banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Le fait du match : La vidéo a encore menti…

29 Jui 2018
463 times

 

Samara : Avec toutes les contestations et polémiques ayant accompagné le début de ce Mondial russe autour de la Var (Video assisted refereeing), quelqu’un s’était plu de rappeler une réflexion de Michel Platini, ancien président de l’Uefa. Ce farouche opposant de l’arbitrage vidéo aurait dit un jour : « Le jour où l’on mettra le doigt dans la Var, ça ira jusqu’à l’épaule ». Et il est vrai que ce qui était censé donné un coup de main aux « hommes en noir » est aujourd’hui devenu le cauchemar des équipes. Surtout africaines. 

Après quelques autres qui en avaient souffert sur différents stades russes, c’était hier au tour du Sénégal de faire les frais de cette avancée technologique, hier à Samara.
Juste avant le quart d’heure de son match décisif contre la Colombie, il a, en effet, été frustré d’un pénalty évident qui, tiré et transformé, aurait certainement influencé le cours de la rencontre. Lancé dans l’axe du but colombien par Diao Baldé Keïta, Sadio Mané filait vers son face-à-face avec Ospina, le portier des Cafeteros, lorsque Davinson Sanchez lui prit la jambe d’appui. Sans hésiter une seule seconde, l’arbitre serbe Milored Mazic désigne le point de penalty. Les

Colombiens se ruent sur lui. Il tergiverse quelques instants, réajuste son oreillette et fait signe qu’il s’en va consulter cette satanée vidéo.

Puis retour sur le terrain et surtout retour sur sa … décision : il n’y a plus penalty. Indubitablement, la vidéo a menti. A moins que l’arbitre M. Mazic ait vu des images déformées sur son écran. Le match peut reprendre son cours. Ils ne le savaient pas encore, mais ce tournant sera déterminant pour la suite qu’on ne connaît que trop. Hélas !

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.