banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (4255)

Sport

Mamadou Cora Fall a été réélu à la tête du Saltigué de Rufisque. La décision a été entérinée par l’assemblée générale convoquée le week-end dernier au Cnfa avec comme ordre du jour le renouvellement et la présentation du bilan de la saison écoulée.

Faute de candidat à la présidence du club, Mamadou Cora Fall a rempilé dans la douceur. « Personne n’a voulu être candidat au poste de président c’est pourquoi j’ai accepté la demande de l’assemblée générale d’occuper à nouveau le poste de président du Saltigué », a fait savoir le président depuis quarante ans, précisant encore dans la lancée : « C’est l’assemblée générale qui m’a élu par acclamation à l’unanimité et non le comité directeur ».

Club pluridisciplinaire avec ses différentes sections comme le football, le handball, le basket, l’athlétisme et le volleyball, le Saltigué fait face à un problème de moyens financiers pour porter toutes ces sections. C’est pour cela que M. Fall a annoncé dans le cadre de la recherche de moyens, l’érection du club en une société anonyme dénommée Saltigué S.A. Mamadou Cora Fall à nouveau aux commandes et pourtant, il y a quelques mois de cela, d’anciennes gloires du football rufisquois comme Abdoulaye Sène et son groupe avaient levé le ton pour exiger le renouvellement à la tête du club. Malheureusement, ils n’ont pu convaincre ni le comité directeur, ni l’assemblée générale. Le comité directeur a présenté son bilan financier pour la saison écoulée avec un montant de 15 millions au total. Une somme à faire passer au centuple pour atteindre les objectifs visés, notamment le retour au gotha du football national, le maintien régulier en première division de Ligue 1 en basket, le maintien du niveau du handball pour lequel le Saltigué domine depuis des années chez les dames.

M. NDONG

La Fédération sénégalaise de canoë et aviron clôture sa saison sportive le 23 décembre prochain. Ce sera à l’occasion de la 2ème édition de sa compétition dotée de la Coupe du président de la République. Une ultime manifestation pour clore un exercice que les fédéraux ont voulu courte mais de qualité ; surtout pour mettre en exergue les jeunes pratiquants. La saison sportive de canoë-kayak et aviron sera bouclée le 23 décembre prochain avec une compétition dédiée au chef de l’Etat ; ce sera à la plage de Ngor, annonce le président de la Fédération, Ady Fall. Après quatre journées de championnat à Dakar, Saint-Louis et à la Somone depuis août dernier, ce sera donc l’apothéose pour la Fédération qui mettra en exergue les jeunes des différentes formations du pays en présence du ministre des Sports Matar Ba et du président du Cnoss, Mamadou Diagna Ndiaye.

Cette année, l’instance fédérale a pris l’option de « réduire ses journées et organiser des compétitions de qualité », a ainsi renseigné M. Fall. Qui a souligné que c’était ainsi l’occasion pour ses services de détecter de jeunes talents lors de ces rendez-vous qui ont rassemblé « quelque 2 000 jeunes ». 2017 étant une année où les spécialistes locaux n’étaient pas engagés en compétitions internationales, Ady Fall a révélé que les expatriés ont été particulièrement sollicités cette année.

En particulier, Jean-Pierre et Yves Bourhis qui ont pris part à beaucoup de compétitions.

Le second a été le plus performant lors de ses différents déplacements en particulier, avec une 2ème place obtenue en Slovénie. Aussi, au championnat du monde de slalom disputé à Pau (France), il s’est classé 24ème et a permis au Sénégal de prendre la 13ème place mondiale, la première africaine alors que son frère avait pris le 34ème rang. Une performance « qui l’aura qualifié aux Jeux olympiques », s’est félicité Ady Fall qui se projette déjà sur l’année 2018 où le Sénégal va « chercher une qualification pour les Joj » mais également, des places honorables dans diverses compétitions.

Ainsi, les différents championnats du monde et continentaux en sprint comme en slalom vont également accueillir des athlètes sénégalais de plus en plus nombreux à se signaler.

Ainsi, après ceux qui sont déjà en place, le président renseigne que d’autres (expatriés) ont émis le souhait de représenter le Sénégal à ces rendez-vous qu’il conviendra de bien préparer.

Ousseynou POUYE

Reporté pour cause de crise interne au club de Guédiawaye, le dernier duel de la 1ère journée oppose cet après- midi le Guédiawaye Fc à Teungueth Fc au stade Amadou Barry. Un choc de bas de tableau qui s’annonce tendu entre deux équipes en difficulté. Notamment le Gfc, actuelle lanterne rouge du championnat de L1, et seule équipe qui n’a pas encore enregistré le moindre point. Avec deux défaites d’entrée, les Crabes sont sous forte pression, alors que leur adversaire est animé par l’intention de se relancer après la fessée (1-4) concédée à Caroline Faye, devant le Stade de Mbour, dimanche dernier. Rebondir très tôt pour éviter un début de crise serait le mot d’ordre à Rufisque. De l’électricité, il y en aura donc dans l’air du stade Amadou Barry cet après-midi (16h30).

A. SAMBOU

Une vingtaine de participants au pistolet hommes et dames et autant au parcours de chasse et au skeet ; les tireurs sénégalais ont tenu à honorer, à leur manière, la mémoire de feu Ghazy Saleh, un des membres éminents de la Fédération sénégalaise de tir et chasse (Fstc) disparu en octobre 2007. Durant deux jours, ils ont donc rivalisé dans les stands pour le pistolet et au niveau du parcours de chasse pour le skeet ball trap pour démontrer toute leur adresse en direction des cibles. Mais à l’arrivée, ce sont les tireurs de Sen Ball Trap qui remportaient les trois premières places et le majestueux trophée avec, respectivement, Hassan Ramlaoui, Nicolas Haddad et Ali Zeidan. Et pour couronner le tout, le tour de force de Nicolas Haddad qui a réalisé le score minimum de qualification (Mqs) avec 114 points sur 125 possibles. Une prouesse que seuls clément Fakhoury et Hassan Ramlaoui avaient réalisé dans le passé au skeet. Ce qui a évidemment réjoui le président de la fédération, Mamadou Bâ selon qui les tireurs sénégalais sont sur une excellente voie dans la perspective des futures compétitions internationales. Ce mémorial qui s’est disputé dans les trois disciplines, tir au pistolet, skeet ball trap et parcours de chasse, a permis également d’enregistrer de bonnes performances qui augurent des lendemains meilleurs pour le tir. Tout cela, selon Mamadou Bâ, parce que les tireurs voulaient rendre hommage au parrain en faisant preuve de professionnalisme et d’adresse devant les cibles. En somme, les « pistoliers », comme on les appelle, ont honoré Ghazy Saleh.

Et dans ce lot, il faut aussi souligner la belle prestation des pensionnaires de Keew aussi bien au niveau des tireurs confirmés avec Amar Diouf que de celui du parcours de chasse avec Babacar Guéye.

Deux disciplines dans lesquelles les tireurs de l’Adt se sont classés 2e avec, respectivement, Norbert Pasqualini et Mamadou Bâ. Mais au niveau du parcours de chasse, la palme est revenue au trio de tireurs confirmés de Sen Ball Trap, Salah Hoballah, Hussein Zein et Fathé Mokadem. Enfin, il faut souligner la belle avancée des pensionnaires de la Douane qui dans l’épreuve des débutants au pistolet, ont arraché les trois premières places avec Daouda Diop, Sidate Kâ et Bouna Péne.

C. F. KEITA

Les Japonais d’Urawa Red Diamonds ont pris la 5e place du Mondial des clubs grâce à leur victoire 3-2 face aux Marocains du Wydad Casablanca, mardi à Abou Dhabi. Les détenteurs de la Ligue des champions d’Asie se sont rapidement détachés, grâce à un doublé de Mauricio Antonio (18, 60) et une réalisation de Yosuke Kashiwagi (26). Leurs homologues africains ont brièvement retrouvé des couleurs après l’égalisation d’Ismail El Haddad (21), mais l’espoir n’a pas duré longtemps et le penalty de Reda Hajhouj (90+4) a été trop tardif pour changer l’issue de la rencontre.

Demi-finale
Aujourd’hui : (17h00 Gmt) Real Madrid (Esp) - Al-Jazira (Eau)

(AFP)

Pour porter les bagages, indiquer une direction ou traduire du japonais, des robots pourraient être disséminés en nombre à l’aéroport de Tokyo au cours des jeux Olympiques de 2020, a annoncé mardi un responsable, dévoilant sept nouveaux appareils. Véritable mascotte des sept robots exposés, un petit chat, au poil soyeux, fait l’interprète pour le voyageur dans quatre langues. Le fonctionnement est simple : le visiteur parle dans un microphone et le chat robot traduit immédiatement sur son écran intégré. «Avez-vous besoin d’aide?»: des voyageurs pourraient être accueillis avec cette question par un petit humanoïde, qui répond au nom de Cannelle. D’un blanc éclatant, ce robot communique avec les visiteurs grâce à son système d’intelligence artificielle et leur indique les directions à suivre.

