stade Fodé Wade de Saly, Diambars a battu le Ndiambour de Louga par 3 à 0. Mi-temps : 1-0 ; Buteurs : Ousseynou Niang (42ème mn), Ibrahima Dramé (49ème mn) et Dame Guèye (61ème mn). Arbitres : Issa Sy (CRA Dakar) assisté de Nouha Bangoura (CRA Tamba) et d’Abdou Aziz Guèye CRA Dakar).

LES EQUIPES : Diambars : Ousmane Mané, Idrissa Dibassy, Babacar Diop (Cap), Bilaly Diallo, Cheikh Serigne Faye, Mame Balla Tine puis Ousseynou Ndiaye (76ème mn), Abdoulaye Fall puis Birahim Gaye (37ème mn), Cheikh Mbengue, Ibrahima Drame, Dame Guèye, Ousseynou Niang puis Cheikh Dieng (83ème mn). Coach : Pape Boubacar Gadiaga.

Ndiambour : Cheikh Dieng, Ablaye Diallo (Cap), Ibrahima Sory Soumah, John Eric Assola, Abdourhamane Diop, Vieux Faty, Demba Darboe puis Mamadou Diatta Ndiaye (55ème mn), Zacharia Derboe, Aboubacar Bangoura puis Famaly Keita (55ème mn), Rachid Touré puis Pape Justin Dembo (62ème mn); Pa Omar Jobe. Coach: El hadj Malick Diop.

Il a fallu attendre la 13ème journée et leur 11ème match pour voir les pensionnaires du Centre de formation de Saly (qui comptent un match de retard à disputer face à l’Uso) remporter leur premier succès de la saison. Une victoire par 3 à 0 acquise par les hommes de Papa Boubacar Gadiaga aux dépens des Lougatois du Ndiambour qui met fin à la disette des partenaires de Ousmane Mané. Dans cette rencontre de la délivrance après tant d’attente, il a fallu un peu moins d’une mi-temps pour voir Diambars ouvrir la marque. En effet, trois minutes avant la pause, Ousseynou Ndiaye réceptionne remise de Dame Guèye pour signer le premier but d’une rencontre qui allait virer à la correction pour les visiteurs (1-0, 42ème mn). Car leurs hôtes ne vont pas attendre longtemps au retour des vestiaires pour corser l’addition. Avec toujours à la manœuvre, Dame Guèye dans le rôle de distributeur.
Cette fois, c’est Ibrahima Dramé qui est le destinataire de son caviar ; l’avant-centre ne tremble pas et double la mise à la 49ème minute.

Cette réalisation ne signifie pas fin de calvaire pour les poulains de Malick Diop ; puisqu’ils vont encaisser une troisième but à la 61ème minute. Cette fois, le passeur s’est mué en buteur : Dame Guèye assomme définitivement les Lougatois en signant l’ultime réalisation de la partie. Un large succès pour les poulains de Papa Boubacar Gadiaga qui restent sur une série de résultats positifs après un match nul (2-2) contre le Casa Sports lors de la dernière journée et une qualification au prochain tour de la Coupe du Sénégal après avoir étrillé Dahra (5-0). Une série qu’il convient de poursuivre pour quitter les profondeurs du classement.

Ousseynou pouye

 

En match comptant pour la 13ème journée du championnat national de football Ligue 1 Pro joué hier au stade Mawade Wade de Médina Courses dans le faubourg de Sor, la Sonacos de Diourbel a battu la Linguère de Saint-Louis par un score de 1 but à 0. But ; El Hadji Solo Sané (90+4). Arbitrage : Alioune S. Sandigui ( Cra de Fatick) assisté de Mouhamadou M Mbacké (Cra de Dakar) et Amdy Kassé (Cra de Louga). Avertissements : Linguère ; Cheikh Amar Gueye (77). Sonacos : Hamidou Diallo (24) et Malick Fall (84). Expulsions : Hamidou Diallo (32).

Linguère : Babacar Diaw-Banda Fall, Oumar Ngingue (cap), Bassirou Baldé, Mouhamadou Diop-Cheikh Amar Guèye, Ibrahima Diop, Bakary Guèye, Moussa Dembélé, Pape Semou Diouf (Philipe Henry Diassy 74)), Ibrahima Sow : Coach : Abdoul Aziz Wade.

