banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Khadim Ndiaye, Abdoulaye Diallo, Alfred Gomis : Vers une redistribution des cartes chez les gardiens de but…

07 Juil 2018
755 times

Les prestations mi-figue mi-raisin de Khadim Ndiaye lors de la Coupe du monde en Russie ont relancé le débat sur la hiérarchie des gardiens en équipe nationale. Les cartes risquent fort d’être redistribuées. Relégué au second plan, Abdoulaye Diallo et Alfred Gomis sont à l’affut pour chiper la place de titulaire au portier du Horoya.

Dans la hiérarchie des gardiens de l’équipe nationale, Khadim Ndiaye a eu,depuis le 2 septembre 2017, contre le Burkina Faso, les faveurs d’Aliou Cissé. Un choix qui a rétrogradé Abdoulaye Diallo, titulaire indiscutable au poste, à la deuxième place devant Alfred Gomis, peu connu du grand public. Jusqu’à un passé assez récent, le portier du Horoya AC,qui a fait ses premiers pas en sélection en 2010 sous les ordres d’Amara Traoré, était la doublure du dernier rempart du Stade Rennais, mais profitant du manque de temps de jeu et d’une baisse de forme de ce dernier avec son club, l’ancien joueur de la Linguère, appelé par Aliou Cissé, a saisi sa chance. Le malheur des uns fait bien le bonheur des autres.

Préféré à Abdoulaye Diallo lors des phases qualificatives du mondial russe, Khadim Ndiaye a été très décisif et a gagné sa place de titulaire lors des matchs suivants (Burkina Faso, Cap Vert et Afrique du Sud), devenantdu coup le numéro 1 des gardiens de but. Faisant preuve d’une bonne régularité lors des matches de préparation (il a été titulaire contre le Luxembourg et la Corée du Sud) de l’équipe pour le mondial, Khadim Ndiaye a,sans surprises, conservéson statut en Russie, sans pour autant faire l’unanimité. Mais les matchs contre la Pologne et le Japon ont montré qu’il n’était pas un modèle de sérénité.

Ses prestations ont été ponctuées d’erreurs que l’équipe a payées cash. Sa bourde sur le deuxième but égalisateur des Samouraïs Bleus, ses sorties approximatives et ses mauvaises relances au pied ont fini par donner raison à ses détracteurs. Ces approximations et sa prestation contre la Colombie sont venues relancer le débat concernant son choix comme titulaire au poste.

A 33 ans aujourd’hui, Khadim Ndiaye compte pas moins de 23 sélections et demeure l’un des plus anciens de cette équipe. Et ses performances mitigées lors de la campagne russe risquent d’avoir des répercussions et relancer la concurrence lors des prochaines échéances des Lions qui devront, dès le 7 septembre prochain, retrouver le chemin de la compétition, notamment les éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des nations prévue en 2019, au Cameroun. De quoi redistribuer les cartes dans ce secteur et permettre à Diallo et Gomis de caresser l’espoir de bénéficier des grâces du sélectionneur national.

Alfred Gomis, portier de Spal (Série A italienne) est à l’affût. Malgré sa faible expérience internationale Aliou Cissé l’a convoqué parmi les 23 joueurs retenus pour la Coupe du monde. Le sélectionneur ne lui a certes pas donné du temps de jeu lors des trois matchs de préparation de l’équipe et il n’a pas non plus joué la moindre minute en Russie, mais Gomis qui sort d’une saison plutôt satisfaisante avec son club est encore apprentissage et dispose d’arguments pour prétendre plus tard au poste de gardien numéro 1. Lors de sa première apparition avec les Lions le 14 novembre 2017, contre l’Afrique du Sud en éliminatoires du mondial, il avait été très rassurant. Mais son manque de vécu au très haut niveau a sans aucun doute joué en sa défaveurface à des concurrents aguerris. Du haut de ses 24 ans, Alfred Gomis a énormément de choses à apporter à cette équipe qui a encore cinq matchs à disputer en éliminatoire de la Can.Sa progression est donc à suivre et en fonction de ses performances, il pourrait un jour avoir sa chance etbouleverser la hiérarchie.

Passé de titulaire potentiel à remplaçant, Abdoulaye Diallo, victime de son manque de temps de jeu à Rennes, n’en demeure pas moins un gardien expérimenté, qui connait bien la haute compétition. La preuve, il a été titulaire indiscutable lors de la Can 2017 et lors du début de la phase éliminatoire du mondial. Mais l’ancien numéro 1, qui a perdu sa place le 8 octobre 2016, lors de la victoire (2-0) du Sénégal face au Cap Vert, n’a jamais perdu espoir.AliouCissé lui a offert du temps de jeu le 8 juin dernier contre la Croatie et Abdoulaye Diallo s’est montré intéressant comme à son habitude.

Diallo qui n’a disputé qu’un seul match cette année avec les Lions ne désespère pas de cirer les bancs. Il a encore tout ce qu’il faut pour reconquérir la place qui était la sienne. Dans ce secteur où nul n’est intouchable ni indispensable, Aliou Cissé qui ambitionne de qualifier l’équipe à la prochaine Can et de réaliser un très bon parcours, aura l’embarras du choix.

Il aura à disposition 3 gardiens qui vont tout donner pour être l’heureux élu. Cette concurrence ouvrir de nouvelles perspectives pour Diallo et Gomis restés scotché au banc de touche lors du dernier mondial. Et tous deux ont besoin de travailler davantage et de progresser pour convaincre le sélectionneur.

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.