Un autre robot pourra porter les bagages des visiteurs dans l’aéroport.

Yutaka Kuratomi, représentant de l’opérateur Japan Airport Terminal, espère qu’en 2020, les terminaux seront «parsemés de robots», et qu’il sera «normal» de voir des touristes communiquer avec des machines. Ils sont destinés en particulier aux visiteurs étrangers, qui attendent avec impatience que le Japon dévoile sa technologie de pointe aux prochains jeux Olympiques de Tokyo.

Les robots feront l’objet d’un essai d’un mois à Haneda à partir du 9 janvier.

(AFP)

L’Egyptien de Liverpool (Premier League), Mohamed Salah, a été élu Joueur africain de l’année 2017 par la BBC, à l’issue d’un vote des internautes.

Le gaucher magique des « Reds » devance le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dotmund, Allemagne), le Guinéen Naby Keïta (Leipzig, Allemagne), le Sénégalais Sadio Mané (Liverpool, Angleterre) et le Nigérian Victor Moses (Chelsea, Angleterre). Salah, qui succède au palmarès à l’Algérien de Leicester, Ryad Mahrez, a réalisé des performances de très haute volée au cours de l’année 2017, aussi bien en club qu’en sélection. Il a porté l’AS Roma (2e en Série A italienne), lors du premier semestre de l’année, marquant 15 buts et délivrant 11 passes décisives. Il a, par la suite, rejoint Liverpool avec lequel il a marqué 13 fois lors des 16 premiers matches de championnat d’Angleterre dont il est le meilleur réalisateur.

Avec la sélection nationale égyptienne, l’attaquant des « Reds » a été également décisif. Il a contribué à propulser les « Pharaons » en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en début d’année au Gabon et surtout à les qualifier pour la Coupe du monde, après 28 ans d’absence de cette compétition. Salah (25 ans) est aussi en course pour le trophée du Joueur africain de l’année qui sera attribué par la Confédération africaine de football (CAF), le 4 janvier prochain à Accra, au Ghana.

(APA)

Le sursaut des clubs de Mbour et l’échec du leader sur son sol, face à la Linguère, sont les faits marquants de la journée. Et si certains favoris comme le Diaraf se sont relancés, d’autres sont toujours dans l’impasse. C’est particulièrement le cas de Diambars qui tarde à suivre le rythme en ce début de saison.

Sursaut d’orgueil des Mbourois, Diambars dans le doute !
Les clubs de Mbour avaient connu des soucis à l’allumage. C’est, en tout cas, ce qu’il convient de retenir à l’issue de la troisième étape du marathon de la Ligue 1. Timide au coup d’envoi de la saison, le Stade de Mbour et son voisin de Mbour Petite Côte ont sorti la grosse artillerie ce week-end. Et c’est le Guédiawaye Fc, diminué par une crise interne qui en a fait les frais (2-4) à domicile, face aux Pélicans de Mbour PC, opportunistes. A la peine en ce début de saison, le Stade de Mbour a lui aussi profité de la visite de Teungueth Fc pour sonner son réveil (4-1) à la maison.

En revanche, Diambars traverse toujours une période trouble. Attendu parmi les potentiels favoris de la présente édition, l’Académie de Saly inquiète son monde.
Et Niary Tally d’en profiter pour rebondir, après un mauvais départ. En attendant de confirmer leur redressement en cour, les Galactiques se sont donné de l’air.

Des Samba Linguère héroïques
Pourtant annoncée en danger à Déni Biram Ndao, la Linguère de St-Louis est revenue indemne de son voyage périlleux chez le leader. En neutralisant l’équipe de Génération foot, à domicile, les Nordistes ont réussi l’exploit de la journée. En effet, toutes les équipes qui avaient fait le déplacement à Deni Biram Ndao depuis la saison dernière ont encaissé au moins un but face au champion sortant. Un exploit qui confirme la bonne défense de l’équipe du Nord. Relégués puis repêchés, les Saint-Louisiens semblent, en fait, bien retenir les enseignements de la saison dernière. Le Ndiambour qui avait aussi frôlé le pire la saison dernière, semble avoir bien retenu la leçon.

Avec un deuxième succès chez eux, les hommes de Malick Diop font mieux que se défendre. Ils pourraient même revoir leur ambition du maintien, à la hausse. Mais, il faudrait être toujours réaliste à Alboury Ndiaye. C’est la condition.

Le Casa Sports, voyage mal
Avec un succès d’entrée à domicile et deux défaites consécutives en déplacement (Deni Biram Ndao et Louga), le Casa Sports s’est déjà mis la pression. Sur sa pelouse du stade Aline Sitoé Diatta, Athanase Tendeng et ses boys sont dans l’obligation de rassurer leur charmant public. Dakar Sacré Cœur est aussi dans l’obligation de se ressaisir avant qu’il ne soit trop tard. Ayant engagé son redressement après un mauvais départ, le promu des Sicap a rechuté. Soit une évolution en dents de scie qui peut inquiéter son public.

Le Diaraf progresse aussi en dents de scie, mais s’est rassuré et rassuré son monde. Relancés par leur dernier succès, les Médinois mettent la pression sur le duo du sommet, Génération Foot et la Linguère, deux des trois équipes encore invaincues. La Sonacos qui en est la troisième encore indomptée, fait mieux que résister.

18 buts enregistrés
Les filets ont tremblé 18 buts ce week-end. Soit une moyenne de 2,57 buts par matches. Un record, en attendant le match retard Gfc – Teungueth Fc, comptant pour la 2e journée et programmé ce mercredi 13 décembre, au stade Amadou Barry.

Ansoumana SAMBOU

3E JOURNEE L1 / GFC-MBOUR PETITE COTE (2-4) : DÉBUT DIFFICILE DES BANLIEUSARDS CETTE SAISON
Les journées se suivent et se ressemblent pour Ndar Guedj qui a remporté son troisième match. Une performance qui conforte le club en tête du classement. Il est désormais suivi par l’As Pikine qui a ravi cette position au Port ; Keur Madior complète le podium.

En match comptant pour la 3ième journée de la Ligue 1, disputé samedi au stade Amadou Barry, le Stade de Mbour a battu Gfc sur le score de 4 buts à 2.

Mi-temps : (2-1).

Buts : Ibrahima Cissé (45ième mn) et Moussa Sima (59ième mn) pour Gfc, Babacar Sarr (6ième mn), Benoît Toupane 43(ième mn et 54ième mn), Abdou Diallo (63ième mn) pour Mbour Petite Côte.

Avertissements : Bonaventure Mankabo (42ième mn).

Expulsion : Bonaventure Mankabo (78ième mn) pour cumul de cartons.

Rencontre supervisée par Souleymane Niasse (Cra de Sokone) assisté de Felicité Baraye (Cra de Tamba) et de Malick Ngom (Cra de Fatick).

GFC : Ousseynou Ndiaye (G), Moussa Sima (Cap), Ibrahima Cisse ( Souley MBa 69ième mn), Moustapha Gadiaga ( Moro MDiedhiou 83ième mn), Alex Lopy, Sima Seigu, Mamadou Dieye, Bonaventure Mankabo. Entraîneur : Mansour Sarr.

Mbour Petite Côte : Baye Assane Cissé (G), Benoît Toupane, Mamadou Kassé, Mor Soumaré, Boubacar Traoré, Khassim Soumaré, Salikm M Ndao, Babacar Sarr (Christian Dione 46ième mn), Ansumana Kujabu, Zale Andri Tiehia (Pape Ousmane Sakho 86ième mn), Serigne M Samb (Abdou Diallo 61ième mn). Entraîneur : Serigne M Sarr.

Guédiawaye Football club s’est incliné face aux Mbourois de la Petite Côte pour son tout premier match à domicile, payant ainsi l’absence d’une préparation digne d’une participation à une élite aussi relevée que la Ligue 1. Ils ont d’abord été cueillis à froid avec ce but matinal (6ième mn) intervenu à la faveur d’un corner exécuté par Salim M. Ndao. Le ballon retrouve les pieds de Zale Andri Tieni qui, d’un retrait, associe Babacar Sarr qui n’hésite pas à loger la balle au fond des filets. Les banlieusards tentent de réagir, mais confondent vitesse et précipitation. Pire, les protégés de Mansour Sarr vont avoir la tâche plus difficile avec le second but encaissé à la 43ième minute grâce à Benoit Toupane. Blessés dans leur orgueil par cette gifle reçue en plein visage devant leur public, les locaux se retroussent les manches et leurs efforts sont récompensés sur un coup franc de Moustapha Goudiaby repris de la tête par Ibrahima Cissé. Au retour des vestiaires, le Gfc tente tout mais peine à éviter le troisième but réalisé par Benoit Toupane (54e). Cinq minutes plus tard, les locaux réduisent le score par Moussa Sima (59e). Mais Abdou Diallo scelle définitivement le sort du Gfc avec ce quatrième but (63e). Le match s’anime faisant ainsi chauffer les nerfs. Conséquence, Bonaventure Mankabou du Gfc est expulsé pour cumul de cartons à la 78ième minute. Coach du Gfc, Mansour Sarr a lié cette défaite à domicile par l’absence d’une bonne préparation de son équipe à l’origine d’un manque de concentration de ses joueurs.