Sonacos : Cheikh Lo Ndoye-Ansoumané Diamé (Dara Diaw 40), Hamidou Diallo, Ablaye Diene, Ya Bakh Seye- Aboubacry Youla Baldé, Souleymane Diallo (cap), Malick Fall, El Hadj Solo Sané, Ibrahima Faty (Papa Ibrahima Niang18) (Papa Doudou Diatta 70), Ousmane Sagna. Coach : Cheikh Guèye.

Au coup de sifflet final, la capitale du Nord a connu une ambiance inhabituelle due à cette défaite que la Sonacos de Diourbel a infligée à la Linguère de Saint-Louis à la dernière minute. Les supporters n’ont pas compris le fait de constater que les Samba-linguère n’ont pas mis à profit leur supériorité numérique pour pulvériser les visiteurs. Le public nombreux qui a rallié le stade Mawade Wade dès les premières heures de l’après-midi pour assister à cette partie de football, a été finalement très déçu par ce but marqué à la 94ème mn par El Hadj Solo Sané. Ce dernier a transformé de fort belle manière un coup franc exécuté par Aboubakry Youla Baldé pour crucifier le gardien de la Linguère. Cette équipe Nordiste enregistre ainsi sa deuxième défaite à domicile.

Mbagnick Kharachi Diagne

 

En match comptant pour la 13ième journée de la ligue 1, Teungeuth Fc a battu le Casa Sports au stade Amadou Barry hier sur le score de 2 buts à 1. Mi-temps:2-0. Buts: Aboubakrine Sall (3ème et 31ème minutes) pour Tfc. Léopold A Badji (71ème mn) pour Casa Sports. Avertissements: El Hadj M Baldé (23ème mn), Moussa Sarr (28ème mn), Pape Sassy Diallo (51ème mn) et Boubacar Cissoko(77ème mn) pour Tfc. Léopold A Badji (3ème) et Djiby Danfa (51ème mn) pour Casa Sports. Rencontre arbitrée par Ibrahima Niang (Cra Kaolack) assisté par Cheikh Babou et Moustapa Diop (Cra Thiès).

Les équipes : Tfc: Moussa Sarr (G) (Mamadou K Diouf 61ème mn), Aboubakrine Sall (Cap), Mamadou Barry, Auguste Malo, Faly Ndao (Mohamed Ngom 76ème mn), Boubacar Cissokho, Mody Traoré, Alioune Ba (Mor Melly Diock 83ème mn), Pape Sassy Diallo, Malick Sambou, El Hadj M Baldé. Entraîneur : Souleymane Diallo.

Casa Sports: Ceikh A B Thioub (G), Pierre B O Manga(Cap) (Aliou Diatta 88ième mn), Adama Danfa, Siaka Sané, Djiby Danfa, Léopold S A Badi, Malick Fall, Madi Faty (Abdou Seydi 61ième mn), Moussa Marone (Abdou Karim Sané 61ième mn), Mamadou L Danfa, Youssoupha M Badj. Entraineur: Athanas Tendeng.

Teungueuth Fc a battu le Casa Sports sur le score de 2 buts à un dans une rencontre à deux visages. Une première mi-temps favorable aux Rufisquois qui ont eu la chance de cueillir à froid les Ziguinchorois dès la troisième minute à la faveur d’un penalty provoqué par Léopold S. A. Badji consécutivement à un tacle appuyé sur un attaquant de Tfc. C’est le capitaine Aboubakrine Sall qui le transforme et donne l’avantage à son équipe qui, du coup, retrouve un subit ascendant moral sur les visiteurs. Durant le reste de la première mi-temps, chacune des deux formations a eu ses temps forts. Au finish, ce sont encore les Rufisquois qui vont se signaler à la trente et unième minute lorsque le même Aboubakrine bien positionné sur le côté gauche profite d’un centre parti de la droite pour amorcer une reprise qu’il réussit de fort belle manière à propulser dans la lucarne de Cheikh A. B. Thioub.

Un doublé libérateur du capitaine Aboubakrine Sall installant la confiance chez les Rufisquois qui maintiennent la cadence jusqu’à la fin de la première partie. A la reprise, les Ziguinchorois affichent une volonté de revenir dans le match en enchaînant les assauts dans le camp de Tfc. Leurs efforts sont récompensés à la 71ème minute grâce à un but de Léopold A. Badji. Revigorés par la réduction du score, les protégés de Athanas Tendeng accentuent la pression sur les locaux avec l’espoir de revenir au score, mais en vain.

Abdou Diop

 

Arrivé à Rennes lors du dernier mercato hivernal, Diafra Sakho n’a pas attendu longtemps pour démontrer ses qualités offensives.

