banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Gana Guèye, Cheikhou Kouyaté et Alfred Ndiaye et la loi du milieu

06 Juil 2018
633 times

Moscou : La Coupe du monde a démontré que la concurrence sera dense à tous les niveaux de l’équipe nationale. Pour les milieux de terrain à vocation défensive, Aliou Cissé aura un éventail de choix. Trois postulants se signalent : Idrissa Gana Guèye, Cheikhou Kouyaté et Alfred Ndiaye. Il lui sera difficile de les aligner en même temps. Il devra inévitablement en sacrifier un.

Le Mondial russe est aujourd’hui derrière les Lions qui devront partir sur de nouvelles bases pour relever d’autres défis. Pas besoin de dessin pour comprendre que la concurrence sera très forte à tous les niveaux, à l’aune des prestations des uns et des autres lors des trois matchs disputés. Aliou Cissé pourra composer avec un effectif bien fourni et les places vaudront très cher. Les milieux de terrain à vocation défensive ne seront pas épargnés par cette rude concurrence. Ils seront au moins trois postulants de choix à se disputer deux places de titulaires. A moins que Cissé ne décide de les aligner en même temps. Ce qui est difficilement envisageable.

La renaissance d’Alfred Ndiaye !
Alfred NdiayeTrès discret à ses débuts en sélection en 2013, Alfred Ndiaye qui s’est toujours contenté de bouts de matches avec les Lions se fait, petit à petit, sa place dans le groupe d’Aliou Cissé. Il s’est, avec le temps, imposé en récupérateur.

Lors des trois matchs de préparation sur la route du Mondial, le sélectionneur national, sans doute séduit par son intelligence, son volume de jeu énorme et son sens du placement, l’a titularisé et l’a associé avec Idrissa Gana Guèye contre le Luxembourg et la Croatie, puis avec Cheikhou Kouyaté contre la Corée du Sud. Très en vue lors de ces sorties avec son profil qui a apporté un surcroît de puissance dans les duels à l’entrejeu des Lions, le milieu défensif de Wolverhampton, habitué à cirer le banc en sélection, a véritablement marqué des points auprès d’Aliou Cissé. A chaque fois, Alfred Ndiaye a brillé par son activité sur le terrain, surtout à la récupération.

Plein de dynamisme et percutant, Alfred Ndiaye, aidé par les pépins physiques de Cheikhou Kouyaté, a saisi sa chance au moment opportun pour gagner des galons. Et aussi, la confiance d’Aliou Cissé. Le technicien n’a pas hésité à le titulariser lors de la première du Sénégal face à la Pologne. Alfred qui entrait le mieux dans le schéma de jeu mis en place par Aliou Cissé, a ainsi relégué au second plan Kouyaté et même Pape Alioune Ndiaye et Cheikh Ndoye.

Redoutable dans les duels (il en a gagné 16 sur 20), le milieu de terrain de Wolverhampton a été intraitable et a fait preuve de détermination, d’agressivité et de précision dans ses tacles. Sa belle performance a permis à Cissé de le reconduire face au Japon. Lors du match décisif contre la Colombie, il n’a pas été aligné ; le sélectionneur préférant Cheikhou Kouyaté, mais son absence s’est quelque peu fait ressentir. Mais au vu de ses prestations lors des dernières sorties des Lions, tout porte à croire qu’il est bien parti pour truster une place de titulaire dans cette équipe. A condition de continuer sur la même lancée.

A 28 ans, Alfred Ndiaye (23 sélections pour 1 but) qui a démarré en 2013 fait partie des rares joueurs sénégalais à avoir donné satisfaction lors de la Coupe du monde. Il a un avenir réel en équipe nationale. Et devrait même constituer une sacrée menace pour certains.

