banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Pologne-Sénégal (1-2) : Belle entrée en matière des Lions

20 Jui 2018
1066 times

Moscou (Russie) : En match comptant pour la 1ere journée du Groupe H de la coupe du monde « Russie 2018 » joué hier au Spartak Stadium de Moscou, le Sénégal a battu la Pologne par deux buts à un. Mi-temps : 1-0 ; Buts : Thiago Cionek (Csc 37e) et Mbaye Niang (61e) pour le Sénégal. Grzegorz Krychowiak (86e) pour la Pologne. Avertissements : Salif Sané (49e) et Idrissa Gana Guéye (72e) pour le Sénégal. Stade plein, temps clément. Arbitres : Nawaf Shukralla (Bahren) assisté de Yasser Tulefat (Bahren) et de Taleb Al Marri (Qatar)

Les équipes : Pologne : Wojciech Szczesny, Michal Pazdan, Thiago Cionek, Arkadiusz Milik puis David Kownacki (74e), Robert Lewandowski (cap), Grzegorz Krychowiak, Kamil Grosicki, Maciej Rybus, Jacub Blaszczykowski puis Jan

Bednarek (46e), Piotr Zielinski, Lukasz Piszczek puis Bartosz Bereszynski (83e). Entraîneur : Adam Nawalka 

Sénégal : Khadim Ndiaye, Kalidou Koulibaly, Idrissa Gana Guéye, Salif Sané, Mame Biram Diouf puis Cheikh Ndoye (62e), Sadio Mané (cap), Youssouf Sabaly, Alfred Ndiaye puis Cheikhou Kouyaté (86e), Ismaïla Sarr, Mbaye Niang puis Moussa Konaté (75e), Moussa Wagué. Entraîneur : Aliou Cissé 

En entrant dans ce match contre la Pologne, le Sénégal avait un grand défi à relever, après les déconvenues de l’Egypte, du Maroc, du Nigeria et de la Tunisie. Le pari a été réussi par Aliou Cissé et ses joueurs qui ont joué sans complexes pour finalement s’imposer sur le score de deux buts à un. Le Sénégal a vite pris la mesure de l’adversaire, dans ce duel attendu par tout un stade rempli à ras bord. En somme Sadio Mané et ses coéquipiers ont fermé presque toutes les solutions de réalisation à l’adversaire dans ce match. Aussi bien en défense qu’en attaque les « Lions » ne se sont pas laissé conter fleurette par la bande au redoutable buteur Robert Lewandowski. Ce dernier mis sous l’éteignoir n’a pas eu son rayonnement espéré. C’est alors Mbaye Niang qui se débarrassait d’un adversaire, servait Sadio Mané qui ouvrait sur Idrissa Gana Guéye.

Le tir de ce dernier sera dévié dans ses propres filets par Thiago Cionek (38e). Un avantage qui sera conservé jusqu’au repos avant que les « Lions » ne reviennent avec le puissant Mbaye Niang qui aura donné du tournis à la défense des « Aigles ».   Sur une relance mal faite par Grzegorz Krychowiak, Mbaye Niang s’empare du ballon, force le rideau défensif polonais, élimine le gardien sorti à sa rencontre, pour envoyer le ballon dans une cage vide. Le sursaut polonais vint du capitaine Lewandowski dont le coup franc a été dévié par Khadim Ndiaye (77e).

La Pologne finira toutefois par trouver la faille sur un excellent coup franc de Kamil Grosicki qui permettait à Grzegorz Krychowiak de se racheter en déviant de la tête dans les filets sénégalais (86e). Mais le Sénégal tenait le bon bout pour ne plus le lâcher. Une victoire précieuse pour des débuts, seize ans après son épopée fantastique de la coupe du monde asiatique, qui l’avait vu aussi s’imposer en ouverture face à la France.
Un retour réussi donc !

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR,
Samba Oumar Fall, B. Khalifa NDIAYE (textes) Abdoulaye MBODJI (photos)