Samedi, l’international sénégalais y est allé de son doublé lors du match nul (2-2) de son équipe à Caen comptant pour la 26e journée de Ligue 1. Vendredi, Keita Baldé s’était illustré en inscrivant son huitième but sous les couleurs de Monaco ; ce qui fait de lui le meilleur buteur sénégalais de Ligue 1.

Diafra Sakho n’a pas attendu trop longtemps pour briller avec Rennes. L’ancien attaquant de West Ham a brillé de mille feux samedi, lors du déplacement de son équipe à Caen (2-2). Aligné pour la troisième fois de suite sur le front de l’attaque par Sabri Lamouchi, Diafra Sakho a ouvert son compteur. L’international sénégalais y est même allé de son doublé. Mené au score dès la 6e minute, les Bretons recollent au score trois minutes plus tard grâce à une belle tête plongeante du Sénégalais suite à un centre de Ramy Bensebaini. Dans un grand jour, l’attaquant des Lions récidive à la 21e minute. Sur une remise de la tête de son coéquipier en équipe nationale, Ismaïla Sarr, Sakho trompe une seconde fois le portier caennais, Rémy Vercoutre, et permet à son équipe de passer devant (2-1). Rennes aurait pu enchaîner un second succès de rang après sa victoire (2-0) à Lyon, si le Caennais Damien Da Silva n’avait pas égalisé à la 84e minute. Ce doublé du Sénégalais laisse augurer de lendemains meilleurs pour l’équipe rennaise.
 
KEITA BALDÉ MEILLEUR BUTEUR SÉNÉGALAIS EN L1
 Depuis son arrivée à Monaco en provenance de la Lazio, Keïta Baldé a quasiment pris ses marques. Vendredi, lors de la réception de Dijon de Papy Djilobodji en ouverture de la 26e journée, l’international sénégalais a été aligné d’entrée suite à la blessure de Jovetic à l’échauffement. Le choix de Leonardo Jardim a été payant puisque le Sénégalais qui a participé au festival offensif (4-0) de son équipe face à Dijon s’est illustré dès la 13e minute en ouvrant le score.  Avec cette réalisation, Keïta Baldé porte à 8 son total de buts inscrits et devient ainsi le deuxième meilleur scoreur de l’équipe de la Principauté derrière Radamel Falcao (17 buts). Il devient également le meilleur buteur sénégalais de la Ligue 1 française. Il devance d’une longueur son compatriote Moussa Konaté. Le compteur de l’attaquant vedette d’Amiens est bloqué à 7 buts ; ce qui fait de lui le meilleur buteur de son club.

Samba Oumar Fall

 

Décidément, les duchesses sont intraitables cette saison. Elles viennent de remporter leur 6ème victoire de rang face, cette fois, à une équipe redoutable à savoir Saint-Louis Bc (2ème du classement) (50-40) avant-hier au stade Joseph Gaye. Les protégées de Mborika Fall, coach du Duc, ont d’ailleurs dominé tous les quarts temps face à une équipe saint-louisienne qui s’est battue jusqu’au bout. Et avec ce succès, le Duc occupe seul la tête du classement général devant les nordistes. L’Asc Ville de Dakar a, de son côté, décroché sa cinquième victoire de la saison en battant le Diaraf de Dakar (71-41) samedi au stadium Marius Ndiaye. Une belle victoire des protégées de Moustapha Gaye qui talonent désormais de près Saint-Louis Bc dans le classement. La Jeanne d’Arc de Dakar s’est également imposée devant l’Université Gaston Berger (UGB) (53-39) samedi au stadium Marius Ndiaye. Un revers qui met en mauvaise posture les étudiantes de Gaston Berger dans le classement.

Chez les garçons, le Saltigué a créé la surprise de la sixième journée de National 1 Masculin en venant à bout de l’Asfa (57-54) au stadium Marius Ndiaye. Une rencontre palpitante qui a tenu en haleine les amateurs du ballon orange avant-hier. D’ailleurs, c’est en fin de rencontre que les rufisquois ont pu puiser dans leur dernière énergie pour vaincre les militaires. Une victoire qui permet à l’équipe de Saltigué de gagner une bonne place dans le classement de la poule A.

Absa Ndong

 

Le lutteur de Pikine, Ama Baldé a battu Pape Sow de l’écurie Fass en moins d’une minute lors d’un combat de lutte doté du drapeau du ministre des Sports Matar Bâ, ce samedi au stade Léopold Sédar Senghor.

