banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Après l'élimination du Brésil et de l’Uruguay : Tous les sud-américains out !

07 Juil 2018
513 times

Moscou : La coupe du monde édition 2018 est une épreuve exceptionnelle. Presque tous les favoris qui s’étaient alignés au départ, ont été éliminés avant d’arriver au stade des demi-finales.

L’exemple de l’Uruguay et du Brésil en a été un cas hier. Avec les verdicts des premiers quarts de finales livrés hier, cette compétition n’a pas encore fini de livrer toutes ses surprises.

Après l’Uruguay, ce fut le tour du Brésil de prendre la porte de sortie ; les deux équipes sud-américaines qui restaient en course dans ces quarts de finales, ont plié hier devant respectivement la France et la Belgique. Restent maintenant en lice, seules les équipes européennes qui vont disputer les demi-finales mardi et mercredi prochains à Saint-Pétersbourg et à Moscou. Deux favoris de plus hors course ; cette édition 2018 de la coupe du monde est assurément celle de toutes les incertitudes.

Au départ favoris, presque tous les « grands » sont passés à la trappe laissant la France et la Belgique poursuivre le chemin vers les demi-finales. C’est l’Uruguay la première qui s’est fait éliminer sur deux buts inscrits par Raphaël Varane (40e) et Antoine Griezman (61e), hier, à Nijni Novgorod. Une victoire qui efface bien des souvenirs puisque c’est la première fois que la France bat l’Uruguay en coupe du monde ; un succès historique qui permet donc en même temps à Didier Deschamps et ses hommes d’atteindre l’objectif premier assigné qui était les demi-finales.

Du coup, ils peuvent faire oublier l’élimination en quarts de finales de l’édition 2014 par le Brésil (1-0). Et penser, pourquoi pas, à une seconde finale, après celle de 1998, qui les avait vus remporter pour la première fois le trophée mondial. Mais en attendant, Mbappé et ses coéquipiers vont savourer cette qualification face à l’une des meilleures équipes de la compétition. En tout cas, c’est une belle performance réussie par Antoine Griezman et ses camarades après avoir sorti l’autre grand de la compétition, l’Argentine. Mais, l’Uruguay d’hier, n’avait pas grand-chose à démontrer depuis l’annonce de la blessure de son buteur patenté, Edinson Cavani, absent du match. Luis Suarez a été quant à lui l’ombre de lui-même, ne parvenant pas à inquiéter la solide défense française.

La légendaire solidité de la défense uruguayenne a sauté, hier, devant les coups de boutoirs des Bleus malgré sa charnière centrale composée de Diego Godin et Jose Maria Gimenez. La France qui n’avait plus marqué devant l’Uruguay depuis 1985, s’est donc retrouvée grâce à une ligne d’attaque de feu qui marque à tous les coups dans ce mondial. Les deux équipes sud-américaines (Argentine et Uruguay) qui se sont frottées à elle, l’ont appris à leurs dépens. La France croisera maintenant la Belgique sa « voisine » en demi-finale. On s’attendait à voir la Belgique s’arrêter au stade des quarts de finales, hier, mais, Eden Hazard et ses coéquipiers vont continuer leur chemin vers les demi-finales. Dans un match où rien n’était garanti, les Diables Rouges ont vite fait de tuer tout suspense en inscrivant deux buts en l’espace de trente minutes par Vincent Kompany (13e) et Kevin de Bruyne (30e). Et couper l’herbe sous les pieds de Neymar et compagnie qui auront tout fait dans ce match pour revenir en surface. La réduction du score par Renato Augusto à la 75e minute n’a pas freiné les ardeurs belges, puisque le match se terminera sur ce score qui qualifie les Diables Rouges en demi-finales.

Mais la Belgique a tenu bon pour décrocher son ticket pour les demi-finales. Les Belges qui avaient des atouts à faire valoir pour faire trembler le grandissime favori brésilien, ont bien su mener le match à leur guise. Une "génération dorée" qui continue d’entretenir son rêve de titre mondial dans un tournoi débarrassé des autres favoris espagnols et allemands.

Cette première demi-finale de Mondial décrochée depuis 1986, voit venir des belges qui n’ont plus peur de rien. Leur attaque est l’une des plus prolifiques, leur défense également ne se laisse pas conter.

L’équipe conduite par le coach Roberto Martinez a maintenant toutes les raisons de penser à une finale, qui serait la première dans son histoire. Mais à condition d’abord de se débarrasser de la France.

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA,
Diégane SARR, Samba Oumar FALL, B. Khalifa NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.