banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Var, fair-play, penalty annulé : La Fsf proteste auprès de la Fifa

02 Juil 2018
768 times

Kaluga : Le Japon s’est qualifié, jeudi dernier, pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018. Conscients que la Colombie avait ouvert le score contre le Sénégal dans l’autre match de la 3ème et dernière journée du Groupe H, les Samouraïs bleus avaient complètement refusé le jeu dans les dernières minutes de la rencontre face à la Pologne. La suite, tout le monde la connaît. A égalité parfaite avec le Sénégal, ils sont passés au … fair-play (4 cartons jaunes contre 6 au Sénégal). Cette attitude qu’elle juge contraire aux règles d’éthique et de fair-play, a écœuré la Fédération sénégalaise de football.

Criant à l’injustice, la Fsf a jugé opportun d’adresser une requête à l’instance dirigeante du football mondial pour fustiger le manque de fair-play dont l’équipe japonaise a fait preuve. Les autorités fédérales sénégalaises ont estimé que « le Japon a littéralement refusé de jouer lorsqu’il a appris que la Colombie venait de marquer un but contre le Sénégal, un refus de jeu qui arrangeait le Japon mais qui est contraire aux principes gouvernant le football ». Pour preuve, ont précisé les fédéraux, l’entraîneur du Japon a confirmé en conférence de presse d’après-match, avoir pris cette décision de manipuler ce résultat du match en conservant le score de 1-0 qui arrangeait bien son équipe. La Fifa a également été interpellée par la Fsf sur la notion de classement au nombre de cartons qui « perd son sens et son intérêt  dans un cas de figure pareil où l’équipe  manquant de fair-play n’est nullement inquiétée par une sanction ».

L’arbitrage du Serbe, Milorad Mazic, contre la Colombie a également été décrié par la Fsf qui l’a fustigé dans sa lettre de protestation adressée à la Fifa. En effet, suite au tacle de Sanchez sur Sadio Mané dans la surface de réparation, l’arbitre avait désigné le point de penalty, avant de revenir sur sa décision après recours au Var. Une décision que n’approuvent pas du tout les fédéraux qui ont argumenté que « l’arbitre qui était à quelques mètres de l’action était bien placé et donc n’aurait pas dû revenir sur sa décision et en plus, il aurait dû sanctionner le défenseur colombien fautif, d’un carton rouge direct ». De même, ils ont accusé l’arbitre serbe d’avoir fermé les yeux sur une faute de main très visible de Yerry Mina dans sa surface de réparation à la 76e minute.

Ces mauvaises décisions, ont-ils dit, ont été à l’origine directe de l’élimination du Sénégal. La Fsf espère que l’instance dirigeante du football mondial diligentera ces affaires.

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR, Samba Oumar FALL,
B. Khalifa NDIAYE (textes) et Abdoulaye MBODJ (photos)

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.