Abdou DIOP

3E JOURNEE L1 / NDIAMBOUR-CASA (1-0) : LES LOUGATOIS ASSURENT LE MINIMUM À DOMICILE
Match disputé samedi au stade Alboury Ndiaye de Louga comptant pour la 3e journée du championnat pro de Ligue 1. Le Ndiambour a battu le Casa Sports par un but à zéro.

But marqué par Pa Omar Jobe (80e).

Arbitres : Issa Sy (Cra de Dakar) assisté par Abdou Aziz Guèye et de Chérif Diabakhaté.

Les équipes : Asac Ndiambour : Cheikh Dieng, Abdoulaye Diallo, Ibrahima Soumah, Moussa Kouyaté, Vieux Faty, Amdy Mopustapha Bèye, Christain Diatta (Pape Mor Sarr 52e), Pa Omar Job, Rachid Touré (Bagayogo Amara 86e), Mohamed Coly, Dembo Darboé. Coach : Malick Diop.

Casa Sports : Cheikh A. Bamba Thioub, Moussa Marone, Mouhamadou Diawar, Khalifa Dieng, Landing Badji, Faustin Gomis, Malick Fall, Moustapha Traoré (Abdou Seydi 82e), Abdou Karim Sané, Mamadou Lamine Danfa (Richard Sagna57e), Youssouf Badji. Coach : Athanase Tendeng.

Il y avait peu d’excitations, au stade Alboury Ndiaye de Louga, à l’occasion de ce match qui opposait le Ndiambour au Casa Sports. Peu de mouvements. Peu de marquage sur les coups de pieds arrêtés. Beaucoup de doutes et de lenteurs dans les transmissions. Beaucoup d’hésitations. Cela se comprend : les deux équipes sortent de défaites. On allait donc tout droit vers un nul lorsque sur un excellent centre de Pape Sarr, l’international gambien du Ndiambour Pa Omar Jobe reprenait instantanément le ballon pour l’envoyer au fond des filets (80e). C’était la vraie occasion de ce match et le Ndiambour en a profité pour s’approprier les trois points de la victoire.

MALICK DIOP, COACH DU NDIAMBOUR : « NOUS AVONS RÉALISÉ LE PLUS IMPORTANT »
« Ce n’était pas un match facile. Mais il faut souligner et saluer la sérénité de mes joueurs. A ce niveau, ils ont été remarquables. Aujourd’hui, ils nous permettent de réaliser le plus important, c’est-à-dire gagner ce match très important. Nous allons continuer le travail. Nous ne sommes qu’au début du championnat. Le maître-mot, c’est de continuer à rester serein, beaucoup bosser pour aller de l’avant ».

ATHANAS TENDENG, COACH ADJOINT DU CASA SPORT : « UNE GRANDE DÉCEPTION »
« On était conscient que le match n’allait pas être facile. Toutes les deux équipes sortent de défaites. Mais au regard de la physionomie du match, on aurait pu rentrer avec le point du nul. Cela n’a pas été fait, c’est dommage. C’est même une grande déception. Le travail continue et des correctifs vont être apportés ».

Recueillis par A. Diallo

Les journées se suivent et se ressemblent pour Ndar Guedj qui a remporté son troisième match. Une performance qui conforte le club en tête du classement. Il est désormais suivi par l’As Pikine qui a ravi cette position au Port ; Keur Madior complète le podium.

En match comptant pour la 3ième journée de la Ligue 1, disputé samedi au stade Amadou Barry, le Stade de Mbour a battu Gfc sur le score de 4 buts à 2.

Mi-temps : (2-1).

Buts : Ibrahima Cissé (45ième mn) et Moussa Sima (59ième mn) pour Gfc, Babacar Sarr (6ième mn), Benoît Toupane 43(ième mn et 54ième mn), Abdou Diallo (63ième mn) pour Mbour Petite Côte.

Avertissements : Bonaventure Mankabo (42ième mn).

Expulsion : Bonaventure Mankabo (78ième mn) pour cumul de cartons.

Rencontre supervisée par Souleymane Niasse (Cra de Sokone) assisté de Felicité Baraye (Cra de Tamba) et de Malick Ngom (Cra de Fatick).

GFC : Ousseynou Ndiaye (G), Moussa Sima (Cap), Ibrahima Cisse ( Souley MBa 69ième mn), Moustapha Gadiaga ( Moro MDiedhiou 83ième mn), Alex Lopy, Sima Seigu, Mamadou Dieye, Bonaventure Mankabo. Entraîneur : Mansour Sarr.

Mbour Petite Côte : Baye Assane Cissé (G), Benoît Toupane, Mamadou Kassé, Mor Soumaré, Boubacar Traoré, Khassim Soumaré, Salikm M Ndao, Babacar Sarr (Christian Dione 46ième mn), Ansumana Kujabu, Zale Andri Tiehia (Pape Ousmane Sakho 86ième mn), Serigne M Samb (Abdou Diallo 61ième mn). Entraîneur : Serigne M Sarr.

Guédiawaye Football club s’est incliné face aux Mbourois de la Petite Côte pour son tout premier match à domicile, payant ainsi l’absence d’une préparation digne d’une participation à une élite aussi relevée que la Ligue 1. Ils ont d’abord été cueillis à froid avec ce but matinal (6ième mn) intervenu à la faveur d’un corner exécuté par Salim M. Ndao. Le ballon retrouve les pieds de Zale Andri Tieni qui, d’un retrait, associe Babacar Sarr qui n’hésite pas à loger la balle au fond des filets. Les banlieusards tentent de réagir, mais confondent vitesse et précipitation. Pire, les protégés de Mansour Sarr vont avoir la tâche plus difficile avec le second but encaissé à la 43ième minute grâce à Benoit Toupane. Blessés dans leur orgueil par cette gifle reçue en plein visage devant leur public, les locaux se retroussent les manches et leurs efforts sont récompensés sur un coup franc de Moustapha Goudiaby repris de la tête par Ibrahima Cissé. Au retour des vestiaires, le Gfc tente tout mais peine à éviter le troisième but réalisé par Benoit Toupane (54e). Cinq minutes plus tard, les locaux réduisent le score par Moussa Sima (59e). Mais Abdou Diallo scelle définitivement le sort du Gfc avec ce quatrième but (63e). Le match s’anime faisant ainsi chauffer les nerfs. Conséquence, Bonaventure Mankabou du Gfc est expulsé pour cumul de cartons à la 78ième minute.

Coach du Gfc, Mansour Sarr a lié cette défaite à domicile par l’absence d’une bonne préparation de son équipe à l’origine d’un manque de concentration de ses joueurs.

Abdou DIOP

Match disputé samedi au stade Alboury Ndiaye de Louga comptant pour la 3e journée du championnat pro de Ligue 1. Le Ndiambour a battu le Casa Sports par un but à zéro.

But marqué par Pa Omar Jobe (80e).

Arbitres : Issa Sy (Cra de Dakar) assisté par Abdou Aziz Guèye et de Chérif Diabakhaté.

Les équipes : Asac Ndiambour : Cheikh Dieng, Abdoulaye Diallo, Ibrahima Soumah, Moussa Kouyaté, Vieux Faty, Amdy Mopustapha Bèye, Christain Diatta (Pape Mor Sarr 52e), Pa Omar Job, Rachid Touré (Bagayogo Amara 86e), Mohamed Coly, Dembo Darboé. Coach : Malick Diop.

Casa Sports : Cheikh A. Bamba Thioub, Moussa Marone, Mouhamadou Diawar, Khalifa Dieng, Landing Badji, Faustin Gomis, Malick Fall, Moustapha Traoré (Abdou Seydi 82e), Abdou Karim Sané, Mamadou Lamine Danfa (Richard Sagna57e), Youssouf Badji. Coach : Athanase Tendeng.

Il y avait peu d’excitations, au stade Alboury Ndiaye de Louga, à l’occasion de ce match qui opposait le Ndiambour au Casa Sports. Peu de mouvements. Peu de marquage sur les coups de pieds arrêtés. Beaucoup de doutes et de lenteurs dans les transmissions. Beaucoup d’hésitations. Cela se comprend : les deux équipes sortent de défaites. On allait donc tout droit vers un nul lorsque sur un excellent centre de Pape Sarr, l’international gambien du Ndiambour Pa Omar Jobe reprenait instantanément le ballon pour l’envoyer au fond des filets (80e). C’était la vraie occasion de ce match et le Ndiambour en a profité pour s’approprier les trois points de la victoire.

