banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Antidopage : Les acteurs de la Zone 2 et 3 en conclave à Dakar

12 Oct 2017
314 times

La 12ème réunion du Conseil de l’Organisation régionale antidopage africaine  (Orad) Zones 2 et 3 se tient depuis hier à Dakar pour deux jours de conclave. Une rencontre au cours de laquelle les délégués sont appelés à réfléchir sur les enjeux et défis pour mener à bien le combat. Aussi, le bureau de l’Organisation sera renouvelé au terme du conclave.

La lutte antidopage est le prétexte d’une rencontre internationale à Dakar avec la tenue ces 11 et 12 octobre, de la 12ème réunion du Conseil de l’Organisation régionale antidopage africaine (Orad) Zones 2 et 3. Un conclave qui sera mis à profit par les participants pour évoquer les activités de l’heure qui interpellent la lutte avec le combat pour un sport propre. « C’est une réunion qui permet d’échanger sur les actions menées au cours de l’exercice passé et entrevoir les perspectives d’avenir. On ne peut plus dissocier le sport du dopage qui constitue une gangrène qui mine le monde sportif et nous avons le devoir de préserver la jeunesse face à ce fléau », a dit Dr. Lidi Bessi Kama, présidente de la structure. Elle ajoute que c’est ce combat que sa structure mène et qui sous-tend les actions de l’Organisation régionale antidopage. Les travaux vont porter, au cours des deux jours, sur les notes de discussions du Conseil passé tenu à Praia, au Cap-Vert mais aussi réfléchir sur les enjeux et défis pour améliorer les rapports entre les gouvernants, les Comités nationaux et l’Orad ; des acteurs dont la collaboration est requise pour une lutte efficace. « Ce qui n’est pas toujours aisé parce que le dopage ne constitue pas toujours une priorité dans nos Etats.

Surtout que nous avons d’autres problèmes en matière de santé, d’agriculture entre autres », a estimé la présidente. La lutte contre le dopage est une affaire de tous, en particulier, les pouvoirs publics. Au Sénégal, l’Etat a très tôt compris les menaces qu’il fait peser sur la population, notamment les sportifs. Et de l’avis de Paul Dionne, secrétaire général du ministère des Sports, la rencontre de Dakar qui constitue un nouveau jalon dans les efforts pour combattre les menaces qui pèsent sur l’intégrité du sport, du fait du dopage, reçoit l’onction des autorités sénégalaises. Qui selon lui, ont « voulu réaffirmer leur attachement aux valeurs du sport et leur engagement aux côtés de l’Orad pour la lutte contre le dopage dans le sport ». C’est dans ce sens que le Sénégal a, ajoute-t-il, « très tôt compris les enjeux, en adoptant dès 2005, la Convention internationale contre le dopage dans le sport ». Une initiative à laquelle s’ajoute, dans le cadre de l’élaboration du nouveau Code du sport, l’option de relever le statut de l’Onads au rang de structure dotée de la personnalité juridique et d’une autonomie financière. Toutes actions qui militent pour une meilleure prise en charge de cette lutte pour préserver l’intégrité physique des sportifs. Il reste également convaincu que les efforts déployés dans la lutte contre le dopage n’aboutiront que s’ils sont partagés par l’ensemble des états et des acteurs du mouvement sportif, d’où la pertinence de se retrouver entre Africains pour discuter des stratégies de contrôle antidopage et des sources de financement, entre autres points à l’ordre du jour. L’Agence mondiale antidopage et le Comité national olympique et sportif sénégalais qui sont représentés à cette réunion ont réaffirmé leur engagement aux côtés de l’Orad.

Ousseynou POUYE

 

Last modified on jeudi, 12 octobre 2017 14:01
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.