banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Zone mixte : Commentaires

20 Jui 2018
403 times

MATAR BA, MINISTRE DES SPORTS : « Nous avons nos cartes à jouer »

 « J’apprécie cette victoire positivement mais je demande aux joueurs d’être davantage concentrés. C’est le haut niveau, nous avons gagné un match, il faut continuer à travailler, continuer à gagner. La particularité aujourd’hui, c’est que c’est la première fois qu’un chef d’Etat sénégalais vient assister à un match de l’équipe nationale à la coupe du monde et il nous a porté chance. Le peuple a manifesté positivement et tout un espoir a été porté par l’équipe nationale du Sénégal. Je rappelle, par ailleurs, que sur quatre sorties, l’Afrique a raté la marche. Aujourd’hui, le Sénégal a joué pour l’Afrique et nous avons gagné. Il faut continuer le travail. Nous nous sommes mobilisés depuis notre qualification pour la coupe du monde. Cette mobilisation doit être permanente jusqu’au bout de cette compétition.  Et je vous dis que nous avons nos cartes à jouer ici à en Russie. »

Me AUGUSTIN SENGHOR, FSF
« Le travail continue »
« On ne peut être qu’heureux d’être la première équipe africaine à gagner à l’occasion de cette coupe du monde. Il faut retenir au-delà du résultat, le comportement du groupe qui a dégagé beaucoup de sérénité, une grande force collective. Maintenant, le travail continue. Il faudra que les joueurs gardent cette sérénité, qu’ils aient la tête sur les épaules pour aborder le match à venir sans complexe de supériorité vis-à-vis de l’adversaire pour sécuriser une qualification au deuxième tour. Le travail ne fait que commencer, l’objectif n’est pas de gagner un match et de s’en arrêter là. Et on peut compter sur ce groupe et son coach. Aujourd’hui encore, nous avons démontré notre capacité à entrer dans les compétitions. C’est important, le Sénégalais, quand il est au niveau mondial, il sait rehausser son niveau. Les joueurs ont gagné avec beaucoup de sérénité, beaucoup d’autorité aussi. »

SADIO MANE,
MILIEU DE TERRAIN
« Nous avons joué sans
complexe »
« Nous avons misé sur un travail collectif et essayé de garder notre sérénité. Nous nous sommes créé beaucoup d’occasions et à l’arrivée, nous avons marqué deux buts qui nous ont permis de gagner ce match.
Aujourd’hui, nous avons joué sans complexe et sans pression pour faire plaisir à nos supporters sénégalais et africains.
Il faudra poursuivre le travail étant donné que le prochain match contre le Japon ne sera pas facile. Nous allons continuer à nous battre. »

KHADIM NDIAYE,
GARDIEN DE BUT
« Hisser très haut le drapeau du Sénégal »
 « Nous rendons grâce à Dieu pour cette victoire que nous avons acquise de haute lutte, parce que ce n’était pas du tout gagné d’avance. La Pologne est une grande équipe et c’est la raison pour laquelle nous étions considérés comme des outsiders dans cette rencontre. Aujourd’hui, nous avons joué sans complexe et nous avons eu la chance de gagner. Nous sommes heureux de remporter ce premier match. Maintenant, on oublie cette victoire pour préparer dès maintenant la prochaine rencontre. Notre objectif est de hisser très haut le drapeau du Sénégal ».

GRZEGORZ KRYCHOWIAK,
MILIEU POLONAIS
« Le Sénégal a fait
un bon match »
« C’était un match assez équilibré. Après, nous avons encaissé deux buts de manière un peu stupide. Maintenant, il nous reste deux autres matches et nous allons nous concentrer d’ores et déjà pour la prochaine rencontre. Nous allons essayer de faire notre meilleur match possible. Pour cette défaite contre le Sénégal, nous allons analyser le match pour ne pas répéter les mêmes erreurs que nous avons commises aujourd’hui. Le Sénégal a fait un bon match, solide, costaud. »

KALIDOU COULIBALY,
DEFENSEUR CENTRAL
« Nous avons encore une marge de progression »
« Nous avons joué en bloc. Nous savions que la Pologne était une belle équipe et que ça allait être très difficile. Le fait que nous ayons bien défendu tous ensemble et marqué à des moments clés a été très important. Cela montre que le Sénégal est une grande équipe ; nous allons continuer à travailler. Je crois que nous avons encore une marge de progression. Mais dans l’ensemble, nous avons bien travaillé. C’est une victoire sénégalaise mais surtout africaine parce qu’aujourd’hui, tous les Africains étaient derrière nous. Cela nous fait beaucoup plaisir et nous espérons porter très haut les couleurs du Sénégal. La présence du chef de l’Etat, ce soir, nous a aussi fait plaisir et nous le lui avons signifié avec cette performance contre la Pologne. Maintenant, ça ne s’arrête pas là.
Il ne faut pas que nous nous prenions la tête parce que le prochain match sera encore très difficile. »

MBAYE NIANG, ATTAQUANT
« La récompense de tout
un groupe »
« C’était très bien commencé et nous avons fait un bon match. Maintenant, ce n’est pas fini, il nous reste encore deux matches. Nous allons nous  reposer pour récupérer des forces pour les prochaines rencontres.
Le résultat d’aujourd’hui est la récompense de tout un groupe. C’est grâce à la performance collective du groupe que j’ai réussi à faire un bon match. Homme du match ou pas, le plus important est que le Sénégal réussisse une bonne performance à la Coupe du monde. »

