banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mondial 2018 - Suite Groupe C / Danemark : La deuxième place, cible des Danois

16 Jui 2018
712 times
Age Hareide, le sélectionneur du Danemark Age Hareide, le sélectionneur du Danemark

Reconnaissant la France comme favorite du groupe, Age Hareide, le sélectionneur du Danemark, vise la deuxième place qualificative. Mais, au nom de son parcours en éliminatoires, le technicien norvégien des Danois a des arguments à faire valoir.Malgré un bon parcours lors des éliminatoires de cette 21e édition du Mondial, le sélectionneur du Danemark se veut modeste. Age Hareide, le technicien de la sélection danoise vise, en effet, la deuxième place derrière la France qu’il présente comme la favorite du groupe C.

Et dans ces conditions, Age n’entend pas rater le match d’entrée, contre le Pérou, ce week-end, pour espérer atteindre son premier objectif. La suite dépendrait de ce premier match qu’il trouve « très important » pour l’avenir de son pays dans la compétition.

« La France est la grande favorite (de la poule) et nous, comme les Péruviens, nous voulons la deuxième place, c’est pour ça que c’est un match très important », a expliqué l’entraîneur norvégien de la sélection danoise. Sur la route de la Russie, les Danois ont réussi un parcours parfait. Avec quatre victoires dont deux cartons contre la … Pologne (4 -0), et l’Irlande (5-1) mais aussi les modestes Arméniens (4-1) chez eux, les Danois ont pratiquement réussi le carton plein. Sauf la Roumanie (1-1) et l’Islande (0-0) ont résisté aux géants danois qui participent au sommet du foot mondial pour la 4e fois de leur histoire.
Leur première participation remonte à 1986 au Mexique.

Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 1995 et du Championnat d’Europe en 1992, les Danois arrivent en Russie avec la 12e place au dernier classement Fifa. Une équipe à suivre. Dans tous les cas, ses adversaires peuvent bien se méfier de ses géants attaquants qui font la différence grâce à leur taille.

Ansoumana SAMBOU (avec l’Equipe.fr)

Le calendrier
Samedi 16 Juin 2018 (16h) Pérou – Danemark (Mordovia Arena)
Jeudi 21 juin 18 (13h) : Danemark – Australie (Samara Arena)
Mardi 26 juin (15h) : Danemark – France (15 h)  

La liste des 23
Gardiens : Kasper Schmeichel (Leicester City/Ang), Frederik Rönnow (Brondby IF/Dan), Jonas Lössl (Huddersfield Town/Ang).

Défenseurs : Simon Kjaer (Sevilla/Esp), Mathias ‘Zanka’ Jorgensen (Huddersfield Town/Ang), Andreas Christensen (Chelsea/Ang), Jens Stryger Larsen (Udinese/Ita), Jannik Vestergaard (Borussia Mönchengladbach/All), Henrik Dalsgaard (Brentford FC/Ang), Jonas Knudsen (Ipswich Town/Ang).

Milieux : Christian Eriksen (Tottenham Hotspur/Ang), Thomas Delaney (Werder Bremen/All), William Kvist (FC Copenhague/Dan), Lasse Schöne (Ajax/P-B), Lukas Lerager (Bordeaux/Fra), Michael Krohn-Dehli (Deportivo La Coruña/Esp).

Attaquants : Nicolai Jørgensen (Feyenoord/P-B), Andreas Cornelius (Atalanta/Ita), Pione Sisto (Celta de Vigo/Esp), Viktor Fischer (FC Copenhague/Dan), Yussuf Poulsen (RB Leipzig/All), Martin Braithwaite (Bordeaux/Fra), Kasper Dolberg (Ajax/P-B).

PÉROU : FAISEUR DE ROIS
Croiser le Pérou est un bon signe. C’est, en tout cas, le constat. En effet, dans le passé, des équipes qui ont eu à croiser les Péruviens en phase finale de la Coupe du monde ont réussi un bon parcours dans la compétition.

En quatre participations, les Péruviens ont toujours affronté le futur vainqueur du tournoi. Un vrai porte-bonheur ! En 1930, ils s’étaient inclinés en poule contre l’Uruguay (1-0).

40 ans plus tard, au Mexique, c’est le Brésil, sur la route de son 3e sacre, qui leur avait barré la route en quarts de finale (4-2).

Le Pérou avait ensuite cédé contre l’Argentine (6-0) en 1978, une rencontre qui avait permis aux Argentins de se hisser en finale.

Près de 40 ans après, elle fait toujours polémique... Enfin en 1982, c’est l’Italie qui avait croisé Los Incas, au premier tour, pour un match nul (1-1).

Un bon présage pour l’équipe de France, favorite du groupe C ? Certes, mais la nouvelle génération du Pérou semble bien partie pour ne pas se laisser divertir. 11e au dernier classement Fifa, l’équipe dirigée par Ricardo Gareca a donné un signal fort lors des éliminatoires. Trois victoires contre la Bolivie (2-1), l’Equateur (2-1), la Nouvelle Zélande (2-0) et trois matches nuls contre l’Argentine (0-0) de Lionel Messi et la Colombie (1-1) de James Rodrigues, c’est le bilan des Péruviens. A son palmarès, le Pérou revendique deux Copa America. Mais, ces succès remontent loin dans l’histoire.

Plus précisément en 1939 et 1975. Gareca pourrait compter sur la star de l’équipe, Jefferson Farfan, qui devrait bien se sentir chez lui (il évolue au Lokomotiv Moscou) pour réussir ce défi.

A. SAMBOU

Calendrier
Samedi 16 juin 2018 (16 h) : Pérou – Danemark (Samara Arena)
Jeudi 21 juin (16 h) : France – Pérou (Ekaterinburg)
Mardi 26 juin (15 h) : Australie – Pérou (Fisht Stadium Sochi)         

La liste des 23
Gardiens : Pedro Gallese (Veracruz/MEX), José Carvallo (Utc), Carlos Cáceda (Municipal)

Défenseurs : Luis Advíncula (Lobos/MEX), Miguel Araujo (Alianza Lima), Aldo Corzo (Universitario), Nilson Loyola (Melgar), Christian Ramos (Veracruz/Mex), Alberto Rodríguez (Junior/Col), Anderson Santamaría (Puebla/Mex), Miguel Trauco (Flamengo/Bra)

Milieux : Pedro Aquino (Lobos/Mex), Wilmer Cartagena (Veracruz/Mex), Christian Cueva (Sao Paulo/Bra), Edison Flores (Aalborg BK/Dan), Paolo Hurtado (Vitória Guimaraes/Por), Andy Polo (Portland Timbers/Usa), Renato Tapia (Feyernoord/Ned), Yoshimar Yotún (Orlando City/Usa)
 
Attaquants : André Carrillo (Watford/Ang), Raúl Ruidíaz (Morelia/Mex), Jefferson Farfán (Lokomotiv/Rus), Paolo Guerrero (Flamengo/Bra)

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.