banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Match amical international / Croatie - Sénégal (2-1) : Une défaite pleine d’enseignements

10 Jui 2018
1432 times

Le Sénégal est tombé hier, à Osijek, sur du lourd. Les Lions ont buté sur une bonne équipe de Croatie et se sont inclinés (1-2) après avoir ouvert le score. Avec la copie rendue, le Sénégal est encore loin de son potentiel et devra davantage travailler avant son entrée en lice le 19 juin prochain face à la Pologne.

Un but splendide d’Ismaïla Sarr (48e) sur une belle ouverture d’Alfred Ndiaye dans le dos de la défense croate. Le Sénégal qui passait un gros test face à la Croatie, ne pouvait mieux démarrer sa seconde mi-temps. Mais les Lions n’ont pas réussi à préserver assez longtemps leur avantage. Les hommes de Zlatko Dalic sont revenus de loin. Ivan Perisic (63e) et Andrej Kramaric (78e) ont permis à la Croatie de l’emporter 2-1.  Dans les dernières minutes du match, Sadio Mané qui effectuait son grand retour et qui a hérité du brassard de Kouyaté mis au repos, a touché le poteau, sur un splendide coup franc, mais c’était insuffisant pour éviter à l’équipe une première défaite sur le chemin de la Coupe du monde. Le Sénégal a certes produit un jeu plus cohérent que face au Luxembourg, mais beaucoup de choses restent à améliorer. Le milieu de terrain a été presque inexistant, handicapant du coup la défense qui a subi les assauts répétés de Modric et ses coéquipiers.  L’entrée de Kara Mbodji qui effectuait également son grand retour n’a pas changé grand-chose. En attaque, ce n’était pas aussi la grande satisfaction. Ismaïla Sarr, sorti par la suite par blessure, a été la seule éclaircie. Diafra Sakho et Mbaye Niang n’ont pas trop pesé sur la défense croate. Cissé a bien fait tourner son équipe. Mais les entrées de Mame Biram Diouf, Keita Baldé et Moussa Sow n’ont rien apporté. L’équipe a bien joué par moments, mais a par la suite laissé le jeu aux Croates. Ce match a montré qu’il reste à Aliou Cissé beaucoup de travail à faire. Et l’équipe a tout intérêt à monter en puissance et à se consolider, avant le début des choses sérieuses. Face à la Corée du Sud lundi prochain, en Autriche, le sélectionneur devra préparer de bonnes variations tactiques qui permettront à son équipe de bien faire face à ses futurs adversaires en Russie.

Samba Oumar FALL

Le Onze de départ : Abdoulaye Diallo – Youssou Sabaly, Kalidou Koulibaly, Salif Sané, Lamine Gassama – Idrissa G. Gueye, Pape Alioune Ndiaye, Mbaye Niang – Sadio Mané, Ismaïla Sarr, Diafra Sakho.

ATTAQUE DES LIONS : UNE CRISE DE RÉGULARITÉ À SOIGNER
Dans quelques jours, le Sénégal fera face à des équipes qui font preuve d’une étonnante efficacité devant les buts. Le Japon, considéré comme le petit poucet du groupe H, en a claqué 44 lors des éliminatoires, là où la Pologne et la Colombie en ont respectivement mis 28 et 21. Dernier de la classe, le Sénégal qui veut réussir un bon mondial, a besoin de retrouver des attaquants au top, capables de déstabiliser n’importe quelle défense.

Dans quelques jours, l’équipe nationale du Sénégal entrera de plain-pied dans la Coupe du monde. Les Lions ne partiront certes pas avec les faveurs des pronostics dans le groupe H, compte tenu de leur manque d’expérience dans cette compétition, mais seront de sérieux outsiders. L’équipe qui a réussi à valider son ticket pour cette grande messe du football est capable de bonnes choses, mais a souvent pêché par le manque de régularité de son attaque, de ses buteurs. A chaque match, ce sont d’énormes occasions gâchées, faute de réalisme. Lors des deux derniers matches de préparation, l’attaque sénégalaise est restée muette. Et contre le Luxembourg, le 31 mai dernier, Aliou Cissé a regretté le manque d’efficacité de ses attaquants. « Pour gagner un match, il faut marquer des buts, travailler la finition, mettre au fond les occasions qu’on se crée », avait laissé entendre le technicien. C’est dire donc que l’attaque constitue l’un des maillons faibles de cette équipe qui devra en découdre dès le 19 juin prochain avec la Pologne.