PAPE ALIOUNE NDIAYE,
MILIEU DE TERRAIN
« Il faut continuer à travailler et chercher d’autres victoires »
« Nous sommes contents d’avoir gagné ce premier match.
Maintenant, il ne faut pas lâcher ; il faut continuer à travailler pour chercher d’autres victoires. Aujourd’hui, le président nous a fait plaisir en assistant à cette rencontre.
Cela a été une motivation supplémentaire pour les joueurs.
Il nous a exhorté à travailler davantage et ce que nous avons l’intention de faire. Je ne suis pas déçu de n’avoir pas joué, mais je suis content que nous ayons remporté le match. »

ECHOS… ECHOS…

Les supporters polonais comme à la maison : Hier, le stade du Spartak Moscou était majoritairement en blanc et rouge aux couleurs de la Pologne. Les supporters des partenaires de Lewandowski, en voisins, sont venus par cargaisons entières appuyer les leurs. Ils seraient plus de 20 000 selon les chiffres obtenus. Et ils ont réellement chauffé le stade. Ils ont même été assez corrects pour applaudir l'hymne du Sénégal. C'est assez rare dans ce football international souvent pollué par le chauvinisme pour qu'on ne le mentionne pas.
Ceux des Lions étaient trop peu nombreux et en plus positionnés sur deux ailes très éloignées des tribunes pour leur apporter correctement la réplique. « Allez Casa » d'un côté, « 12ème Gaïndé » de l'autre… Un problème de ticketing ? Mais ils ont tout de même pleinement joué leur partition.

Les 5 rescapés de 2002 : parmi les envoyés spéciaux de la presse sénégalaise à ce Mondial, ils sont 5 à avoir couvert la Coupe du monde en 2002 en Corée du Sud et au Japon : Mamadou Koumé, B. Khalifa Ndiaye, Aliou Goloko, Salif Diallo et Adama Kandé. Cela leur a rappelé de beaux souvenirs. En espérant que la route sera aussi glorieuse qu'il y a 16 ans.

Superstition : Les journalistes sénégalais sur ce Mondial ont décidé de mettre leur polo bleu pour aller voir leurs Lions. Par pure superstition. Puisque selon l'un des responsables de la délégation, ils avaient abordé la même couleur pour l'entrée en matière du Sénégal à la dernière Can. Et l'équipe avait gagné. Hier aussi.

La joie du président Macky Sall  Les Lions qui disputaient leur première rencontre de la Coupe du monde contre la Pologne au stade du Spartak Moscou ont eu, hier, un invité de taille. Le Président de la République, qui avait promis de se déplacer en Russie pour les soutenir, a fait le déplacement. Et Macky Sall qui s'est transformé en supporter a bien porté chance aux joueurs. L'ouverture du score sur une action de Gana Guèye qui a abouti à un Csc de Cionek (38e) ne l'a pas laissé du tout indifférent. En effet, le Président Sall a laissé exploser sa joie comme ces milliers de supporters sénégalais. Cette joie a atteint son paroxysme lors du second but inscrit par Mbaye Niang à l'heure de jeu. Macky Sall, comme tout bon supporter, a exulté dans un stade du Spartak de Moscou en folie. Avec cette victoire, le Président Macky Sall ne doit certainement pas regretter d'avoir pris douze jours de congés pour venir encourager ses joueurs qui affronteront dimanche le Japon, à Ekateringburg.
 
Cheikhou Kouyaté remplaçant : On attendait Cheikhou Kouyaté, mais c'est finalement Sadio Mané qui est apparu avec le brassard de capitaine hier,  face à la Pologne. Le titulaire et son vice-capitaine (Kara Mbodji) étant absents du terrain, c'est sur l'attaquant de Liverpool que le choix d'Aliou Cissé s'est porté. Le sélectionneur a justifié l'absence de Kouyaté par le fait qu'il n'entrait pas dans ses plans. « J'ai choisi 23 joueurs qui ne sont pas tous susceptibles de démarrer un match. Cheikhou Kouyaté est mon capitaine, mais sur ce qu'on a mis en place, je pensais qu'il ne devait pas commencer. Mais ça ne veut pas dire qu'il ne va pas jouer puisqu'il est rentré en cours de jeu », a expliqué Cissé. Mais le plus important, selon Aliou Cissé, ce n'est pas les individualités. C’est  plutôt le collectif. « Un seul joueur qui manque peut être difficile pour nous, mais je pense que d'autres peuvent le remplacer. Nous allons continuer dans cette dynamique car comme je l'ai toujours dit, le Sénégal gagnera seulement s'il pense collectif », a-t-il dit.
 
Mais où est passé Lewandowski ? Il était fortement attendu pour sa première en Coupe du monde,  mais Robert Lewandowski n'a pas pesé trop lourd lors de la rencontre contre le Sénégal. L'attaquant, que tout le monde voyait exploser la défense sénégalaise du fait de ses performances stratosphériques, a  été très bien muselé par Kalidou Koulibaly et Salif Sané. Du coup,  la locomotive de l'attaque polonaise,  meilleur buteur de sa sélection, qui était très attendu par ses milliers de supporters qui avaient fait le déplacement sur Moscou, n'a pas réussi à se mettre en évidence ni à sauver son équipe de la défaite. 

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR, Samba Oumar Fall, B. Khalifa NDIAYE (textes) Abdoulaye MBODJI (photos)

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.