banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

« Dobrii dan » : Amour partagé du ballon rond

16 Jui 2018
615 times

Moscou : Des supporters marocains qui se font photographier, qui chantent et dansent avec des fans argentins à l’aéroport … d’Istanbul en Turquie où ils étaient en transit, sur leur route vers le Mondial qui a démarré avant-hier à Moscou ! Puis, ils mettent carrément le feu dans l’avion qui les dépose dans la capitale russe. Ce n’était là qu’un avant-goût des scènes de fraternisation, de communion et de célébration du dieu Foot et des nouveaux dieux du foot que l’on espère voir durant tout le mois que durera le Mondial russe. Car, à l’image des joueurs qui se serrent la main, se prennent parfois dans les bras et échangent leur maillot à la fin des matches, juste après s’être frottés les uns aux autres sans retenue aucune, les supporters venus de tous les horizons adorent magnifier leur amour partagé du ballon rond. Et en Coupe du monde peut-être plus que toute autre compétition.

Ce coup-ci, ils sont déjà 180 000 fans étrangers à avoir débarqué en Russie à la veille du coup d’envoi. Et ça ne fait que commencer. Tous pour chanter, hurler, crier leur passion du foot ; mais aussi pour manifester et extérioriser leur nationalisme. Aussi longtemps que cela reste dans les limites du fairplay et se passe dans cette bonne humeur qui fait que le Mondial, c’est également une fête hors des aires de compétitions, cela contribue à la beauté du jeu, à bâtir des ponts entre les peuples et les Nations. Sauf qu’un excès de passion et un nationalisme débordant, cela peut parfois déboucher sur des scènes que personne ne souhaite voir durant ce mois de Mondial russe. Les autorités locales en premier qui comptent, à travers cet évènement planétaire, montrer à la planète entière le visage le plus reluisant de leur pays.

  En fait, avant le lancement de la compétition, il avait été fait cas de menace terroriste rampante, de risque de voir (re)surgir l’hydre du hooliganisme, voire de survenue d’actes et incidents racistes. Après seulement quatre matches disputés dans deux des huit poules, il est évidemment beaucoup trop tôt pour se faire une idée. Mais, sur ce que l’on a jusqu’ici vu, rien ne présage de dérapages prochains. Même si l’on ne peut jamais être sûr de rien et que des éléments incontrôlables peuvent toujours surgir de nulle part pour commettre des forfaits. Dans tous les cas, ce Mondial est parti sur de bonnes bases. Certes l’Afrique a été la grande perdante des quatre premiers matches avec les défaites de l’Egypte et du Maroc. Qu’importe les Russes ont pris un énorme plaisir et éprouvé une grosse fierté de voir leur équipe piétiner littéralement celle d’Arabie saoudite. Et pour le premier choc de la compétition, tous les amoureux du foot se sont régalés de ce nul fou qui ne porte point son nom entre l’Espagne et le Portugal.

Au sortir d’un match comme celui-ci, on peut aisément comprendre pourquoi des dizaines de milliers de supporters viennent de différents coins de la Terre pour partager de si intenses moments d’émotion et de plaisir.

B. Khalifa NDIAYE

Last modified on lundi, 18 juin 2018 07:18
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.