banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Dr Alioune Sarr, président du Cng de lutte : « Nous n’avons pas peur des gens qui se cachent derrière un mur pour vociférer »

07 Mai 2018
1601 times

Sous les feux des projecteurs depuis quelques temps, à cause des coupes financières du Cng jugées abusives par les « gros bras », Dr Alioune Sarr est monté au créneau, hier, pour apporter sa version des faits. « Nous ne céderons pas à la pression », a martelé le patron du Comité national de gestion de la lutte (Cng), sur le pied de guerre. Dr Sarr, qui tirait le bilan de la 19e édition du Drapeau du chef de l’Etat, laisse toutefois une porte ouverte au dialogue pour tout ce qui peut faire avancer la lutte.

La levée de boucliers contre les coupes financières du Comité national de gestion de la lutte (Cng) sur les reliquats des lutteurs laisse de marbre le Dr Alioune Sarr. « Nous ne céderons pas aux pressions », a averti, sans ambages, le patron de l’instance dirigeante de la lutte. Selon lui, cet argent que sa structure défalque sur les cachets des lutteurs et qui fait l’objet de tant de polémique est bien régi par les textes qui sont tous le fruit d’un consensus. « Toutes les composantes de la lutte ont été impliquées dans l’élaboration du règlement régissant la lutte », a-t-il rappelé. Il a, par conséquent, souligné que le Cng ne se permettra pas de changer les règles du jeu pour faire plaisir à un quelconque groupe de pression. Dr Alioune Sarr a indiqué que si lui et son équipe sont en place, c’est juste parce qu’ils bénéficient de la confiance des autorités de tutelle, notamment le ministère des Sports. « Nous n’avons jamais demandé quoi que ce soit aux autorités, ni demander à gérer la lutte », a-t-il poursuivi, ajoutant que « nous n’avons pas peur des gens qui se cachent derrière un mur pour vociférer ».

En définitive, Dr Alioune Sarr a fait savoir que ceux qui ont porté des accusations contre le Cng relativement aux coupes financières sur les cachets des lutteurs devront prouver leurs propos.

Alliant la carotte et le bâton, le patron de l’instance dirigeante de la lutte a, tout de même, laissé une porte ouverte au dialogue. « Nos portes restent ouvertes au dialogue pour tout ce qui peut faire avancer la lutte », a-t-il réaffirmé. Il précise néanmoins que la structure qu’il dirige depuis 24 ans ne dialoguera pas avec des lutteurs ne disposant pas de licences ni avec des gens qui ne sont pas affiliés au Cng ».

Un budget prévisionnel de 60 millions FCfa
Revenant sur la 19e édition du Drapeau du chef de l’Etat, Dr Alioune Sarr a révélé qu’un budget prévisionnel de 60 millions FCfa a été mis en place pour prendre en charge le transport, l’hébergement, la restauration de toutes les délégations, l’appui financier aux Comité régionaux de gestion (Crg) et les primes des équipes et des lutteurs. Pour rappel, l’équipe vainqueur du Drapeau du chef de l’Etat a reçu 10 millions ; tandis que le dauphin et la sélection classée 3e ont respectivement obtenu 3 millions et 2 millions FCfa. Pour les champions individuels par catégorie, le vainqueur dans chaque catégorie a reçu 500.000 FCfa. Les finalistes ont eu 350.000 FCfa contre 150.000 FCfa pour les médaillés de bronze.

Le président du Cng a évoqué les raisons pour lesquelles le Drapeau du chef de l’Etat est organisé de manière rotative dans les régions. « Et c’est pour susciter l’émulation », au vu de ce qui se fait de meilleur ailleurs, notamment à Fatick.

D. SARR

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.