MALICK DIOP, COACH DU NDIAMBOUR : « NOUS AVONS RÉALISÉ LE PLUS IMPORTANT »
« Ce n’était pas un match facile. Mais il faut souligner et saluer la sérénité de mes joueurs. A ce niveau, ils ont été remarquables. Aujourd’hui, ils nous permettent de réaliser le plus important, c’est-à-dire gagner ce match très important. Nous allons continuer le travail. Nous ne sommes qu’au début du championnat. Le maître-mot, c’est de continuer à rester serein, beaucoup bosser pour aller de l’avant ».

ATHANAS TENDENG, COACH ADJOINT DU CASA SPORT : « UNE GRANDE DÉCEPTION »
« On était conscient que le match n’allait pas être facile. Toutes les deux équipes sortent de défaites. Mais au regard de la physionomie du match, on aurait pu rentrer avec le point du nul. Cela n’a pas été fait, c’est dommage. C’est même une grande déception. Le travail continue et des correctifs vont être apportés ».

Recueillis par A. Diallo

Les journées se suivent et se ressemblent pour Ndar Guedj qui a remporté son troisième match. Une performance qui conforte le club en tête du classement. Il est désormais suivi par l’As Pikine qui a ravi cette position au Port ; Keur Madior complète le podium.

L’équipe saint-louisienne de Ndar Guedj continue sa course en tête du championnat de Ligue 1.

Le club tient à distance ses poursuivants et garde jalousement le fauteuil. Avec désormais 9 points glanés, les nordistes ont fait le plein de points. Leurs suivants immédiats, notamment l’As Pikine suit le rythme après sa nouvelle victoire aux dépens de l’Asc Yeggo (2-0) pour s’emparer de la 2ème place au classement avec 7 points.

Une victoire pikinoise qui relègue au classement le Port autonome de Dakar qui n’a pu faire mieux que match nul en déplacement au stade Massène Sène contre le Jamono de Fatick (1-1). Les Portuaires (5 points) sont désormais 4e alors que Keur Madior qui a battu la Renaissance de Dakar (1-0) s’insère dans le trio de tête. Cette progression s’est faite aussi aux dépens, outre du Port, de Jamono de Fatick et de l’Asc Yeggo qui ont été relégués au 5ème et 6ème rangs avec 5 points. Les Fatickois ont concédé leur 3ème match nul et restent à la même position alors que les Sicapois poursuivent leur chute libre ; eux qui étaient leaders au terme de la 1ère journée.

Ils devancent tout de même l’Etics et l’Us Gorée qui arrivent en 7ème et 8ème positions avec 3 points chacun. L’autre rencontre de la journée ayant opposé Cayor Foot au Dakar Université Club s’est soldé par un nul (1-1).

Résultats 3ème journée :

Keur Madior – Renaissance 1-0 ; Olympique Ngor – Etics 0-0 ; Us Gorée – Africa Promo Foot 0-0 ; Cayor Foot – Duc 1-1 ; Yeggo – As Pikine 0-2 ;
Ndar Guedj – EJ Fatick 1-0 ; Jamono Fatick – Port 0-0.

Ousseynou POUYE

Manchester City peut-il battre tous les records? Les Citizens, qui caracolent en tête de la Premier League, ont l’occasion mercredi contre Swansea de remporter une quinzième victoire consécutive, un record, lors de la 17e journée de Premier League.

Déjà onze points d’avance sur le dauphin Manchester United, battu dimanche à Old Trafford (2-1)! Pour Manchester United, la course au titre est «probablement» déjà joué, a admis Mourinho. Pour le champion en titre Chelsea, c’est l’accrocheur promu Huddersfield qui se profile mardi. Il s’agira d’éviter de sombrer dans la crise après avoir chuté petitement et semblé complètement dépassé à West Ham (1-0).

Idem pour Tottenham contre le promu Brighton. Liverpool cherchera à rebondir contre West Bromwich. Arsenal, sauvé par Giroud en fin de match contre Southampton (1-1), va aussi tenter de rebondir contre West Ham.

Le programme (en heures locales et Gmt) :
Aujourd’hui : (19h45) Burnley – Stoke, (20h00) Crystal Palace – Watford, Huddersfield – Chelsea. Demain: (19h45) Newcastle – Everton, Southampton – Leicester, Swansea - Manchester City, (20h00) Liverpool - West Bromwich, Manchester United – Bournemouth, Tottenham – Brighton, West Ham - Arsenal

(AFP)

Deux finales avant l’heure! Avec les chocs Real Madrid-PSG et Chelsea-Barcelone, au moins deux prétendants déclarés à la victoire finale vont passer à la trappe dès le stade des 8es de finale, après un tirage au sort sans pitié effectué lundi à Nyon (Suisse).

Les 8es de finale, qui se disputeront les 13-14 et 20-21 février (matches aller) et les 6-7 et 13-14 mars (matches retour), vont donc livrer deux affiches de gala, une entre le double tenant du titre madrilène et la meilleure attaque parisienne de la compétition, et une autre entre le Barça de Lionel Messi et le dernier club anglais sacré en C1. Malheur au vaincu !

Les autres favoris ont eu davantage de réussite : Juventus-Tottenham, Bâle-Manchester City, Porto-Liverpool, Séville-Manchester United, Shakhtar-AS Rome, Chelsea-Barcelone et Besiktas-Bayern.

Mis à part Chelsea et Tottenham, qui héritent respectivement de Barcelone (champion d’Europe en 2015) et de la Juventus (finaliste 2017 et 2015), les autres représentants de Premier League ont bénéficié d’un tirage heureux.

Du côté du Bayern Munich, ce sera un adversaire qualifié à ce stade pour la première fois de la C1 nouvelle formule: Besiktas.

Le programme des matches

Matches aller
Mardi 13 février 2018 : Juventus (Ita) - Tottenham (Ang), FC Bâle (Sui) - Manchester City (Ang).

Mercredi 14 février : FC Porto (Por) - Liverpool (Ang), Real Madrid (Esp) - Paris SG (Fra). Mardi 20 février : Chelsea (Ang) - Barcelone (Esp), Bayern Munich (All) - Besiktas (Tur).

Mercredi 21 février : Séville FC (Esp) - Manchester United (Ang), Shakhtar Donetsk (Ukr) - AS Rome (Ita)

Matches retour
Mardi 6 mars 2018 : Liverpool (Ang) - FC Porto (Por), Paris SG (Fra) - Real Madrid (Esp).

Mercredi 7 mars : Tottenham (Ang) - Juventus FC (Ita), Manchester City (Ang) - FC Bâle (Sui).

Mardi 13 mars : Manchester United (Ang) - Séville FC (Esp), AS Rome (Ita) - Shakhtar Donetsk (Ukr).

Mercredi 14 mars : FC Barcelone (Esp) - Chelsea (Ang), Besiktas (Tur) - FC Bayern Munich (All)

L’Uefa précise que le coup d’envoi du match Besiktas - Bayern Munich aura lieu à 17h00, heure Gmt.

(AFP)

L’AC Milan et Arsenal ont hérité d’un tirage au sort clément lundi avec respectivement les Bulgares du Ludogorets et les Suédois d’Östersund pour les 16e de finale d’Europa League (15 et 22 février). Parmi les autres affiches, à noter celle entre deux clubs reversés de Ligue des champions, Naples et Leipzig, ou encore Dortmund-Atalanta Bergame, tandis que l’Atletico Madrid affrontera le FC Copenhague. Lyon, dont le stade accueillera la finale le 16 mai, affrontera les Espagnols de Villarreal.

Le programme (en heures Gmt)

Matches aller
Mardi 13 février : (17h00) Etoile Rouge Belgrade (SRB) - CSKA Moscou (RUS)

Jeudi 15 février : (16h00) Astana (KAZ) - Sporting Portugal (POR), (18h00) Dortmund (GER) - Atalanta Bergame (ITA), Nice (FRA) - Lokomotiv Moscou (RUS), Spartak Moscou (RUS) - Athletic Bilbao (ESP), Real Sociedad (ESP) - Salzbourg (AUT), Ludogorets (BUL) - AC Milan (ITA), Östersund (SWE) - Arsenal (ENG), Marseille (FRA) - Braga (POR), (20h05) FC Copenhague (DEN) - Atletico Madrid (ESP), AEK Athènes (GRE) - Dynamo Kiev (UKR), Celtic Glasgow (SCO) - Zenit Saint-Pétersbourg (RUS), Naples (ITA) - RB Leipzig (GER), Lyon (FRA) - Villarreal (ESP), Partizan Belgrade (SRB) - Viktoria Plzen (CZE), Steaua Bucarest (ROU) - Lazio Rome (ITA)

Matches retour
Mercredi 21 février : (17h00) CSKA Moscou (RUS) - Etoile Rouge Belgrade (SRB).

