banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Que roule la balle…

14 Jui 2018
787 times

Un premier verdict est tombé hier à Moscou avec la désignation par les 203 délégués des fédérations membres de la Fifa du ticket Etats-Unis – Mexique – Canada pour l’organisation du Mondial 2026 au détriment du Maroc. D’autres sont attendus à compter d’aujourd’hui sur les pelouses russes, dont l’ultime, le plus gros, le plus beau, est prévu le 15 juillet prochain qui désignera le successeur de l’Allemagne au palmarès de la Coupe du monde de football. Dans la course à l’organisation du Mondial 2026, on avait annoncé un combat farouche, une lutte serrée. Il n’en fut rien : 124 à 65 (et quelques abstentions)! Le verdict est sans appel. Outre la qualité du dossier nord-américain, la diplomatie souterraine alliée à la puissance économique et financière a contribué à faire la différence.

Heureusement que sur le terrain, c’est à la force des jarrets et à l’intelligence des footballeurs, à la science du jeu de leur coach et parfois au bon vouloir des dieux capricieux du football si ce ne sont aux aléas de la trajectoire vicieuse ou détournée d’une frappe que se jouent les rencontres. Toutes choses plus d’autres encore qui, mises bout à bout, font la beauté du sport préféré des hommes en ce que les (supposés) meilleurs ne gagnent pas toujours. La fameuse incertitude du foot qui fait qu’à l’orée du Mondial russe, chacune des 32 équipes peut s’autoriser, avec plus ou moins de conviction certes, à rêver d’un sacre au bout de ce mois de compétition ! Même la Russie, est-on tenté de dire, qui entrera cet après-midi dans « sa » compétition avec les jambes flageolantes. Car, équipe la plus mal classée des trente deux qualifiées au hit-parade mensuel de la Fifa, elle n’a pas remporté un seul match depuis le début de cette année. Mais, elle compte rebondir et se lancer à la conquête du monde cet après-midi en ouverture de « son » Mondial, aux dépens de l’Arabie Saoudite légèrement mieux cotée (68ème contre 70ème).

C’est dire que la Coupe du monde de foot, c’est le champ de tous les possibles. Aucune équipe ne se contentera de l’honneur d’y être. Chacune se sent investie d’une mission et a une fierté et des couleurs nationales à défendre. En outre, ce premier Mondial en Europe centrale, au pays des Tsars, 21ème édition du nom, est bien parti pour raviver la rivalité entre les deux seuls continents à avoir jusqu’ici remporté le trophée tant convoité, l’Amérique et ses neuf sacres et l’Europe et ses onze victoires. Mais jusqu’à la précédente édition, le Brésil avait été la seule équipe d’un continent (américain en l’occurrence) à s’être imposée en territoire adverse, en 1958 en Suède. Or, ultime affront, c’est sur ses terres même de « pays du football » que l’Allemagne est venue, il y a quatre ans « égalisé » pour l’Europe au nombre de victoires remportées en zone adverse. L’Afrique ne suivra pas à distance ce duel et compte bien redistribuer les cartes.

Cela fait quatre ans que le monde attend. Le jour est enfin arrivé. Que roule la balle et pour un mois de foot qu’on ose espérer de ouf.

B. Khalifa NDIAYE

UneMondial18

Cliquer ici pour lire notre Cahier Spécial Mondial 2018

Last modified on lundi, 18 juin 2018 07:18
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.