Le fils du champion Falaye Baldé engrange ainsi sa sixième victoire d’affilée au terme de ce combat organisé par le promoteur Assane Ndiaye.

Source : APS

Après avoir infligé une raclée au Togo (6-0) jeudi dernier, les « Lionnes » du Sénégal feront face au Nigeria épouvantail du football féminin en Afrique. Ce sera aujourd’hui à 15h30 au Parc des sports d’Abidjan. Mariama Diédhiou (2 buts), Astou Ngom, Safiétou Sagna, Awa Diakhaté et Mama Diop (élue woman of the match) Ndiaye ont été les bourreaux des Togolaises dans ce premier match des « Lionnes ». Mais aujourd’hui ce sera une autre paire de manches avec des Nigérianes qui sont les favoris de ce tournoi. En seconde heure, le Mali croise le Togo.

 

Enfin le Comité national provisoire (Cnp) de Savate au Sénégal est devenu maintenant une fédération depuis le 15 février. L’assemblée générale de passage en fédération s’est déroulée sous la supervision du directeur des sports Léopold Germain Senghor, après adoption des textes (statuts et règlements intérieurs) puis de l’assemblée générale élective. A ce sujet, il faut noter tout de suite que c’est Alphousseyni Djiba qui a été reconduit à la présidence. Le bureau a été mis sur pied ainsi que le comité directeur et les différentes commissions.

Le bureau et les commissions

Président : Alphousseyni Djiba ; 1er Vice-président : Papa Modi Junior Cissoko ; 2e Vice-président : Adama Sangaré ; Secrétaire général : Florentin Sambou ; Adjointe : Ramatoulaye Sao Sall ; Trésorier général : Matar Ciss ; Adjoint : Kévin François Ousmane Ndiaye. Directeur technique national : François Xavier Preira. Division officiels techniques : Kévin François Ousmane Ndiaye ; division développement : Ibrahima Niang ; Entraîneur national : Mamadou Cissé ; Adjoint : Abdou Diouf Diédhiou ; Petites catégories : Ousmane Lopez ; Adjoint : Edouard Preira. Organisation : Mamadou Faye ; Médical et Antidopage : Ngansiry Mbaye ; Communication et Informatique : Mbaye Diop ; Finance et Marketing : Edouard Preira ; Actions sociales et Insertion : Jacques Preira ; Juridique : Papa Modi Junior Cissoko ; Récompense et Décoration : Babacar Badji ; Militaire et Paramilitaire : Babacar Sadikh Sylla.

C. F. KEITA

Last modified on samedi, 17 février 2018 16:00

Trente-cinq chevaux prendront part, demain dimanche, à l’hippodrome de Thiès, avec en attraction la fusion des groupes 1 et 2. Ils seront 11 sur la ligne de départ pour évoluer sur un parcours de 2200 m. La cagnotte est de 2.900.000 FCfa qui seront partagés aux six premiers à l’arrivée.
 
Les Partants
10 PDA (1200 m) : Cotonou 2, Adja Khady Diop, Maouloud 2, Auguste, Adja Daba Diouf, Dolly, Bebe Rose, Sala Fall Fary, Baraka 2.
8 Poulains de 3 ans (1650m) : Machallah, Darou Sam, Lat Dior Diop, General Bara, Leuk Daour Mbaye, Amine, Dalinkoor, Taïf.
11 Partants pour la fusion (groupe 1 et 2) (2200m) : Diané, Medina, Faydou, Doumayene, Mbar Ngone, Very Good, Nasroulah, Xadija, Makha, Pr Oumar Bao, Rafet Niort.
 8 Chevaux du Groupe 3 (2200m) : Alhamdou 2, Racine, Momar, Niody, Barakatou, Tempête, General, Abdou Samad.

EL H Yamar DIOP

 

Last modified on samedi, 17 février 2018 16:00

Pour le compte de la 13e journée, la Ligue 2 se jouera sur trois jours avec comme attraction le choc au sommet qui opposera dimanche, à Alassane Djigo, le leader Pikine à son dauphin Gorée. Les Pikinois tenteront de conserver leur fauteuil qu’ils ont retrouvé le week-end dernier aux dépens du Port qui aura à cœur de se racheter face à Keur Madior lundi.