Jeudi 22 février : (16h00) Lokomotiv Moscou (RUS) - Nice (FRA), (18h00) Atletico Madrid (ESP) - FC Copenhague (DEN), Dynamo Kiev (UKR) - AEK Athènes (GRE), Zenit Saint-Pétersbourg (RUS) - Celtic Glasgow (SCO), RB Leipzig (GER) - Naples (ITA), Villarreal (ESP) - Lyon (FRA), Viktoria Plzen (CZE) - Partizan (SRB), Sporting Portugal (POR) - Astana (KAZ), (20h05) Atalanta Bergame (ITA) - Dortmund (GER), Athletic Bilbao (ESP) - Spartak Moscou (RUS), Salzbourg (AUT) - CSKA Moscou (RUS), AC Milan (ITA) - Ludogorets (BUL), Arsenal (ENG) - Östersund (SWE), Braga (POR) - Marseille (FRA)

(AFP)

Le duel au sommet entre les co-leaders du championnat pro de Ligue 1 a accouché d’un nul, samedi au stade de Déni Biram Ndao où Génération Foot (1er) recevait la Linguère (2e) de Saint-Louis.

La bonne affaire aura été celle du Diaraf qui est venu difficilement à bout du promu Dakar Sacré Cœur pour retrouver la 3e place.

Une victoire tirée par les cheveux puisque les Vert et blanc, après avoir été mené au score dès la 11e minute, ont d’abord raté un pénalty par Ousseynou César Guéye (29e) avant de revenir à la hauteur de leurs adversaires par Ansou Sow la minute d’après (30e). Alors qu’on s’acheminait vers un partage des points, le gardien de Dakar Sacré Cœur commettait une bourde (mauvaise sortie) qui permettait à Boubacar Mansaly de doubler la mise (88e).

Une victoire précieuse qui permettait à l’équipe de Malick Daff de retrouver la 3e place. Idem pour le Ndiambour qui a fait subir au Casa Sports sa seconde défaite de rang pour se retrouver 4e derrière le Diaraf. Auparavant, le match des mal-classés qui opposait Niary Tally à Diambars a tourné à l’avantage des « Galactiques » sur un but de Libasse Diagne (18e), qui permettait à l’équipe de Landry Lopy d’ouvrir son compteur buts et quitter aussi le fauteuil de lanterne rouge. Ailleurs, les deux autres équipes de Mbour s’illustraient admirablement face à Guédiawaye Fc pour Mbour PC et devant Teunguedj Fc pour Stade Mbour. Deux succès sur presque le même score (4-2 pour le premier et 4-1 pour le second) et qui permettent aux Mbourois de quitter la zone rouge. Enfin, la Sonacos qui recevait la Douane à Kaolack, s’est contentée d’un partage des points qui lui faisait perdre sa 3e place au profit du Diaraf. Cette 3e journée aura enregistré 18 buts, soit le meilleur total depuis le démarrage du championnat.

Les résultats : Niary Tally-Diambars : 1-0, Diaraf-Dakar Sacré Cœur : 2-1, Génération Foot-Linguère : 0-0, Guédiawaye Fc-Mbour PC : 2-4, Ndiambour-Casa Sports : 1-0, Stade Mbour-Teunguedj Fc : 4-1, Sonacos-Douane : 1-1

Match comptant pour la 3e journée de Ligue 1, disputé le samedi 9 décembre 2017, à Stade Caroline Faye, le Stade de Mbour a largement battu (4-1) Teungueth Fc.

Mi-temps (1-0). Arbitres : Dame Fall, assisté d’Ousmane Sagna et de Souleymane Mané (Trio Cra Kolda).

Buts : Thierno Thioub (40e et 62e), Pape Ibnou Ba (82e et 90 + 2) pour Stade de Mbour ; Auguste Malo (63e) pour Teungueth Fc.

Avertissements : Ousmane Ndiour (40e), Mamadou Sall (80e) pour Stade de Mbour ; Pape Sassy Diallo (25e et 44e), Boubacar Cissokho (53e) pour Teungueth Fc.

Expulsion : Pape Sassy Diallo (44e) pour Teungueth Fc.

Les équipes : Stade de Mbour : Sara Ba, Mamadou Sow, Sega Cissokho (cap), Badara Diallo, Pape Ndiaye, Mamadou Sall, Yaya Goudiaby (Mansour Gningue, 78e), Babacar Mbaye Dieng, Ousmane Ndiour (Pape Ibnou Ba, 55e), Thierno Thioub, Mamadou Gando Ba (Djiby Diop, 67e). Entraineur : Youssouph Dabo.


Teungueth Fc : Moussa Sarr, Pape Sassy Diallo, Mamadou Fadel Barry, Malickou Ndoye, Mamadou Sonko, Auguste Malo, Boubacar Cissokho, Ibrahima Mané (Mody Traoré, 44e), Aboubacrine Sall (cap), Arona Sène (Malick Sambou, 69e), Alassane Diouf. Entraineur : Souleymane Diallo.

Le Stade de Mbour a engrangé, samedi, sa première victoire de la saison. Les « Sadistes » ont été sans pitié face à Teungueth Fc qu’ils ont pulvérisé (4-1).

Le Teungueth Fc n’oubliera pas de sitôt son déplacement à Caroline Faye. Les Rufisquois ont subi une belle correction face au Stade de Mbour qui courait derrière une première victoire depuis le coup d’envoi de la saison. Le réveil des hommes de Youssouph Dabo a été fatal au club rufisquois.

Le Teungueth Fc qui a pourtant fait une belle opposition a finalement cédé face au réalisme des Mbourois grâce à des buts deux doublés de Thierno Thioub et Pape Ibnou Bâ, contre un but d’Auguste Malo. Réduit à dix et mené au score, le Teungueth Fc sera complètement dépassé en seconde période. L’entrée de Pape Ibnou Ba (55e) va davantage leur compliquer la tâche.

Samba Oumar Fall

Trop timide, le Wydad Casablanca s’est incliné en prolongation contre les Mexicains de Pachuca (1-0 ap) ce samedi en quart de finale du Mondial des clubs. Comme toujours depuis 2014, le champion d’Afrique prend la porte d’entrée…

La malédiction se poursuit pour le vainqueur de la Ligue des champions de la Caf. Pour la 4e fois consécutive, le champion d’Afrique a été éliminé dès son entrée en lice au Mondial des clubs, en quart de finale. Ce samedi, c’est le Wydad Casablanca qui a fini par chuter contre les Mexicains de Pachuca (1-0 ap).

Dans un stade d’Abu Dhabi acquis à sa cause, le Wac débutait bien la rencontre mais sans parvenir à inquiéter un adversaire bien en place. Au fil de la première période cependant, les Tuzos prenaient le contrôle du jeu et si Comara intervenait in extremis pour contrer un centre, le gardien marocain, Laaroubi, ne dégageait pas une sérénité énorme, faisant au contraire preuve de fébrilité sur plusieurs tentatives adverses. Après avoir beaucoup subi au retour des vestiaires, les hommes d’Houcine Ammouta perdaient leur capitaine Nakach, exclu à la 70e. Les Marocains subissaient en fin de match mais ils tenaient bon tout en étant pas malheureux lorsqu’un Mexicain trouvait le petit filet sur une tête dans le temps additionnel. Tout allait donc se jouer en prolongation. Durant ce temps supplémentaire, les deux équipes ne se montraient pas très dangereuses et on pensait se diriger tout droit vers les tirs au but. Pourtant, juste après une occasion d’Hajhouj pas passée loin, les Mexicains répliquaient. Jonathan s’arrachait côté droit et centrait pour Guzman, esseulé au second poteau qui trompait Laaroubi d’une tête en extension (1-0, 112e).

Dominé par un adversaire longtemps pas assez inspiré, le Wac prend logiquement la porte et se battra seulement pour l’honneur.

Afrik-foot.com

Italie/16e journée : Statu quo devant, première pour Gattuso
AFP : Rien ne bouge, sauf l’Ac Milan de Gennaro Gattuso, qui a décroché sa première victoire: tous les leaders du championnat d’Italie ont fini le week-end avec un seul point, Naples et l’As Rome ne profitant pas dimanche du match nul de samedi entre la Juventus et l’Inter Milan, qui reste leader. La seule équipe à remonter légèrement au classement est donc l’Ac Milan de Gattuso, qui a battu Bologne 2-1 et reprend la 7e place à la Fiorentina.