L’HOMME DU MATCH : MBAYE NIANG DANS LE COSTUME DE LEADER TECHNIQUE
Moscou : On attendait Sadio Mané, promu capitaine en la double absence au coup d’envoi de Cheikhou Kouyaté le traditionnel porteur du brassard et de Kara Mbodj son suppléant attitré. Car, le joueur de Liverpool est annoncé comme l’une des stars de ce Mondial russe du fait de ses éclatantes performances en club. Aussi bien en Premier League qu’en Ligue européenne des champions, cette année. Mais, c’est plutôt Mbaye Niang qu’on a vu. Positionné au front de l’attaque aux côtés de Mame Birame Diouf, le sociétaire du Torino (Serie A italienne) a brillamment endossé le costume de leader technique de l’équipe du Sénégal. « Avoir la chance de faire partie des 23 joueurs choisis pour défendre les couleurs du Sénégal, ça a été une grande fierté. Démarrer une Coupe du monde et avoir la confiance du coach, c’est la chose la plus importante du football. J’ai essayé de le remercier de cette confiance avec une performance d’abord pour le collectif », a-t-il déclaré à la fin du match

Mission parfaitement remplie. Non content de briller devant, il a souvent décroché pour venir chercher un ballon qui, par moments avait du mal à lui parvenir dans les meilleures conditions. Technique et puissant, il a été un poison constant pour la défense polonaise. Ses départs balle au pied ont maintes fois fait la différence. A chaque fois qu’il était dans les parages, la défense adverse perdait sa sérénité. Comme sur cette grosse mésentente entre le portier polonais Szczesny et son défenseur central Jan Bednarek (61ème mn) dont il a profité pour doubler la mise pour le Sénégal. Prié de raconter son but, il a affirmé « quand je suis sorti du terrain, l’action était pour la Pologne et quand je suis rentré, j’ai vu un ballon qui revenait vers la défense, j’ai senti qu’il y avait un bon coup à jouer et j’ai tenté ma chance et j’ai marqué ce but qui a été décisif pour mon équipe ».

Lors des derniers matches amicaux des « Lions » Mbaye Niang s’était toujours illustré dans le jeu. Le voici qui signe son premier but sous le maillot national. Cela devrait davantage le libérer, même s’il a maintes fois assuré « avoir été parfaitement bien intégré » dans la Tanière. En plus, cela élargit la palette offensive du coach Aliou Cissé qui, en plus de Sadio Mané et Ismaïla Sarr, voire Diao Baldé Keïta dispose d’un dynamiteur de coffre supplémentaire.


LE FAIT DU MATCH :TERRIBLES CINQ DERNIÈRES MINUTES…
Moscou : Rarement les cinq dernières minutes d’un match ont été aussi difficile à vivre que celles du Pologne – Sénégal d’hier à Moscou. Du fait surtout que trois des quatre équipes africaines qui avaient précédé les « Lions » sur les pelouses russes (Egypte, Maroc et Tunisie) ont perdu leur match dans les ultimes instants du jeu. Alors, hier on a craint une répétition de l’histoire, comme dans la fameuse série télévisée « Les Cinq dernières minutes » des années 1980 – 1990 où l’épilogue, souvent inattendu, se décidait juste quelques instants avant le générique de fin.

Hier donc, on a tremblé. Les « Lions » semblaient partis pour décrocher un succès tranquille à défaut d’être facile pour avoir mené au score (2 – 0) au sortir de l’heure de jeu. Mais comme souvent dans ce genre de situation, il a suffi d’un but polonais de Krychowak à la 86ème mn pour nous pourrir la fin de match. Revenus à 1 – 2, les Polonais ont jeté leurs ultimes forces dans la bataille, acculant les Sénégalais qui multipliaient les maladresses et les pertes de balle au milieu de terrain. Mettant du coup leurs partisans sur le gril. Lorsque l’arbitre réserviste émirati de la partie Mohamed Alhammadi, annonça 4 minutes de temps additionnel, on se dit que le Sénégal ne pourrait pas couper à la « malédiction » des cinq dernières minutes. Heureusement que Sadio Mané, Sabaly surent gérer à merveille la dernière possession de balle sénégalaise dans la zone adverse.

Le syndrome des fins de partie est désormais exorcisé. Les autres équipes africaines peuvent se dire qu’il n’y a pas de fatalité, si tant est qu’elles étaient enclines à le penser…

«Tout le monde a respecté les consignes»
« C’est un match qu’on a voulu remporter on a bien travaillé pour contrer cette équipe. Tout le monde a respecté les consignes mises en place par le coach ; c’est ce qui était le plus important. Et quand on fait des efforts, le but arrive et j’ai été récompensé, ça fait vraiment plaisir pour moi et le collectif. La chance il faut la mériter et toute l’équipe l’a méritée.
Avec tout le travail qu’on a fournis ces dernières semaines, on a été récompensé »

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR,
Samba Oumar Fall, B. Khalifa NDIAYE (textes) Abdoulaye MBODJI (photos)
Last modified on mercredi, 20 juin 2018 11:04
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.