Un seul match est prévu samedi et il opposera l’E.J Fatick à Cayor Foot, lanterne rouge de cette Ligue 2. Mais tous les yeux seront rivés sur le choc Pikine-Gorée du dimanche à Alassane Djigo. Les Pikinois qui n’y ont plus gagné depuis la 8e journée (3-0 contre Etics) ont un impératif de victoire face à leur adversaire, seule équipe invaincue du championnat, et qui pourrait, en cas de victoire, s’emparer du fauteuil de leader. La défaite est interdite pour les banlieusards. À Mboro, Etics accueille Jamono et à Saint-Louis, Ndar Guedj qui a mis fin à sa spirale de défaites en battant (3-1) Yeggo, tentera de confirmer face à Ngor. Lundi, Port ira à Mbour défier Keur Madior qui n’affiche pas la grande forme en ce moment. À Amadou Barry, Duc croisera le fer avec Africa Promo, tandis que Renaissance fera face à Yeggo.

Samba Oumar FALL
 
PROGRAMME
Samedi 17 février 2018
Stade Massène Sène: 16h30 E.J Fatick-Cayor Foot.

Dimanche 18 février 2018
Stade Alassane Djigo : 17h AS Pikine-Gorée. Stade municipal de Mboro : 16h30 Etics-Jamono. Stade Mawade Wade : 15h30 Ndar Guedj-Ngor.

Lundi 19 février 2018
Stade Caroline Faye : 17h30 Keur Madior-Port. Stade Amadou Barry: 15h00 Duc-Africa Promo, 17h00 Renaissance-Yeggo.

 

Le stade Caroline Faye de Mbour sera la principale attraction ce week-end. Le Diaraf y défie dimanche le Stade de Mbour. Un des chocs de la 13e journée qui sent la poudre. En effet, déjà éliminés en Coupe du Sénégal dès les 32e de finale, les deux adversaires n’ont désormais que le championnat pour sauver leur saison. La Coupe de la Ligue étant gelée, avec la réintégration de l’Us Ouakam. Le Diaraf et le Stade de Mbour ont été, en effet, respectivement surpris jeudi par Diamono Fatick (0-0, 3 tab 4) et l’Olympique de Ngor (0-1), deux clubs de Ligue 2. Situé dans la partie supérieure du milieu du tableau (6e), le Diaraf n’a plus le choix. Les Mbourois, malheureux finalistes de la précédente édition, voudraient conforter leur place sur le podium. De l’électricité, il y en aura dans l’air du stade Caroline Faye.

Le stade Amadou Barry de Guédiawaye sera aussi sous haute tension. Teungueth Fc et le Casa Sports s’y retrouvent pour le choc du milieu de tableau. Le vainqueur de ce duel se relancera dans la course au titre. Diambars n’a aucune ambition pour le titre, mais se préoccupe plutôt de son avenir dans l’élite. Proches de la zone rouge, les Académiciens de Saly qui courent toujours derrière leur premier succès de la saison en championnat, sont dos au mur à domicile. Et dans ces conditions, c’est le Ndiambour de Louga, son hôte du jour, qui peut s’attendre à un accueil pas hospitalier. Face à des Académiciens qui ont retrouvé leur efficacité sur le plan offensif suite à leur nul (2-2) imposé au Casa Sports à Ziguinchor, lors du précédent tour et notamment leur qualification en 16e de finale (5-0) contre Dahra, les Académicien semblent trouver leur rythme de croisière. Les Lougatois qui courent derrière leur 3e succès depuis le 9 décembre 2017 (1-0 contre le Casa Sports) sont donc tenus avertis.

La Linguère sa voisine du Nord qui a longtemps aligné les échecs (7 matchs nuls) a profité du manque de compétition de l’Us Ouakam pour renouer avec le succès. Son dernier succès remontait au 28 janvier, lors de la 10e journée. Le club de Saint-Louis serait dans une dynamique de confirmation ce week-end face à la Sonacos de Diourbel. Mais les Huiliers, seule équipe à avoir remporté son duel lors de la précédente journée (2-1 contre Ngb Niary Tally), seraient aussi dans la même dynamique. Le décor est donc campé.

Entre Dakar Sacré-Cœur en quête de succès pour s’éloigner de la zone rouge et l’Us Ouakam, lanterne rouge, ça promet aussi lundi. Les Ouakamois seraient boostés par leur premier succès de la saison (1-0 contre Yeggo), en Coupe du Sénégal, alors que Dakar Sacré-Cœur est sous pression du résultat pour se rassurer après une longue période de doute. A suivre ! A noter que le choc au sommet Génération Foot-As Douanes et Ngb Niary Tally-Gfc Pro sont remis à une date ultérieure. Génération Foot en voyage en Egypte dans le cadre des préliminaires retour de la Ligue des Champions, alors que le second match est déprogrammé au dernier moment, en attendant le verdict de la Fsf sur l’affaire du Gfc qui prend le foot local en otage.