Les résultats : Cagliari - Sampdoria Gênes 2 – 2, Juventus - Inter Milan 0 – 0, Chievo Vérone - AS Rome 0 – 0, Naples - Fiorentina 0 – 0, Udinese - Benevento 2 – 0, SPAL - Hellas Vérone 2 – 2, Sassuolo - Crotone 2 – 1, Ac Milan - Bologne 2 – 1. Aujourd’hui : (18h00 GMT) Genoa - Atalanta Bergame, (20h00 Gmt) Lazio Rome – Torino

Espagne/15e journée : Le Barça, leader ennuyeux mais efficace
AFP : Succès a minima pour le Barça: des buts de Luis Suarez et Lionel Messi ont permis aux Catalans de battre sans briller un Villarreal réduit à dix (2-0), dimanche en Championnat d’Espagne, préservant l’avance du leader Barcelone lors de la 15e journée.

Dans le genre efficace, l’Atletico Madrid se pose là aussi: c’est le seul club encore invaincu dans cette Liga avec Barcelone, et les deux partagent la meilleure défense de la compétition (7 buts encaissés).

Les résultats : Alavés - Las Palmas 2 – 0, Getafe - Eibar 0 – 0, Real Madrid - FC Séville 5 – 0, Deportivo La Corogne - Leganés 1 – 0, Valence Cf - Celta Vigo 2 – 1, Real Sociedad - Malaga 0 – 2, Betis Séville - Atlético Madrid 0 – 1, Levante - Athletic Bilbao 1 – 2, Villarreal - FC Barcelone 0 – 2. Aujourd’hui : (20h00 Gmt) Espanyol Barcelone - Gérone

France 17e journée : Marseille bat Saint-Etienne 3-0 et reste 4e
AFP : Marseille, impérial à domicile face à une équipe de Saint-Etienne (3-0) réduite à dix dès le début de la seconde période, reste au pied du podium à égalité de points avec le dauphin Lyon et le troisième Monaco, dimanche en clôture de la 17e journée du Championnat de France. Le Paris SG, leader et champion d’automne, a battu Lille 2-1 en l’absence de sa vedette Neymar suspendue.

Les résultats : Bordeaux - Strasbourg 0 – 3, Paris SG - Lille 3 – 1, Toulouse - Caen 2 – 0, Monaco - Troyes 3 – 2, Metz - Rennes 1 – 1, Angers - Montpellier 1 – 1, Guingamp - Dijon 4 – 0, Amiens – Lyon 1-2, Nantes – Nice 1-2, Marseille - Saint-Etienne 3-0

Angleterre/16e journée : Manchester City assomme United et la Premier League
AFP : Et si ce Manchester City-là était imbattable? Les «Citizens» se sont ouvert la voie royale en battant chez lui leur principal rival Manchester United au terme d’un derby disputé (2-1) en clôture de la 16e journée du Championnat d’Angleterre.

Les résultats : West Ham - Chelsea 1 – 0, Huddersfield - Brighton 2 – 0, Burnley - Watford 1 – 0, Crystal Palace - Bournemouth 2 – 2, Swansea - West Bromwich 1 – 0, Tottenham - Stoke 5 – 1, Newcastle - Leicester 2 – 3, Southampton - Arsenal 1 – 1, Liverpool - Everton 1 – 1, Manchester United - Manchester City 1 - 2

Allemagne/15e journée : Le Bayern champion d’automne à deux matches de la trêve
AFP : Munich a décroché samedi le titre honorifique de champion d’automne de Bundesliga deux matches avant la trêve, grâce à une victoire 1-0 à Francfort, alors que Dortmund a de nouveau chuté à domicile.Au classement, le Bayern (35 pts) compte désormais huit unités d’avance après 15 journées sur Leipzig, qui a concédé un nul 2-2 contre Mayence.

Les résultats : Stuttgart - Leverkusen 0 – 2, Dortmund - Werder Brême 1 – 2, Leipzig - Mayence 2 – 2, Eintracht Francfort - Bayern Munich 0 – 1, Hambourg - Wolfsburg 0 – 0, Mönchengladbach - Schalke 04 1 – 1, Cologne - Fribourg 3 – 4, Hanovre - Hoffenheim 2 – 0, Augsbourg - Hertha Berlin 1 - 1

Ardent défenseur de la lutte avec frappe, Dr Alioune Sarr ne veut point entendre parler d’une quelconque crise que traverserait cette discipline. Dans cet entretien, le président du Comité national de gestion de la lutte (Cng) reste convaincu que la situation que connaît la discipline est liée à « des soubresauts de croissance ».

Président, la saison dernière, aucun pensionnaire des « Vip » n’a disputé d’affiche. Cette saison encore, les deux gros chocs Papa Sow-Ama Baldé et Lac de Guiers 2-Modou Lô qui étaient prévus en octobre et novembre ont été reportés. N’avez-vous toujours pas l’impression que la lutte avec frappe traverse une crise sans précédent ?
Non, je ne le pense pas ! Je pense plutôt que la situation actuelle est liée à des soubresauts de croissance. La lutte ne peut échapper à ce phénomène. J’entends ou je lis souvent, certains dire que la saison 2017-2018 tardait à démarrer, mais je n’ai pas cette impression.
 
Si vous revisitez les archives, vous verrez que les combats avec frappe commencent généralement au mois de novembre et les chocs qui mettent en lice ceux que vous appelez « les Vip », aux mois de décembre et janvier. Qui sont les « Vip » ? Il y a là aussi peut être un débat. Est-ce ceux qui sont là depuis plus de 10 ans et qui sont en phase descendante ou est-ce les jeunes talentueux et qui sont en train de gravir les échelons ? Donc tout dépend de ce que les gens attendent de la lutte. S’ils attendent uniquement les combats exceptionnels, entre guillemets, liés plus à des noms qu’à des talents, ils vont rester sur leur faim. Vous savez, les véritables amateurs qui connaissent la lutte savent que cette discipline n’a pas de problèmes. Quand un Sa Thiès, un Sitteu, un Boy Niang, etc., disputent des combats, on ne peut pas dire que la lutte est en crise. 
 
Mais sans Eumeu Sène, Balla Gaye, Bombardier, Lac de Guiers 2, Modou Lô, la lutte avec frappe manque quand même de saveur. ..
Pour revenir aux « Vip », Balla Gaye, par exemple, avait dit qu’il observait une pause. Quant à Bombardier, il n’est pas dit que le roi doit, chaque année, disputer un combat ; encore que le roi, c’est vous (la presse) qui l’avez créé. Ensuite, un champion qui reste une année sans participer à une compétition, ce n’est pas nouveau non plus.

Et deux années de suite sans combat ?

Vous savez, encore une fois, les combats de lutte, ce sont des montages financiers et ceux qui montent les combats cherchent des profits et les lutteurs aussi cherchent leurs intérêts. Le rôle du Comité national de gestion de la lutte (Cng) est de faire en sorte que tout un chacun se retrouve dans les raisons pour lesquelles il est là.

Malgré la traversée du désert de certains ténors, le retrait de certains grands promoteurs comme Gaston Mbengue, Aziz Ndiaye, la condamnation de Luc Nicolaï, l’indisponibilité du stade Demba Diop, n’êtes-vous pas pessimiste par rapport à l’avenir de la lutte avec frappe ?

Je suis de nature optimiste. Qu’il s’agisse de lutteurs, des promoteurs, on peut dire que tous les 10 ans, il y a un renouvellement des stars, parmi les promoteurs et les lutteurs. Revisitez un peu l’histoire de la lutte sénégalaise. Tous les 10 ans, il y a un ou deux phénomènes qui dominent tout le reste. Il y a quelques années, on avait dit que si tel et tel promoteur se retirait, l’arène allait traverser une crise et cette année, on avait connu une de nos meilleures années sportives. C’est la logique de la vie ; des gens vont arriver et d’autres vont partir. Les promoteurs viennent dans l’arène parce qu’ils trouvent un intérêt dans les opérations qu’ils font. S’ils n’y trouvent plus d’intérêt, je ne vois pas pourquoi ils seraient là. Les lutteurs, c’est là même chose et, de plus en plus, ils se professionnalisent ; même si le mot professionnel est pour moi très lourd dans ce milieu.

Pourquoi ?
Parce que quand on est professionnel, il y a des comportements qu’on ne doit pas avoir. Quand on est professionnel, il y a des attitudes qui ne doivent pas être adoptées. Quand on est professionnel, il y a des fautes tant administratives que sportives qu’on ne doit pas faire. Donc il y a encore beaucoup à faire dans ce milieu et ça passe forcément par des écoles et écuries fortes, très, très fortes. Nous constatons tristement que dans les écoles et écuries de lutte, souvent le chef, c’est le lutteur ou celui qui a créé l’écurie et qui dit je fais ce que je veux ; alors qu’une association est loin d’être cela. Ce sont des règles, des principes, des comportements au quotidien ; tant qu’on n’aura pas fait des pas de géant de ce côté-là, on ne peut pas attendre des choses extraordinaires du milieu de la lutte.
 
