banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

19ème Drapeau du Chef de l’Etat à Kolda : Dakar met fin à l’hégémonie de Fatick

07 Mai 2018
1594 times
19ème Drapeau du Chef de l’Etat à Kolda : Dakar met fin à l’hégémonie de Fatick Crédit photo : Abdoulaye Mbodj / © Le Soleil

La sélection régionale de Fatick n’a finalement pas obtenu un sixième titre d’affilée. La faute à l’équipe de Dakar qui a mis fin au règne du quintuple tenant du titre par un score étriqué de trois victoires contre deux.

L’équipe de Dakar a mis fin, hier, à l’hégémonie de Fatick qui dominait depuis 2011 le Drapeau du chef de l’Etat. Les camarades de Mamadou Thiam ont battu le quintuple tenant du titre sur le score de 3 succès contre deux. Et c’est lors du cinquième et dernier combat que les choses se sont décantées en faveur des Dakarois ; grâce à une victoire du super lourd Emile François Gomis sur le capitaine de Fatick, Fodé Sarr, qui est ainsi complètement passé à côté du tournoi. La région de Fatick a pourtant bien démarré cette finale époustouflante avec un fulgurant succès de Moussa Faye aux dépens de Mbar Diouf.

Toutefois, Abdou Lahat Faye ramène le score à 1 victoire partout en infligeant une surprenante défaite à l’autre Cador de l’équipe, Oumar Diouane. Dès lors, la pression était du camp de Fatick.

Ayant pris goût à la victoire, les Dakarois se lâchent et c’est au tour de Siaka Fall de réussir une nouvelle prouesse en prenant le dessus sur Mamadou Faye. Dakar prend l’avantage mais Cheikh Tidiane Niang ramène les pendules à l’heure en dictant sa loi à Mamadou Thiam. Le sort de toute une région était maintenant entre les mains du capitaine Fodé Sarr qui avait l’obligation de battre le puissant François Gomis pour permettre à Fatick de garder le titre. Un pari qu’il n’a pas pu réaliser ; face à la détermination du super lourd Dakarois de mettre fin au long règne des poulains de Baffa Guèye. Et c’est lui qui a donc eu le dernier mot ; Fodé Sarr ayant reçu trois avertissements synonymes de défaite. L’équipe de Dakar, vainqueur du tournoi a reçu 10 millions FCfa contre 3 millions FCfa pour le vice-champion. En plus d’avoir gagné la première place du podium, l’équipe de Dakar a aussi remporté la médaille d’or dans la catégorie des plus de 120 kg en individuel par l’intermédiaire de l’intenable Emile François Gomis. Ce dernier s’est défait en finale d’Abdoulaye Wilane Ndoye (Thiès).

A défaut de conserver le trophée, l’équipe fatickoise peut se consoler d’avoir remporté trois médailles d’or en individuel. Par Moussa Faye, Oumar Diouané et Cheikh Tidiane Niang qui se sont imposés dans le championnat individuel par catégories.

Victorieuse de Tambacounda, l’équipe de Kaolack s’est emparée de la médaille de bronze. Les poulains d’Aldiouma Diouf ont obtenu, pour les combats de classement, quatre victoires contre une pour les lutteurs de Tambacounda. Un de ses ténors, Mamady Ndiaye (120 kg), transparent lors de la compétition, a clôturé en beauté par une belle victoire aux dépens de Youssou Faye. Grâce à cette troisième place, les Kaolackois confirment leur statut de grands lutteurs au niveau national. Ils ont perçu 2 millions FCfa au titre des primes.

De nos envoyés spéciaux : Diégane SARR (textes) et Abdoulaye MBODJ (photos)

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.