Et Cissé est parfaitement conscient des efforts que vont devoir fournir ses joueurs pour espérer sortir indemne de cette poule où ils sont aussi attendus de pieds fermes par le Japon et la Colombie. Hier encore, l’attaque ne s’est pas trop bien illustrée face à la Croatie, en amical, malgré le but d’Ismaïla Sarr, son troisième en sélection. Diafra Sakho, Mame Biram Diouf, Mbaye Niang et Moussa Sow ont été quasi transparents.

Croatie Sn Foot 2Crise de régularité Depuis qu’Aliou Cissé est aux commandes, il y a un peu plus de trois ans, l’équipe nationale a marqué 50 buts en 33 rencontres. Au total, dix-huit buteurs se sont illustrés et les plus efficaces de nos internationaux restent Sadio Mané et Moussa Konaté (8 buts), suivis de Moussa Sow (5 buts). Mais le constat est que neuf attaquants seulement se sont illustrés pendant ces rencontres, le reste des buts étant inscrits par les défenseurs et milieux de terrain. A l’analyse des statistiques, l’on ne peut pas dire que nos buteurs soient dans une forme éblouissante. Assez brillants dans leurs championnats respectifs (aucun d’eux n’a atteint la barre des 15 buts cette saison), ils ont pêché par leur manque de régularité en sélection. D’ailleurs, sur les huit attaquants convoqués par Aliou Cissé pour disputer le mondial russe, Sadio Mané et Moussa Sow restent les plus constants. L’attaquant de Liverpool n’a certes plus marqué en équipe nationale depuis le 5 septembre 2017 en éliminatoire du mondial contre le Burkina Faso, mais il a fait preuve d’une belle régularité. Il fait partie des rares joueurs à avoir inscrit le plus grand nombre de buts (4) en 2017 (contre Tunisie, Zimbabwe, Côte d’Ivoire et Burkina Faso). Mané a souvent été décisif avec trois buts en phase éliminatoire de la Can 2017 (Burundi, Namibie, Burundi), deux buts à la Can 2017 (Tunisie et Zimbabwe), deux buts en éliminatoire de la Coupe du monde (Burkina Faso, Madagascar).  Aujourd’hui, c’est une lapalissade de dire que la ligne offensive sénégalaise souffre d’une étonnante irrégularité. Souvent appelé par Cissé, Mame Biram Diouf n’a plus marqué depuis le 4 juin 2016 contre le Burundi en éliminatoire de la Can 2017, soit un mutisme de deux longues années. Pour voir les buts de l’attaquant de Stoke City en sélection, il faut en effet remonter à 2015. Diouf s’était illustré contre le Burkina Faso, lors de la double confrontation contre Madagascar et contre le Rwanda en amical. De son côté, Moussa Konaté a beau être, avec Mané, l’un des meilleurs buteurs sous Cissé, mais hormis son but inscrit le 23 mars 2018 contre Ouzbékistan, l’attaquant d’Amiens n’a frappé qu’une seule fois en 2016 (contre Niger). Auteur du seul doublé à mettre à l’actif de l’équipe en 33 matches contre le Ghana (premier match d’Aliou Cissé sur le banc comme entraîneur), l’attaquant d’Amiens a été plus régulier en 2015, s’illustrant contre le Havre, le Burundi, le Madagascar à l’aller et au retour.

Samba Oumar FALL

UN RÉVEIL OFFENSIF ATTENDU
Auteur de 5 buts, Moussa Sow n’a plus marqué depuis le 10 juin 2017, contre la Guinée Equatoriale, comptant pour les éliminatoires de la Can 2019. Keita Baldé Diao n’a plus marqué depuis le 11 janvier 2017 contre Congo. Diafra Sakho (1 but) est le dernier attaquant à avoir marqué en 2017 lors du match de qualification pour la Coupe du monde contre l’Afrique du Sud. Appelé pour la première fois en sélection le 7 octobre 2017, Mbaye Niang qui comptabilise maintenant trois sélections est le seul attaquant à n’avoir toujours pas ouvert son compteur but.  En 2018, l’équipe qui n’a marqué que deux buts (contre Ouzbékistan et Croatie) se doit de faire d’énormes progrès dans le secteur offensif. Les attaquants devraient reprendre du poil et retrouver leur instinct de « tueur » pendant la Coupe du monde qui devrait servir de vitrine aux meilleurs buteurs de la planète foot.

S. O. FALL

Last modified on dimanche, 10 juin 2018 10:32
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.