Justement, pouvez-vous revenir sur la quintessence des mesures que le Cng vient d’établir à l’endroit des lutteurs et des promoteurs ?
Un rappel de certaines mesures plutôt ! Nous constatons tristement un envahissement, un encombrement anormal de l’enceinte. Malheureusement, cela a été constaté encore récemment, lié au fait qu’il y avait 10 combats impliquant des lutteurs très populaires alors que le stadium est trop petit pour abriter un tel nombre. S’agissant des mesures, il faut faire en sorte qu’il y ait moins de monde dans l’enceinte. Quand il y a 10 combats, s’il y a cinq accompagnateurs pour chaque athlète, vous vous retrouvez avec 100 personnes dans l’enceinte ; sans compter les organisateurs, les griots, les batteurs. En outre, certains, à un moment, sous la frénésie des tam-tams et des cantatrices, quittent leurs places dans la tribune pour venir créer un désordre dans l’enceinte. On n’a pas besoin d’agresser son potentiel adversaire, on n’a pas besoin d’avoir des comportements négatifs, de mettre du sable sur le corps ; cela n’a aucun sens. Je pense qu’il y a des choses qui doivent disparaître. On peut défier un adversaire en gentleman ; vous n’avez pas besoin de le bousculer. Si nous voulons que cette lutte soit plus visible notamment au plan international, il faudra se débarrasser de ce comportement d’une autre époque. Les nouvelles règles, c’est assainir l’enceinte, veiller à l’intégrité physique des lutteurs et nous n’allons pas reculer par rapport à cela; les lutteurs sont avertis.
 
Donc il faut tout faire pour que les engagements soient respectés de part et d’autre. Tout, quand la saison est ouverte, doit se passer au Cng. Idem pour les cachets de sponsorisation non pas parce qu’on veut y toucher mais pour protéger et le lutteur et le promoteur. On a entendu plusieurs fois des lutteurs dire que des promoteurs leur doivent de l’argent de sponsorisation, mais ils ne peuvent pas poser le problème officiellement parce qu’ils l’ont caché. On a vu aussi des promoteurs se plaindre en disant que les lutteurs n’ont pas respecté leurs engagements liés à la sponsorisation.
 
Pendant que la lutte avec frappe traverse des difficultés, la lutte sans frappe, elle, se porte à merveille. N’est-il pas temps de valoriser davantage cette discipline ?
Je pense que la lutte simple est valorisée. Il ne sert à rien de faire un bond faramineux qu’on ne peut pas répéter. Aujourd’hui, il y a des journées de lutte à 5 millions de FCfa. Il y a quelques années, c’était inimaginable. On va aller plus loin, j’en suis convaincu.

Cette forme de lutte est plus spectaculaire, elle est plus transportable mais malheureusement, l’homme, je pense qu’il est naturellement violent ; il préfère de loin les coups de poings et le sang à la beauté du spectacle. Ou bien il retrouve la beauté de son spectacle dans la violence. Sur le plan national, on a des journées à 10 millions qui n’existaient pas. Sur le plan international, vous venez de désigner l’équipe nationale de lutte traditionnelle comme meilleur sportif de la lutte sans frappe. Aujourd’hui, on donne une certaine visibilité et une certaine reconnaissance à cette lutte. Un certain travail se fait.

Sur le plan international, le Sénégal a été choisi pour présider la commission mondiale de la lutte africaine au niveau de la fédération internationale. Et vous avez vu que grâce à la lutte, le Sénégal s’est classé 4e aux Jeux de la Francophonie.

Propos recueillis par Diégane SARR

Un nouveau tour dans cette compétition pour permettre aux uns de poursuivre sur leur lancée et aux autres, de refaire leurs positions. Ndar Guedj qui réalise jusqu’à présent un sans-faute est attendu dimanche pour remporter un troisième succès. A l’autre extrême, Africa Promo Foot doit réagir après deux défaites concédées.

Ndar Guedj entamera dimanche sur son terrain, son match de la saison face au promu Ej Fatick. Face à cet adversaire qui compte un point après un revers et un match nul, les Saint-Louisiens semblent à mesure de franchir l’obstacle. Derrière le leader, quatre formations arrivent avec deux longueurs de retard : le Port, Yeggo, l’As Pikine et le Jamono de Fatick qui comptent 4 points. Des clubs qui sont obligés de suivre le rythme du leader pour éviter d’être largués. Les poursuivants se feront d’ailleurs face ce dimanche.

Au stade Amadou Barry de Guédiawaye, l’Asc Yeggo (3ème) accueille l’As Pikine (4ème) alors que Jamono accueille au stade Massène Sène, le Port autonome de Dakar au même moment.
Les Pikinois qui ont remporté, dimanche, leur premier succès ambitionnent d’enchainer face à des Sicapois qui marquaient le pas en même temps, après la victoire acquise en ouverture. Fatickois (5ème) et Portuaires (2ème) qui ont concédé le nul lors de la deuxième journée après leurs victoires en ouverture cherchent, pour leur part, à renouer avec le succès.

Keur Madior qui avait sonné la révolte lors de son deuxième match doit confirmer cet après-midi. Le promu mbourois (7ème, 3 points) accueille la Renaissance de Dakar qui le devance au classement avec le même total et qui doit se relever d’une défaite.

Deux formations n’ont, pour le moment, connu ni victoire, ni défaite : l’Etics et l’Us Gorée qui pointent au 8ème rang avec deux points. La première rend visite cet après-midi à l’Olympique de Ngor (12ème, 1 point) pour un premier succès alors que le club insulaire accueille en seconde heure sur le même terrain du stade Alassane Djigo, Africa Promo Foot de Thiès, lanterne rouge qui a concédé deux défaites.

Ousseynou POUYE

Programme 3ème journée
Aujourd’hui à Caroline Faye à 16h : Keur Madior – Renaissance ; à Alassane Djigo à 16h : Olympique Ngor – Etics ;
à 18h : Us Gorée – Africa Promo Foot ;

Dimanche 10 décembre à Fodé Wade à 16h30 :
Cayor Foot – Duc ;
à Amadou Barry à 16h30 : Yeggo – As Pikine ;
à Mawade Wade à 17h : Ndar Guedj – EJ Fatick ;
à Massène Sène à 17h : Jamono Fatick – Port.

Déni Biram Ndao retiendra l’attention du monde sportif cet après-midi lors de la troisième journée de Ligue 1. Le leader, Génération foot, y accueille son dauphin, la Linguère de Saint-Louis pour le choc au sommet. Kaolack sera le deuxième point d’attraction avec le choc Sonacos – Douanes, deux équipes qui complètent le Top 4. Ailleurs, le rachat pour certains et la confirmation pour d’autres seront les enjeux.

Auteurs d’un sans-faute, avec le plein de points chacun, Génération Foot et la Linguère affichent la forme en ce début de saison. C’est donc le fauteuil qui est l’enjeu cet après-midi dans ce choc au sommet. Et si la Linguère semble avoir bien retenu les enseignements de sa mauvaise saison passée, elle aura toutefois, aujourd’hui, un champion en titre qui est resté sur sa bonne dynamique de la précédente édition.

De la tension, il y en aura aussi à Mbour où le Stade de Mbour n’a plus le choix face à Teungueth Fc, son hôte du jour. Gagner pour se relancer sera le mot d’ordre dans le camp des Mbourois proches de la zone rouge du classement, alors que leur adversaire affiche la confiance. Vainqueurs du Diaraf (1-0) le week-end dernier, les Rufisquois ont créé la sensation. Ils occupent provisoirement le milieu du tableau, en attendant leur match retard contre le Guédiawaye Fc (13 décembre prochain, 16h30) à Amadou Barry. Les locaux du Gfc qui trainent au fond de la classe, sont aussi dos au mur. Dominés le week-end dernier par Dakar Sacré Cœur (0-2), le club de la banlieue dakarois n’a plus le droit à un second faux. Mais son visiteur du jour, Mbour PC, n’est pas mieux loti. Les Pélicans se cherchent encore.

Le Ndiambour n’est pas dans cette situation, malgré sa chute dimanche dernier à Dakar.  En effet, les Lougatois avaient, auparavant, réussi leur rentrée, en dominant Mbour PC (2-1) lors de la première journée. Cet après-midi, le Casa Sports, qui sera son visiteur, ne sera pas ménagé. Le club du Sud, qui avait aussi réussi son entrée, relève également d’une défaite. C’est aussi avec l’ambition de se relancer que le Diaraf va engager le derby qui l’oppose à Dakar Sacré Cœur, l’ambitieux promu qui n’entend pas nourrir de complexe dans l’élite. Leur démonstration (2-0) face au Gfc, certes déstabilisé par une crise interne, est un avertissement à l’endroit de leurs adversaires après une rentrée ratée contre la Sonacos (0-2). Le Diaraf doit absolument rectifier le tir, après son échec face aux Rufisquois du Teungueth Fc.

