banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Bombardier-Eumeu Sène en juillet : Un choc tant attendu

23 Fév 2018
919 times

Après deux années blanches d’affilée, Bombardier et Eumeu Sène vont s’affronter en juillet prochain. Si le colosse de Mbour aura à cœur de poursuivre son règne, le chef de file de l’écurie Tay Shinger aura lui l’occasion de réaliser son vieux rêve : être roi des arènes.

Attendu depuis longtemps, le face à face entre Eumeu Sène et Bombardier est prévu en juillet prochain à l’occasion de l’ouverture officielle de l’arène nationale. Le choc de titans a, enfin, été ficelé par Lewto Production qui vient ainsi de couper l’herbe sous les pieds du promoteur Assane Ndiaye. Le patron de Baol Production avait, depuis plus d’une année, entamé des discussions avec les deux poids lourds en vue de ficeler le combat ; mais la question des cachets a été la pomme de discorde. Opportuniste, Lewto Production s’est engouffré dans la brèche pour faire signer les deux protagonistes ; un montage de l’affiche par Lewto production vient à point nommé. Et pour cause, le chef de file de l’écurie Mbour et celui de «Tay Shinger» qui capitalisent à eux deux environ 40 ans de présence dans l’arène ne se sont jamais rencontrés.

Par conséquent, leur confrontation est très attendue. Empereur autoproclamé de l’arène, Eumeu Sène a enfin l’occasion de réaliser son vieux rêve : être roi des arènes. Pour ce faire, une victoire sur le colosse de Mbour suffira pour le porter sur le trône. Sorti vainqueur de son choc contre Balla Gaye 2 en 2015, l’ancien pensionnaire de la Génération «Boul Faalé» est un champion pétri de talents à l’aise à la fois en lutte simple qu’en lutte avec frappe. Tombeur entre autres, de Gris Bordeaux, Lac de Guiers 2 et Balla Gaye 2 (deux fois), cet ancien sociétaire de l’équipe nationale de lutte sans frappe, coéquipier du grand Yékini, n’a plus rien à prouver. Il reste donc un adversaire dangereux pour Bombardier et une victoire sur ce dernier serait un véritablement couronnement après près deux décennies passées à courir derrière la couronne.

Son pari de mettre fin au règne du B52 ne sera toutefois pas chose aisée ; étant donné qu’il croisera le fer avec un athlète qui a beaucoup gagné en maturité ces dernières saisons. Il faut dire que depuis la correction qu’il a subie lors de son corps à corps contre Tapha Tine, en 2012, le porte-drapeau de Mbour a radicalement changé, en passant de lutteur fougueux et naïf à un champion plus serein et calculateur. Tombeur de Balla Bèye 2 en 2013, à Bercy, Bombardier a ensuite battu à plate couture Balla Gaye 2 et Modou Lo ; des as de la lutte qui ne sont plus à présenter. Deux retentissants succès qui sont révélateurs de sa forme du moment. En plus de sa puissance physique, Serigne Ousmane Dia puise sa force dans sa maîtrise de la bagarre. Il est comme Eumeu Sène, un lutteur complet qui allie avec aise bagarre et lutte pure et dure. S’agissant des enjeux, il voudra signer un quatrième succès d’affilée afin de poursuivre son règne de roi des arènes. Un véritable choc en perspective !

Diégane Sarr

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.