Ansoumana SAMBOU

Le Programme

Dimanche 18 février 2018
A Caroline Faye (18h) : Stade de Mbour (3e, 18 pts) – Diaraf (6e, 17 pts). A Amadou Barry (16h30) : Teungueth Fc (9e, 15 pts) – Casa Sports (8e, 15 pts). A Fodé Wade (16h30) : Diambars (13e, 5 pts) – Ndiambour (10e, 12 pts). A Mawade Wade (17h30) : Linguère (7e, 16 pts) – Sonacos (5e, 18 pts).

Lundi 19 février
A Léopold S Senghor (16h30) : Dakar Sc (12e, 5 pts) – Us Ouakam (15e, 1 pt).
 Mbour Pc exempté.

 

Championnats Europeens

17 Fév 2018
111 times

Allemagne/23e journée
Francfort-Leipzig, une première un lundi
AFP : Le choc Francfort-Leipzig sera la première rencontre de l’histoire de la Bundesliga disputée un lundi en clôture d’une 23e journée qui verra le leader Munich se déplacer samedi sur le terrain du modeste Wolfsburg.

Le programme (en heures locales, GMT+1)
Hier : Hertha Berlin – Mayence 0-2. Aujourd’hui: (15h30) Fribourg - Werder Brême, Hambourg – Leverkusen, Cologne – Hanovre, Wolfsburg - Bayern Munich, (18h30) Schalke – Hoffenheim. Demain: (15h30) Augsbourg – Stuttgart, (18h00) Mönchengladbach – Dortmund. Lundi: (20h30) Eintracht Francfort - Leipzig.

 Espagne/24e journée
Duel de feu entre les deux Atlético
AFP : En tête du classement, le Barça (1er, 59 pts) n’avance plus depuis deux journées, avec deux matches nuls successifs contre l’Espanyol (1-1) puis Getafe (0-0). Enfin, dimanche, place à l’Atlético Madrid (2e, 52 pts), qui reçoit l’Athletic Bilbao, et surtout au Real Madrid (4e, 42 pts), opposé au Betis Séville.

Le programme (en heures locales, GMT+1)
Hier : Gérone – Leganés 3-0. Aujourd’hui: (13h00) Las Palmas - Séville FC, (16h15) Eibar - FC Barcelone, (18h30) Alavés - Deportivo La Corogne, (20h45) Malaga – Valence. Demain: (12h00) Real Sociedad – Levante, (16h15) Atlético Madrid - Athletic Bilbao, (18h30) Espanyol Barcelone – Villarreal, (20h45) Betis Séville - Real Madrid. Lundi: (21h00) Getafe - Celta Vigo.
 France/26e journée

Le PSG doit se relever
AFP : Samedi contre Strasbourg, le PSG essaiera de se relever après sa défaite frustrante à Madrid, mercredi en 8es de finale aller de Ligue des champions (3-1). Avec plusieurs casse-têtes à gérer: la gestion de l’effectif et des cas Thiago Silva et Angel Di Maria, frustrés d’être restés sur le banc à Bernabeu, et un trident Neymar-Cavani-Mbappé qui doit se remettre à marquer.

Le programme (heures GMT)
Hier : Monaco – Dijon 4-0. Aujourd’hui : (16h00) Paris SG – Strasbourg, (19h00) Amiens – Toulouse, Angers - Saint-Etienne, Caen – Rennes, Montpellier – Guingamp, Troyes – Metz. Demain : (14h00) Nice – Nantes, (16h00) Lille – Lyon, (20h00) Marseille – Bordeaux

Italie/25e journée
A la relance après les déceptions européennes
AFP : Après une semaine européenne difficile pour les clubs italiens, la Serie A reprend ses droits et offre une 25ème journée au programme forcément saccadé mais encore marqué par un duel à distance dimanche entre Naples et la Juventus.