Actuelle lanterne rouge, les Galactiques de Niary Tally sont condamnés à réagir avant qu’il ne soit trop tard. Et face à Diambars qui doute, l’occasion est bonne. Comme ses voisins de Mbour, les Académiciens de Saly tardent, en effet, à décoller. Ce n’est pas le cas pour la Sonacos et l’As Douanes qui se retrouvent à Kaolack. Avec un succès et un nul, les Diourbellois occupent la 3e marche du podium, alors que les Douaniers se sont bien relancés dans la course, car après leur rentrée ratée à Ziguinchor (0-2) contre le Casa Sports, les Gabelous se sont rachetés (2-0) avec la manière devant le Ndiambour, dimanche dernier.

Ansoumana SAMBOU

Le programme
Amadou Barry (16h30) : Guédiawaye Fc– Mbour PC.
Alboury Ndiaye (17h) : Ndiambour– Casa Sports.
Caroline Faye (18h) : Stade de Mbour– Teungueth Fc.
D. Biram Ndao (16h) : Génération Foot– Linguère.
Dimanche 10 Décembre :
L. S Senghor (16h) : NGB Niary Tally– Diambars.
A 18h : Diaraf– Dakar SC.
Lamine Guèye (16h30) : Sonacos– As Douanes

Le coup d’envoi de la première édition du Championnat de triathlon de zone pour les pays d’Afrique de l’Ouest a été donné ce vendredi. Avec l’ouverture du séminaire à l’intention des officiels techniques des pays de la Zone. Une session dirigée par le Français Dominique Frizza pour outiller les auditeurs sur les différents aspects du management de la discipline.

En attendant de voir les athlètes engagés se jeter à l’eau ou emprunter l’asphalte pour se disputer la suprématie ouest-africaine, le Championnat zonal de triathlon a été officiellement lancé ce vendredi. La première activité au programme se trouve être le stage pour les officiels techniques venus du Sénégal, de Gambie, de Guinée, de Côte d’Ivoire et du Niger. Pour le président du Comité national de promotion du triathlon (Cnpt), Boubacar Gaye, hôte de la manifestation, cette session est importante dans la mesure où elle « permet aux techniciens d’acquérir des connaissances » à même de leur permettre d’encadrer les pratiquants. Les cours sont dispensés par l’expert français Dominique Frizza qui a tenu à saluer « le dynamisme de la Fédération sénégalaise de triathlon qui se veut le moteur de la discipline dans la Zone en accueillant la manifestation ». A travers la présente formation, il soutient qu’il s’agit d’outiller les techniciens afin qu’ils puissent encadrer les pratiquants mais également, de leur permettre d’assurer ensuite, l’organisation de manifestations.

« L’objectif de la session est de permettre, très rapidement, aux fédérations francophones d’avoir une autonomie et de pouvoir gérer le triathlon dans leurs pays », a dit M. Frizza. Qui ajoute qu’en outillant les officiels, la Fédération internationale (Itu) ne sera plus obligée de déplacer des techniciens tout le temps pour assurer les formations.
Il leur donne d’ailleurs rendez-vous dimanche lors de la compétition « pour mettre en pratique les connaissances acquises ».

Dimanche, place à la compétition qui aura lieu à Ouakam dont la plage située près de la Mosquée de la Divinité servira de cadre pour la natation. Le vélo et la course à pied se feront, pour leur part, sur la route de la Corniche Ouest, entre le rond-point des Mamelles et le rond-point de la Mosquée et l’arrivée sur le parvis du Monument de la Renaissance africaine.

Ousseynou POUYE

Belle performance pour Sadio Mané. Nommé pour la première fois au Ballon d’Or, l’ailier de Liverpool a terminé 23e de l’édition 2017 (sur 30). C’est le meilleur classement pour un Sénégalais depuis El Hadji Diouf en 2002 ! Auteur de 14 buts en 32 matchs cette année, le Red devance notamment son coéquipier Philippe Coutinho, 29e. Reste à connaître le classement de l’autre Africain en lice cette année, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang.

Afrik-foot.com

Ils seront encore nombreux les tireurs sénégalais à s’aligner, samedi et dimanche, dans le stand de tir de l’Ecole de la gendarmerie nationale de Ouakam pour honorer la mémoire d’un de leurs illustres membres. Ghazy Saleh, puisque c’est de lui qu’il s’agit, sera honoré ce week-end comme d’ailleurs les autres années, pour l’ensemble de son œuvre au niveau de la Fédération sénégalaise de tir et chasse (Fstc). Ancien trésorier général de ladite fédération, disparu en octobre 2007, cet homme affable avait laissé un vide incommensurable au sein de la grande famille du tir. Mais la fédération a tenu à manifester sa reconnaissance envers un homme qui avait tout donné à une discipline qu’il chérissait tant. Tous les champions seront encore là pour disputer la compétition au skeet ball trap. Hussein Zein, Clément Fakhoury, Waly Faye, Salah Hoballah, Elhadj Dioum, son fils Hassan Saleh par ailleurs vice-président de la fédération, de même que les dames Fanta Ndiaye, Sinna Niang, Mamy Sobel etc. Une dizaine de clubs affiliés à la fédération vont aligner donc leurs tireurs pour essayer de s’adjuger le fameux trophée. Ils viendront de la Douane, la Police, l’Armée, la Gendarmerie, l’Administration pénitentiaire, l’Adts, Kew, Sen Ball Trap, Budo Hoshima, Sagam. Selon le président de la fédération, Mamadou Bâ, les tireurs ne pouvaient pas manquer cette occasion pour honorer la mémoire de quelqu’un qui avait consacré sa vie à cette discipline. Ghazy Saleh, en effet, était de son vivant un des membres fondateurs de l’Adts et avait même participé à la définition des travaux de l’actuel champ de tir de ball trap sis à l’Ecole nationale des officiers de la gendarmerie de Ouakam. Il a été aussi entraîneur national de ball trap. « C’est un homme exceptionnel qui a beaucoup fait pour le tir sénégalais », a indiqué le président Mamadou Bâ.

Ce week-end, un club sera particulièrement suivi durant les compétitions de tir à l’Ecole nationale des officiers de la gendarmerie nationale. La Douane, en effet, fait petit à petit son trou dans ces épreuves grâce à sa section de tir que dirige le colonel Thioye bien épaulé dans sa tâche par l’adjudant Dieng qui s’occupe de l’encadrement. Une fierté pour le président Mamadou Bâ qui a découvert au niveau de cette section, des jeunes filles et garçons très doués. « Cette section de tir avait été initiée par l’ancien Dg de la Douane, Pape Ousmane Guéye, et l’actuel Dg Oumar Diallo qui a pris le relais s’en occupe bien car c’est aussi un sportif dans l’âme qui entend participer aux activités fédérales du tir », a souligné le président Bâ.

C F KEITA

Le paysage médiatique sénégalais s’est enrichi d’une nouvelle publication. Avec la présence depuis quelques jours dans les kiosques, de «l’As Sports» : un hebdomadaire sportif édité par le Groupe 3M-Comm et a pour directeur de la publication Mamadou Thierno Talla.Le groupe comptait déjà un quotidien, «l’As». Pour la nouvelle publication paraissant le lundi et qui va traiter des informations sportives, les initiateurs sont déjà à leur deuxième numéro. Et sur 12 pages, la présente publication s’est épanchée sur des sujets traités dans les rubriques telles que ‘‘Foot local’’ pour le championnat national de Ligue 1 et Ligue 2, ‘‘Actus du foot’’ où il est question du salaire du sélectionneur national Aliou Cissé et de l’encadrement des Lions, ‘‘Foot inter’’ qui fait un clin d’œil aux championnats étrangers, ‘‘Passion foot’’ par lequel Mamadou Moustapha Ba, directeur général du Budget parle de sa passion pour la discipline, ‘‘Histoire du foot’’, ‘‘Interview’’ qui reçoit Amadou Diop ‘‘Boy Bandit’’, capitaine de l’équipe nationale du Sénégal de Caire 86 ou encore, ‘‘Mondial’’ qui traite des détails du tirage au sort des poules du prochain Mondial.

Un numéro entièrement dédié donc au football ; ce qui fait dire à son directeur de publication à l’Agence de presse sénégalaise (Aps) que « le football est si rassembleur comme la mort sous nos cieux qu’il tue toutes les rancœurs, toutes les inimitiés et déchaîne les fibres patriotiques les plus folles.

D’ici à l’entame de Russie, le football aura une place de choix dans le cœur des Sénégalais et sera un précieux opium pour altérer les effets du mal-vivre dans notre pays ».

O. POUYE

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.