banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Jeux de la solidarité islamique : Sangoné rate le podium à la longueur

19 Mai 2017
438 times

Elle visait le doublé après sa victoire deux jours auparavant au triple saut en s’alignant hier à la Longueur. Mais Sangoné Kandji n’aura même pas une place dans le top 3 ; la faute à un concours mal entamé mais aussi et surtout, un excès de fatigue accumulée lors de sa première épreuve, selon elle. C’est au tour d’Amadou Ndiaye de s’aligner cet après-midi sur 400m haies pour une nouvelle médaille pour le Sénégal.

Bakou (Azerbaïdjan) : Sangoné Kandji s’est classée 4ème du concours du saut en longueur dames des 4èmes Jeux de la Solidarité islamique, Bakou 2017. Une place au pied du podium pour l’athlète sénégalaise qui n’a pu faire mieux qu’un saut à 6m d’un concours mal entamé. Après un premier essai où elle a mordu, la pensionnaire du Diaraf de Dakar a ensuite réalisé 5,78m lors de la deuxième tentative avant d’établir sa marque de référence lors de son troisième essai. Elle était alors déjà devancée par l’Algérienne Tahani Roumaiss Belabiod qui avait sauté à 6,33m lors de sa toute première tentative puis par l’Indonésienne Maria Londa. Cette dernière avait fait un saut à 6,08m ; une marque qu’elle va finalement porter à 6,30m lors de son ultime essai pour faire frissonner le staff algérien le temps pour les juges, de mesurer son saut.

En ce moment-là, la médaille était acquise pour le Sénégal mais la Camerounaise Marlyne Sarah Ngo Ngoa a surgi au 5ème essai pour doucher les ardeurs avec un saut à 6,06m et s’emparer de la 3ème place. Une dernière tentative à 5,96m ne permettra pas à la Sénégalaise de récupérer ‘‘son’’ rang et elle dut s’incliner pour reporter sine-die, ses ambitions de doublé. Pour son entraineur, Amadou Lamine Ndaw, l’athlète a fait les frais des efforts fournis deux jours plus tôt. « Le triple saut a été violent pour elle et elle y a laissé des traces. Aussi, son premier essai raté l’a un peu déstabilisée », a-t-il dit. Il a également estimé que le « manque d’endurance physique et l’absence d’entrainement spécifique » dû à l’ouverture tardive du stade olympique peuvent aussi expliquer la défaillance de l’athlète dont la meilleure performance sur la spécialité est de 6,29m. Car la mise en jambes s’est déroulée dans les premiers jours dans le village des Jeux où les conditions n’étaient pas réunies.

Tout de même, Coach Ndaw espère que cette épreuve va servir de déclic à son athlète pour faire de plus belles performances. Au-delà de l’athlétisme, le taekwondo était également en lice avec l’autre représentant du Sénégal, Mouhamed El Mactar Diao chez les moins 63kg. Il s’est arrêté en quart de finale, éliminé par le Kazakh Alimzhan Seribayev qui a finalement perdu en finale au terme d’une prestation très mouvementée pour lui. Un coup reçu au niveau du sternum et une entorse de la cheville droite l’ont diminué et ont finalement eu raison de lui, malgré sa volonté de faire mieux que son compère et coéquipier, Moustapha Kama, également blessé qui avait dû abandonner. Il n’aura même pas le bonze ; même s’il avait bien commencé son tournoi en battant au tour précédent, l’Omanais Shabib Al-Wahaibi. Ce jeudi, le Sénégal n’a donc pas de médailles et rétrograde de trois places (22ème) dans un classement toujours dominé par la Turquie avec 155 médailles dont 60 titres. L’Azerbaïdjan est à une médaille d’or (59) même si le total qui s’établit à 116 podiums est largement inférieur à celui du leader.

L’Ousbékistan complète le podium avec 54 médailles dont 14 en or. En Afrique, deux pays font des avancées avec la Gambie (20ème) qui compte deux médailles (1 or et 1 argent) remportées par Gina Bass respectivement au 100 et 200m dames. Le Bénin compte pour sa part, un titre et un bronze au même titre que le Sénégal avec lequel il partage la même place.

Amadou Ndiaye pour rallumer la flamme, en attendant le wushu
L’athlétisme attend toujours sa deuxième médaille dans ces Jeux. Après sa victoire là où on l’attendait le moins à savoir le triple saut, Sangoné Kandji n’a pas confirmé hier. Du coup, la deuxième médaille dans la première discipline olympique se fait toujours désirer. D’où l’attente forte aujourd’hui à l’occasion de la sortie d’Amadou Ndiaye qui va clôturer les compétitions d’athlétisme pour le Sénégal ce vendredi. Il s’alignera sur 400m haies ; une épreuve qui se disputera en finale directe après le réaménagement de la liste de départ à partir de 17 heures au stade olympique. Sur la piste dont il occupera le couloir 1, il aura comme adversaires huit autres concurrents avec pour objectif, l’or. « C’est un concours largement à sa portée », a ainsi souligné son entraineur Amadou Lamine Ndaw. Pour qui, les adversaires qu’il a en face ont fait moins bien que lui et ne sont pas dans les mêmes standards. « Au couloir 1, il aura en ligne de mire tous ses adversaires. Mais il n’y aura pas de calcul dans cette course » où l’enjeu est pour lui, de confirmer les statistiques.

Avec une meilleure performance sur la distance établie à 49’’41, un seul adversaire sur la liste de départ a un meilleur chrono. Il s’agit du Mozambicain Kurt Couto (49’’02) ; une performance que le vétéran de 35 ans a réalisée il y a longtemps, souligne l’athlète. Qui aura également en face une vielle connaissance, l’autre Mozambicain du groupe des 6 coureurs, Creve Armando Machava qui a fait ses armes au Centre international d’athlétisme de Dakar (Ciad). A partir de 17 heures, il tentera d’emboiter le pas à sa compatriote, Sangoné Kandji et apporter son deuxième titre au Sénégal en attendant la sortie du Xushu Sanda dont les deux athlètes seront en lice dimanche.

De notre envoyé spécial Ousseynou POUYE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.