banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Développement à la base : L’exemple de la Fondation Kabrousse transposé à Ndakarou

30 Mai 2018
541 times

Depuis sa création en 2005, la Fondation Kabrousse ne finit pas d’élargir ses bases. Une structure à l’initiative de Sylvain Alexandre du Club Med et Sellé Diop un jeune sénégalais qui a consacré sa vie au tennis en Europe, et qui a comme soubassement le tennis à l’école en milieu défavorisé. Avec son pendant qu’est la Fondation Ndakarou, cette structure insiste beaucoup sur la scolarité avant le tennis. En fait, les initiateurs veulent s’appuyer sur l’idée d’Arthur Ashe, une figure marquante du tennis mondial. « Ma vision, c’est de voir ces enfants un jour à Roland Garros, Flushing Meadow, Wimbledon ou l’Open d’Australie ; le rêve est permis et il faut travailler pour qu’il se réalise. Ces enfants constituent un avenir pour le tennis sénégalais et il faudra y mettre tout le sérieux requis pour que le projet aboutisse », a indiqué Sellé Diop qui fait office de manager général. A l’origine, la Fondation Kabrousse comptait une dizaine de jeunes garçons et filles âgés de 6 à 8 ans qui ont maintenant mûri et participent régulièrement aux tournois interclubs sous l’égide de la Fédération sénégalaise de tennis. Avec l’appui de la Fondation Club Med, la structure s’est élargie et s’est ouverte vers d’autres horizons. C’est dans ce sillage d’ailleurs que les anciens formés par Sellé Diop, comme Loulou Diatta, Jean Marie Diatta, Younousse Diatta, Jean Pierre Diatta ont fait leurs preuves au point de migrer sous d’autres cieux comme moniteurs dans des Clubs Med en France, au Maroc, en Egypte, en Tunisie et en Turquie. C’est dire que la structure produit de l’excellence. Aujourd’hui, la Fondation Ndakarou créée en 2011 avec des partenaires américains notamment Billy et Therry se positionne comme le répondant de celle de Kabrousse. Elle compte 14 nouveaux jeunes de 5 à 7 ans qui ont déjà trouvé sur place leurs aînés (11 à 17 ans). Avec le soutien du Rotary Club de Belgique à travers son projet Global Ground qui finance pour 5000 euros annuels, et sa sœur de Dakar (Rotary Club Dakar/Soleil) qui apporte une rallonge de 1000 euros pour aider au fonctionnement normal de la structure. Aujourd’hui, près d’une trentaine d’enfants garçons et filles âgés de 6 à 8 ans (dont un sourd-muet) sont pensionnaires de la Fondation Ndakarou. « Ce sont tous des enfants de Dakar-Plateau que nous formons pour en faire de vrais joueurs de tennis ; cette formation pourra continuer aussi pour déboucher sur celle de moniteur », a souligné Sellé Diop qui a été formé dans la célèbre Ilie Nastase Académie avec l’autre Sénégalais Madické Samb qui est maintenant au Luxembourg.

C. F. KEITA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.