Le programme (en heure locales, GMT+1)
Aujourd’hui : (15h00) Udinese – Rome, (18h00) Chievo Vérone – Cagliari, (20h45) Genoa - Inter Milan. Demain : (12h30) Torino – Juventus, (15h00) Benevento – Crotone, Bologne – Sassuolo, Naples – SPAL, (18h00) Atalanta – Fiorentina, (20h45) Milan - Sampdoria Gênes. Lundi : (20h45) Lazio - Hellas Vérone

 

Papa Sow et Ama Baldé croiseront le fer cet après-midi au stade Léopold Sédar Senghor. L’affiche, reportée à plusieurs reprises, sera très attendue, d’autant plus que les deux protagonistes disposent chacun d’arguments avérés pour se tirer d’affaires.

Après Lac de Guiers 2-Modou Lo en fin janvier dernier, le stade Léopold Sédar Senghor renouera avec de grands moments de lutte cet après-midi. Papa Sow, « le puma de Fass » et Ama Baldé, le fils de Falaye Baldé, y solderont leurs comptes ; au grand bonheur des amateurs de lutte qui avaient hâte de voir les deux ténors en découdre. Il faut rappeler que l’affiche entre ces deux gros bras a connu plusieurs reports dus notamment à des problèmes de date et de disponibilité du stade Demba Diop.

Défait par Lac de Guiers 2 lors de sa dernière sortie, le protégé de Moustapha Guèye sera très attendu. Il a une obligation de résultats pour réaliser son triple pari : ramener le sourire à l’écurie Fass, se relancer et venger son ex-coéquipier Balla Diouf, battu à plate couture par le lutteur de Pikine il y a quelques années. Par ailleurs, une victoire pourrait lui permettre de gagner définitivement une place au sein de la cour des grands.

Quant à son adversaire pikinois, il aura pour mission de poursuivre son envol vers le sommet, en engrangeant un sixième succès d’affilée. D’autant qu’un bon résultat lui permettrait de se rapprocher du trône dont il ne cache plus l’intention de conquérir. Tombeur entre autres de Malick Niang et grand vainqueur du tournoi de lutte de la Tnt (Télévision numérique terrestre), Ama Baldé respire la forme et sera à priori difficile à battre. L’affiche reste toutefois très ouverte, chacun des protagonistes ayant de solides atouts pour tirer son épingle du jeu. En effet, tous deux disposent d’arguments avérés à la fois en lutte simple et en lutte avec frappe.

Diégane Sarr

La N.2 mondiale roumaine Simona Halep s’est qualifiée vendredi pour les demi-finales du tournoi de Doha où elle retrouvera l’Espagnole Garbine Muguruza, 4e à la WTA.
Finaliste à l’Open d’Australie, Halep a mis fin au beau parcours de Catherine Bellis, issue des qualifications (48e), battue 6-0, 6-4. La jeune Américaine de 18 ans avait notamment dominé au tour précédent la Tchèque Karolina Pliskova, tenante du titre et 5e mondiale. Auparavant, Muguruza avait éliminé la Française Caroline Garcia (7e), 3-6, 6-1, 6-4.

AFP

 

Pour être beaucoup plus proche des associations nationales membres de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, la Fifa a officiellement ouvert son bureau régional au Sénégal. Un accord de siège entre le gouvernement du Sénégal et la Fifa a été signé, hier, par le ministre des Affaires étrangères, Me Sidiki Kaba et la secrétaire générale de la Fifa, Mme Fatouma Samoura.

La Fifa a officiellement ouvert son bureau régional à Dakar. Le gouvernement du Sénégal, à travers le ministre des Affaires étrangères Me Sidiki Kaba et l’instance dirigeante du football mondial représentée par sa secrétaire générale Fatouma Samoura ont signé hier l’accord de siège.

Le but est d’établir à Dakar un bureau régional destiné à l’Afrique de l’Ouest et du Centre à l’instar des autres bureaux pour permettre d’améliorer les interactions avec les associations membres de la Fifa. La cérémonie de signature, suivie de la remise officielle des clefs du bureau, s’est déroulée en présence du ministre des Sports Matar Bâ, des acteurs du football et d’une forte délégation de la Fifa. Me Sidiki Kaba, qui s’est réjoui du choix porté sur le Sénégal pour abriter ce bureau, a exprimé toute la reconnaissance du chef de l’État et du peuple sénégalais à la Fifa.

Pour le ministre des Affaires étrangères, la conclusion de cet accord, suivie de la remise officielle des clefs des locaux offerts par le gouvernement du Sénégal, facilitera grandement la mise en œuvre des projets de développement de l’instance dirigeante du football mondial dans la région. Mieux, elle va consolider la collaboration entre la Fifa et l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest.