Gana Guèye, l’option numéro un
Depuis l’arrivée d’Aliou Cissé à la tête de l’équipe nationale en mars 2015, Idrissa Gana Guèye s’est imposé comme un élément incontournable dans le milieu de terrain des Lions. Fin techniquement, propre dans la récupération comme dans la relance, le milieu défensif a franchi un palier de plus en Premier League avec son club d’Everton. Il ne semble pas trop concerné par cette concurrence puisque les statistiques ont démontré qu’il reste l’option numéro un, si ce n’est la seule véritable constante du sélectionneur national. Toujours appelé par Aliou Cissé et rarement remplaçant, Idrissa Gana Guèye a démontré qu’il était incontournable dans le système à deux comme à trois au milieu de terrain d’Aliou Cissé.

Fidèle au poste, l’ancien Lillois a été associé à Alfred Ndiaye contre le Luxembourg et la Croatie à quelques encablures du Mondial. Et chaque fois, il a joué les hommes de l’ombre pour abattre du travail grâce à ses accélérations et ses passes. Sa présence sur la liste des 23 pour la Coupe du monde n’a été une surprise pour personne. Ni sa titularisation d’ailleurs. Gana a été même à l’origine du premier but sénégalais lors de la victoire (2-1) contre la Pologne. Son tir a été détourné par le défenseur polonais Thiago Cionek (37e) dans son camp.

Lors de cette campagne russe, Gana n’a pas joué à son véritable niveau. Il a été moins tranchant dans l’entrejeu lors des deux premiers matchs (Pologne et Japon). Contre la Colombie, il a été plus en vue, même s’il a été plus spectateur qu’acteur sur le but qui a éliminé son équipe. Avec sa fine lecture du jeu, Idrissa Gana Guèye, avec ses 59 sélections, a signé un long bail avec l’équipe nationale dont il est devenu l’un des piliers. Et Aliou Cissé aura encore besoin de la bonne lecture du jeu de son joueur pour pouvoir aller encore de l’avant.

Kouyaté, une titularisation remise en cause
Il n’a pas débuté la Coupe du monde 2018 dans la peau d’un titulaire. Et Cheikhou Kouyaté devait bien s’y attendre. Joueur très engagé, le milieu de terrain défensif était arrivé en 2012 en sélection avec un gros potentiel et avait séduit par ses qualités et était même devenu un pilier essentiel du milieu. Mais le capitaine des Lions a quelque peu perdu de sa superbe et subit la concurrence dans ce secteur dans lequel il fut, à un moment, incontournable. Lors de la phase de préparation du Mondial, notamment contre le Luxembourg, le milieu de West Ham avait abandonné sa place de milieu de terrain pour redescendre d’un cran et évoluer en charnière centrale avec Kalidou Koulibaly. Absent contre la Croatie à cause des pépins physique, le capitaine de l’équipe a retrouvé son poste de prédilection contre la Corée, en association avec Alfred Ndiaye.

En Russie, contre la Pologne et le Japon, Kouyaté a disputé quelques bribes de match. Il n’est redevenu souverain que contre la Colombie.

Le brassard de capitaine autour du biceps, Kouyaté a joué un rôle déterminant dans l’entrejeu. Placé devant la défense, son poste de prédilection, il a abattu un travail extraordinaire. Il a intercepté beaucoup de ballons dans l’entrejeu et participé à l’effort défensif de l’équipe. Mais avec cette irrégularité notée depuis quelques mois et la montée en puissance d’Alfred Ndiaye, les rôles risquent de s’inverser. Et Cheikhou Kouyaté (42 sélections pour 2 buts), qui a fait les beaux jours de la sélection, risque de souffrir du regain de forme du milieu de Wolverhampton.

Dans cette nouvelle phase de reconstruction en perspective des prochaines échéances, Aliou Cissé devra bien tirer les enseignements de la performance de son groupe lors de la Coupe du monde pour redistribuer les cartes. Si Idrissa Gana Guèye semble indéboulonnable dans le milieu de terrain, tous les autres devront encore travailler dur pour gagner leur place de titulaire.

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR,
Samba Oumar FALL, B. Khalifa NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.