Le ministre a par ailleurs réitéré le soutien et la disponibilité du gouvernement à accompagner ce nouveau bureau pour lui « permettre d’atteindre ses objectifs et de renforcer l’appui que la Fifa apporte ».

Me Sidiki Kaba a souhaité que ce bureau porte chance à l’équipe nationale du Sénégal qui s’est brillamment qualifiée pour la Coupe du monde Russie 2018 prévue du 14 juin au 15 juillet. Il a félicité le ministre des Sports pour le travail remarquable abattu, mais aussi pour le soutien apporté au sélectionneur national Aliou Cissé et aux Lions. « Je ne doute pas que nous aurons beaucoup plus de satisfaction parce que l’équipe s’est beaucoup plus engagée, l’encadrement et le ministre beaucoup plus déterminés », a laissé entendre le ministre des Affaires étrangères.

Samba Oumar Fall

 

La Fifa a rendu public, hier jeudi, son classement actualisé du mois de février. Le Sénégal (27e) a perdu trois places, mais reste toujours deuxième nation africaine, au contact de la Tunisie (23e). Au niveau mondial, l’Allemagne mène toujours la course en tête.

Le classement publié hier par la Fifa n’a pas connu de changement en tête au niveau de la zone Afrique. La Tunisie (23e) qui avait chipé la première place au Sénégal, en janvier dernier, reste la première nation africaine. Les Aigles de Carthage sont suivis des Lions qui perdu du terrain (-3 places) et se retrouvent à la 27e place. L’équipe d’Aliou Cissé a été dépassée par l’Usa (24e), le Costa Rica (25e) et l’Irlande du Nord (26e). La Pologne, première adversaire des Lions en Coupe du monde, reste accrochée à sa 7e place tout comme la Colombie qui est toujours 13e. Le Japon qui a gagné une place est 55e.

Mais le Sénégal aura l’occasion de se rattraper au mois de mars avec ses deux matchs amicaux face à l’Ouzbékistan (72e) et à la Bosnie Herzégovine (41e). Le reste du classement africain est complètement chamboulé. La Rd Congo (39e) qui réalise une bonne progression (+4 places) éjecte du podium l’Égypte (43e) qui a perdu 13 points. Le Maroc (42e) qui perd 3 places est quatrième. Le Cameroun (51e) a dégringolé de 6 places. Il est suivi du Nigeria (52e), du Ghana (54e), du Burkina (57e) et de l’Algérie (60e). Le top 5 ne change pas au niveau mondial. L’Allemagne caracole toujours en tête, suivie du  Brésil et du Portugal. L’Argentine pointe à la quatrième place et la Belgique est sixième.

Samba Oumar Fall

 

La domination de Manchester City en Premier League met la pression sur ses concurrents Chelsea, Manchester United et Tottenham pour décrocher l’un des derniers trophées encore en jeu cette saison, à l’occasion des huitièmes de finale de la Coupe d’Angleterre, de vendredi à lundi.

«City», qui se déplace chez le petit Wigan (D3) lundi soir, a l’occasion de faire un pas de plus vers un quadruplé historique. Les «Citizens» dominent outrageusement le championnat, sont qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue et sont virtuellement qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions, après leur victoire à Bâle (4-0) lors de leur huitième aller. L’équipe à suivre lors de ce cinquième tour de la Coupe d’Angleterre, c’est Chelsea. En pleine turbulences, les «Blues» affrontent Hull City (D2) avant d’affronter un incroyable programme. Après leur rendez-vous en coupe, Antonio Conte et ses hommes vont en effet recevoir Barcelone mardi en quart de finale de la C1, puis se déplacer chez les deux Manchester en championnat.

De son côté, Tottenham ne devrait dimanche faire qu’une bouchée de Rochdale, actuel dernier de la troisième division anglaise. Cela sera sans doute plus compliqué pour Manchester United samedi, alors que les «Red Devils» se rendent à Huddersfield, qui n’a pas caché son intention d’aligner sa meilleure équipe pour ce rendez-vous de gala.

Le programme
(en heures GMT):
Aujourd’hui: (19h45) Leicester - Sheffield United (D2), (20h00) Chelsea - Hull City (D2). Demain : (12h30) Sheffield Wednesday (D2) – Swansea, (15h00) West Bromwich – Southampton, Brighton - Coventry (D4), (17h30) Huddersfield - Manchester United. Dimanche: (16h00) Rochdale (D3) – Tottenham. Lundi: (19h55) Wigan (D3) - Manchester City.

AFP


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.